TOUT sur « L’orage ou la flûte »

« J’aime les écrivains quand ils sont fous de vérité, pas de littérature, quand ils écrivent pour toucher au réel, pas seulement esthétiquement mais en vérité, dans la vérité qu’ils ont d’eux-mêmes. » -Christian Bobin, L’épuisement…

Ne vous occupez pas tant de moi-même. Faites marcher votre petit coeur. Ce sera ce que vous y mettrez, l’orage ou la flûte… comme aux Enfers, comme chez les Anges
L-F C

n35170947641_4749

 

« Elle avait, je crois, surtout besoin de vibrer. Elle allait être servie. Servie l’écrivaine. Servie à mort. Et pas à crédit. Louis-Ferdinand si tu nous regardes… »

Né de l’amitié entre Zélie, alias Zouzou du 9-3 et Angel, L’orage ou la flûte, Le blablablog.com nous plonge dans les aventures de deux adolescentes de la banlieue parisienne.
Zouzou devenue Top model « malgré elle », fait ses premiers pas à New York, tandis que sa copine Angel restée dans la  « téci » se lance dans l’écriture d’un roman, qu’elle rédige jour après jour dans la salle enfumée d’un café.
Ce qui lie ces deux-là, c’est un certain humour slamé, un besoin de tendresse quotidien, des rêves plein la tête, des baskets trouées et aussi une même passion pour l’écrivain Céline.
L’effet blog est immédiat. Le lecteur constamment sollicité est invité à entrer dans l’intimité des personnages. L’addiction fait son oeuvre. Ce roman d’un nouveau genre séduit aussi bien les adeptes de littérature que les fans de Sex and the city.
Les générations MSN, Facebook, SMS ne lisent plus dites-vous ? En tout cas, elles écrivent. Et cette écriture différente, désireuse de dialogue, traversée par le métissage culturel rend ce livre profondément attachant.
 Comme son héroïne, Solène Vosse a grandi « de l’autre côté du périf’ », dans les banlieues de briques rouges. Elle est aujourd’hui formatrice en markéting.  Forte du succès de son blog, c’est tout naturellement qu’elle a décidé d’en faire un premier roman, un livre à part entière.
  Pour faire la liaison entre la jet-set de la mode de New York et le 9-3, entre passé et présent, entre paillettes, des ballons de côte, Internet et Céline, il ya ce drôle de conte virtuel, à la fois léger et grave, joliment écrit, raconté et dialogué, ce « Blablablog » que l’on sait inventé mais qui a paradoxalement, et ce n’est pas la moindre de ses réussites, toutes les allures de la réalité …
Eric Mettout, rédacteur en chef de L’express.fr et de lire.fr
Commentaire sur amazon :
5.0 étoiles sur 5 une littérature pas rombière pour deux sous, 11 septembre 2008
Apparemment le premier roman publié de cette auteure, qui l’a construit avec une touche personnelle savoureuse : entre les phrases au cours majestueux semblable à la Loire, et les slams d’amoureuse d’un mystérieux coyote… vous vous régalerez à lire ces variations de style d’un français libéré de contraintes, mais capable de faire passer des leçons de vie, d’ouvrir des portes d’espérance dans le neuf trois autant qu’à New York et à Nantes (peut-être pas au Maroc?)… cette obsédée textuelle exige parfois de qui la lit un peu d’imagination, mais ce blog imprimé se lit avec délices, et se relit de même : c’est souvent si bien trouvé qu’on en redemande… vivement le petit frère…
12046989_725214947612126_8443415189786613483_n

Alias la Zouz’

Mimi
         J’ai une amie écrivaine !
         Ah , ça vous en bouche un coin hein ?
          Pourtant , c’est le cas ! C’est pas une écrivaine de gare de province qui s’prendrait pour la dernière BHL en jupe , nan, celle là , elle porte des chapeaux de sorcières pour fondre son talent dans un excès d’originalité qui finit par gaver même les plus concentrés !
          C’est pas non plus une de ces écrivaines issue d’un peuple qui a beaucoup souffert , qui écrit comme elle pleure , hananant ses mots et crachant sa misère , alignant des injures et des demi-mots forçant  le monde à crier à la naissance d’un grand talent ! nan !
           C’est pas de vider sa besace sur l’comptoir qui fait de nous un chasseur ! ni de matraquer les ondes à coups de messages sibyllins qui font naitre le talent !
            L’écrivaine qui me fait l’immense honneur d’etre mon amie , elle est tout l’contraire de çà : elle écrit si juste qu’on se perd tres vite aux confins de la vraie vie et de l’imaginaire ! oui ! si sincère qu’on adhère à ses textes comme un chewing gum à nos godasses ! comment çà , c’est pas poètique ??? ben , essayez donc de vous débarrasser de ce buble gum et vous comprendrez !!
             Son style est si bien maitrisé qu’on l’imagine , à la lire , affranchie et libertine alors qu’elle n’est que pudeur et nuances , maturité teintée d’ingènue ou ensorcellante petite fille entètée !
               Elle est tout çà à la fois, maitrise et maladresse, craquelures d’un passé de mater-dolorosa et fraicheur d’un amour sans cesse en ébullition !
                Le talent coule dans ses veines comme un ruisseau au fin fond des bois , frais , lumineux , reposant et merveilleusement vivant !
                Oui , bah , poussez pas ! son nom , j’allais vous l’dire , minute !!!! et qu’est ce que j’y gagne ???? vot’ reconnaissance éternelle ???? çà m’fait une belle jambe !!!! allez plutot TOUS acheter son livre , vous vous rendrez plus utile !!!
                Il s’appelle ….. silence au fond ou j’fais évacuer la salle ( hein , j’aurai bien fait le juge intraitable ??? ) rolàlà , poussez pas , y’en aura pour tout l’monde , mais , faut vous dépêcher !!!!
                     » L’orage ou la flûte  » signé de not’ Solène Coyote nationale !
                   Et si vous connaissez pas Solène , bah , qu’est ce que vous foutez encore là à lire mes conneries ????? vous devriez déjà être sur le blablablog.com ou passer vot’ commande chez amazon !!! pfff !!! faut tout leur dire !!!!!

