The sound of silence… DO NOT DISTURB


-Me voici donc seul sur la terre n’ayant plus de frère, de prochain, d’ami, de société que moi-même (…) Mais moi détaché d’eux et tout, que suis-je moi-même ? Voilà ce qui me reste à chercher…

Jean-Jacques Rousseau –Rêveries d’un promeneur solitaire

-Enfin ça doit être votre chemin à vous… Par là tout seul… C’est le voyageur solitaire va le plus loin…

Céline –Voyage au bout de la nuit

15977916_1208338579201305_2974478445289240669_n

 

Rien qui inspire en tout cas comme ce ballet céleste : ça dansote, virevolte, s’éparpille en silence solennel, que tout ici semble happé comme par enchantement pour la nuit, l’hiver, la vie entière… ou pour un un voyage au plus profond de soi -SOlène Vosse, L’orage ou la flûte, le Blablablog.com (roman)… 

Afficher l'image d'origine

Souvent les choses sont difficiles à croire lorsqu’elles paraissent trop belles pour être vraies. C’est comme la douceur irréelle de cette fin d’après-midi, que  le soleil fait briller de tous ses rayons sans faire fondre l’épaisse couche de neige qui recouvre le paysage à perte de vue…

C’est ce même soleil qui après m’avoir réchauffé le cœur se superpose à la réalité qu’on pourrait bel et bien prendre pour le fruit de notre imagination en oubliant soudain qu’un ciel de cendre s’assombrit pourtant sur le sommet de la montagne…

J’ai éteint mon smartphone, débranché le téléphone  fixe, fermé les volets, et j’écoute Simon and Garfunkel, Sound of the silence…

DO NOT DISTURB

S’enfermer entre quatre murs, ne plus carburer qu’au breuvage de monsieur Nespresso, grignoter des p’tits beurre Lu  en lâchant noir sur blanc ses idées foireuses comme d’autres des perles silencieuses et  se laisser  pousser les poils aux jambes en s’en fichant pas mal, c’est somme toute le prix à payer de la concentration.

Et puis tout à sa recherche éperdue d’écriture, écrire, écrire… Ecrire comme ça, jusqu’à pas d’heure. Ecrire et rien d’autre.

 SOlène

10915164_785156344853274_4075848478472709793_n

“La lumière est dans le livre. Ouvrez le livre tout grand. Laissez-le rayonner, laissez-le faire.” – Victor Hugo…

« La profondeur des choses de la vie est un miracle quand elle se voit à la surface… Vous ne trouvez pas ? C’est drôle cette quête d’infini… c’est drôle ce trop plein d’émotions que je ramasse dans l’imaginaire, et dont je pourrais presque faire un bouquet pour l’offrir à mes amis, dans la vraie vie… Un bouquet que je vous invite à renifler tellement que c’est bon ! » – SOlène:

Cherche Fanny désespérément*

(Clic*)

 

Publicités

4 commentaires sur « The sound of silence… DO NOT DISTURB »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s