Devant le feu de bois… S/Víkingur Ólafsson – J.S. Bach: Concerto in D Minor, BWV 974 – 2. Adagio


Nous pouvons vivre seul, pourvu que ce soit dans l’attente de quelqu’un. – Gilbert Cesbron, Journal sans date….

 

 

L’amour – et la poésie qui est sa conscience aérienne, sa plus humble figure, son visage du réveil – est profondeur de l’attente, douceur de l’attente. – Christian Bobin, Une petite robe de fête…

 

 

Avant-hier c’était ton anniversaire, encore un

Mais ça n’a plus vraiment d’importance, maintenant que le temps passe sans lui

Tu ne saurais même plus dire depuis quand exactement

Ce soir comme tant d’autres soirs froids, devant le feu de bois

Appuyée sur les coudes, le menton dans la paume de tes mains

Tu es là, à plat ventre sur une peau de mouton

Le regard perdu dans les flammes tu ne vois pas la nuit tombée d’un coup

Ni le ballet silencieux des flocons de la première neige sur le marais

Les membres engourdis par la chaleur

Tu te demandes ce qu’il fait à cette heure-ci

S’il est seul, s’il t’oublie

S’il t’a aimée autant qu’il te l’a dit

Tu remplis le vide en toi de ces questions et de leurs réponses

Que tu sais pourtant jamais définitives

Entre les murs de pierre, la musique de Bach, elle, remplit le silence

Te sortant par moments de ta torpeur aphone

Lorsque, soudain, tu repars pour un tour sur le manège des souvenirs

🎶

Le métro aérien, la dame de fer de la ville lumières sur les bords de Seine

Ce soir comme tant d’autres soirs froids, devant le feu de bois

Tu conjugues encore une fois le verbe attendre à tous les temps

Tu l’attends, il vient, vous faites l’amour, il repart…

Et tu rêves encore et encore de son retour

Tu l’as attendu longtemps, il n’est plus jamais revenu

Mais tu l’attendras toujours  été- hiver, à l’imparfait du subjectif

Surtout certains soirs de froid devant le feu de bois…

SOlène

23 novembre 2019

WHAT ELSE ?

L’attente est plus dure à  supporter que le feu ( proverbe arabe)

Lever de soleil sur le marais…. beau dimanche à tous !

Le plus grand obstacle de la vie est l’attente, qui espère demain et néglige aujourd’hui. – Sénèque, La brièveté de la vie… 

Je vous souhaite


Le talent, ça n’existe pas.
Le talent, c’est d’avoir envie de faire q
uelque chose.

(Jacques BREL, 18 avril 1929 – 9 octobre 1978)

Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir,
et l’envie furieuse d’en réaliser quelques-uns.

Je vous souhaite d’aimer ce qu’il faut aimer,
et d’oublier ce qu’il faut oublier.

Je vous souhaite des passions.

Je vous souhaite des silences.
Je vous souhaite des chants d’oiseaux au réveil
et des rires d’enfants.

Je vous souhaite de résister à l’enlisement,
à l’indifférence,
aux vertus négatives de notre époque.

Je vous souhaite surtout d’être vous.

JACQUES BREL

15726550_1196981370337026_1295966966133666202_n

Il est des instants tellement magiques qu’ils nous donneraient presque la nostalgie du présent…

Afficher l'image d'origine

Et alors, moi-là, je n’ai plus qu’à vous souhaiter d’ores et déjà de grands moments de sérénité et de rêverie contemplative… Parce que se  déconnecter  d’avec Internet pour se reconnecter avec la nature, c’est  se retrouver tout simplement,  pour  se recentrer sur l’essentiel, et pouvoir être, enfin, et pleinement soi-même .

SOlène

Ce diaporama nécessite JavaScript.

BUKOWSKI (10 conseils pour une vie réussie):

1 . Ne vous contentez pas.

2 . Aimez-vous.

3 . Profitez de la vie au maximum.

4 . N’ayez pas peur de la douleur, sans elle vous ne pouvez pas connaître le bonheur.

5 . Soyez-vous même, unique et exprimez-le sans vergogne dans tout ce que vous faites

6 . Vous êtes plus fort que vous ne le pensez.

7 . Ne pas craindre la mort.

8 . Ayez confiance en vous.

9 . Il y a des choses bien pires que la solitude.

10 . La vie se déroule, ne prenez pas les choses trop au sérieux.

« Au milieu de l’hiver, j’ai découvert en moi un invincible été » (Camus)*

(CLIC*)