Philippe pas-sans-cesse

Nous prenons ensemble un verre de jus de fruits sur une table ronde en métal, entre deux plates-bandes abondantes, à la saison des iris encore en train d’éclore.
-Vous savez, me dit-elle, il y en a même une (de ses amies Space) qui est en train d’écrire un roman. Elle va le publier.
C’est ainsi que le soir-même, piqué par la curiosité, et un peu pour faire plaisir à mon amie… je vais lire quelques lignes dublablablog. Et je tombe sous le charme de ce petit coin de la blogosphère où sans se prendre au sérieux, voire même au contraire, on mène à bien l’accouchement d’un bébé de 425 pages, en vente actuellement sur Amazonet édité chezLe manuscrit.com… allez en discuter dans un groupe Facebookd’une autre blogpotine

Qu’en dire, maintenant que j’ai parcouru le manuscrit de L’orage ou la flûte. Le blablablog de Solène Vosse (en format PDF, pour l’avoir plus vite… et moins cher… c’est quand même moins facile que le papier, même si c’est plus respectueux de la planète, je crois) ?

*D’abord le style : riche et varié, voire irrégulier (comme celui de saint Luc dans les Actes des apôtres, si, si je vous assure)… un peu comme un patchwork… on passe de la maîtrise académique de la langue (avec des mots que j’ai été obligé d’aller chercher dans le dictionnaire), à la fantaisie, dans un style qui m’a fait penser à Boris Vian (elle citerait sans doute plutôt Céline), où les phrases sont presque plus dites par amour des jeux littéraires que pour dire quelque chose, avec le fantastique en moins, et le suivi en plus… ah oui, au passage, on rencontre régulièrement le verlan, un langage très jeune, très banlieue, et des allusions incessantes à la culture et à la politique contemporaine. Ho, j’oubliais… au milieu des divers chapitres, des citations fort à propos… d’un certain Mr R. et de Céline, ou de Saint-Exupéry.

*Ensuite le genre : il s’agit d’un blog… des billets de blog, à la suite, en ordre chronologique… dans lesquels se succèdent deux intervenantes principales, qui se ressemblent d’ailleurs beaucoup… une jeune Zouzou du neuf trois, dont les billets racontent une époque décisive de la vie, avec un suspens soutenu…, et une écrivaine un peu beaucoup grande soeur, Angel, dont le manuscrit doit être révisé avant d’être édité (tiens donc!)… sans compter deux mâles, dont je ne peux parler plus sous peine de vous dévoiler des choses essentielles au roman… ah oui, dans un blog, il y a les commentaires… là, il faudra les deviner, ou bien entendre les réponses qui y sont données… ou encore aller les lire sur le blablablog d’origine !

*Enfin aperçu du contenu : sans dévoiler quoi que ce soit qui vous en ferait perdre l’appétit… quelques mois de la vie d’une jeune femme presque majeure qui s’extrait des horizons barrés de brique et de grisaille de sa banlieue, pour les quartiers friqués de la mode new-yorkaise et les déserts marocains. De ses origines, elle ne renie rien, mais elle offre à chacun(e) la recette de l’espérance humaine : dire, mettre en mot, transposer les amères réalités, avec un peu de rêve à la clé, de quoi vous titiller l’esprit critique et vous poser la question : de tout cela, qu’est-ce qui est réel ?… hi, hi, vous aurez été pris au piège, mais cela vous fera du bien !

Allez pour conclure, une petite critique de coupeur-de-cheveux-en-quatre ecclésiastique (on ne se refait pas !) : la Zouzou n’est pas pudibonde, mais elle reste pupages… mais après tout, c’est de son âge!

Tu sais SO, côté lecteur aussi, on se sent tout triste lorsqu’on a refermé le livre de quitter la Zouz’ et tout son monde, avec l’envie de le relire immédiatement, ou…. d’attendre une suite…
C’est vrai, pourquoi elle ne reviendrait pas enchanter nos vies et nos blogs? Plein de bisous ♥
Nathalie Lenoirsi tu reprenais « un bubble gum » et que tout simplement on revenait pour écrire la suite de « l’orage ou la flute »????
Pascal-Olivier Dubois yess ..pour Zouz …lache toi ….

Bruno Leroy Éducateur-écrivain

Les mots s’écoulent aux rythmes d’une rivière virtuelle dont nous entendons les clapotis d’une réelle beauté poétique.
« Ce Blabla que l’on sait inventer mais qui a paradoxalement, et ce n’est pas la moindre de ses réussites, toutes les allu…res de la réalité … »
Ce foisonnement du langage engage dans la réalité que nous le voulions ou non. La virtualité a souvent le visage d’une syntaxe presque palpable et assise loin des artifices de sentiments éculés.
Un texte d’une telle poésie ne peut que vivre en nous à l’infini…!

Danielle Lehning

‎- Parcourant ces lignes, multiples contacts se sont télescopiés, Par des écrits/visites, éloignés. Que je croyais oubliés et dont les visages ont souvent été trompeurs. Que seul le virtuel permet d éblouir. Ce texte en est révélateur… et… bien beau.
Comme le dit Bruno : » Ce Blabla que l’on sait inventer mais qui a paradoxalement, et ce n’est
Monique Leroudier de Peretti ‎… Je suis toute retournée de ce que je viens de voir , d’entendre et de lire ! … Me suis sentie concernée du début à la fin ! … Oui ! … Reprend Zouz à la vie ! … Laisse toi aller et ça ira bien ! … Merci Solène de tout mon coeur !
Pascal-Olivier Dubois Les idées et les mots, une fois lancés vivent tous seuls……Mots-balle, mots crus de gros calibre, tout ça sortait de sa bouche, ébouriffant au passage cette rombière de dame littérature…. CONTINUE …. ébouriffe … bouscule …. transperce …les idées et les habitudes …. :-) )))
Christiane Boyer ‎4.42 de pur bonheur, c’est superbe, c’est tendre, c’est comme j’aime. Surtout ne change rien, et je te lirais parole de moi.♥♥♥ Namasté Khrystalle
Merveilleux, Solène je reçois ces mots comme un cadeau et moi la ch’tite parigote qui parle parfois verlan chuis grave en crisse de cette nana-là, ton choix musical est des plus sublimes, merci l’chiendent c’est résistant alors je ne m’en fais pas, tendresse douce amie il faudra me donner les blogs je suis conquise et j’m’en va te dire que  mon coeur est plus léger:)) j’tembrasse fort!♥♥
Michèle
Anne BerthommierPas en medicarose ni en therablues mais dans une urgence ecribouriffante de reves virtuordinaires!
Patricia MathouxTu sais tOucher nos petits cOeurs ..
Tu es adorable …
Merci tOut plein …
BiG BisOusss …
Dany Amat que du plaisir à te lire
Continue Soléne
Un bravo mérité avec mon amitié
Dany
Eve Tapiej’aime beaucoup, beaucoup, bravo Solène :)
Helene Mondon je ne trouve pas les mots, c’est tout simplement beau, émouvant, MAGNIFIQUE
Anne-Marie Gutton Bisous ma SO, désolée de n’être pas vraiment présente ces jours passés et futurs proches ! Bisous , je pense à toi !
Jean-pierre Parrot rombière ou fille libre, marche à l’ombre de l’oubli, garde ton allure, évite de me botter en touche, je reste ton pote !
je reprends goût à la lecture … ♥
Valérie Parienti Magnifique!!!

Marjorie Michel étonnée,  c superbe !
Sandrine Quilliec Tu es une fée, Solène
Kristo Paysdesmerveilles Superbe!!! Com’toi seule sait fair’….j’te bise
Christiane LissarreSolène…..Tu nous offres …Une petite merveille
Détails sur le produit
(Cliquez sur le livre)
Publicités

33 commentaires sur « TOUT sur « L’orage ou la flûte » »

  1. Et l’émoi, tu sais si bien nous le faire partager…tu nous le sers sur un plateau drôle et romantique…et j’adore !! Bisous bisous Solène

    1. Oui Mélie, je la connais depuis le blablablog… 7… 8ans… je ne sais plus exactement. Ce que je sais: elle est super, c’est vraiment quelq’un de bien. Elle est belle, intelligente… elle a tout pour elle! ❤

  2.  » l’orage ou la flûte  » un roman que j’adore, que j’ai lu après un été radieux, il y a presque trois ans. J’aime aussi, de temps en temps, lire un chapitre juste comme ça en passant. C’est tellement bien écrit ! Ce roman n’est jamais très loin de moi et m’accompagne souvent.
    Quelle ecrivaine de talent cette Solène ❤

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s