JE ME SOUVIENS…


On a besoin, au cours de ce cheminement intérieur, de se remémorer les moments heureux, pour ne pas douter d’avoir aimé, d’avoir été aimé. Se souvenir, c’est ça aussi : être certain d’avoir été en vie.

Laurence Tardieu –La confusion des peines….

 

A toi qui ne seras peut-être jamais que  le plus beau de mes livres*…

 

 

Afficher l'image d'origine

Ce n’est pas qu’la pluie m’ennuie ni que je sois triste d’être loin de ta vie, maintenant, mais… j’me souviens de ce matin-là, où j’ai compris en un éclair qu’j’t’aimais, et qu’toi aussi tu m’aimais…et j’étais sûre alors de pas m’tromper, comme si au même moment notre cœur bondissait de notre poitrine pour aller se lover dans celle de l’autre…

 

J’me souviens, c’était l’heure où tout se fond dans l’flou comme en rêve ; cette heure incertaine entre chien et loup, quand… la vie nous arrive en pochette surprise, dont on défait fébrilement le papier dans la joie de l’instant… et l’inconscience de ce qu’il a de fragile et d’éphémère…

 

Et puis j’me souviens de cette nuit-là, étoilée, où… tu m’tenais la main, quand tu m’as dit tout ça :

 

– « Si ça devait finir entre nous, je ne vivrais plus que dans mes souvenirs »

 

– « Tu n’imagines même pas à quel point je tiens à toi »

 

– « Enfin, peut-être que plus tard, tu comprendras que j’t’aimais vraiment »

 

Mais « plus tard », on y est déjà, et presque à l’aube de demain dont on ne sait rien… Et j’me souviens comme d’hier de ta voix dans le noir de la tanière, comme d’une certitude qui ouvrait l’infini.

SOlène –Extrait de « JARDIN SECRET », recueil de textes courts*

pixiz-06-02-2017-06-42-29

Nulle perte n’est ressentie avec autant d’acuité que celle de ce qui aurait pu être. Nulle nostalgie fait autant souffrir que la nostalgie des choses qui n’ont jamais existé.” (Les vies de papier de Rabih Alameddine…

 

A quoi servent  les  livres s’ils ne nous ramènent pas vers la vie,  s’ils ne parviennent pas à nous y faire boire avec plus d’avidité?

Henry Miller

WHAT ELSE?

L’OUBLI*

12096189_897961126905720_4645002784838385729_n
Grand soleil dans vos coeurs à tous! Belle journée, à bientôt.

 

J’AI PEUR


… « J’avais peur, peur que ça recommence, cette douleur. Cette douleur d’attendre, d’attendre et d’attendre encore… peur, peur d’aimer à nouveau, peur d’aimer un homme qui me laisse sur le quai et s’éloigne sur un bateau » -Katherine Pancol…

02072012047
Sur le vieux port, à La Rochelle….

On s’envolera du même quai

Les yeux dans les mêmes reflets

Pour cette vie et celle d’après

Tu seras mon unique projet

Francis Cabrel, Je t’aimais, je t’aime, je t’aimerai…

Afficher l'image d'origine

J’le sais bien qu’j’ai l’air d’changer d’avis comme de p’tites culottes. Un jour c’est oui, le lendemain, c’est non. Mais c’est juste parce que j’ai peur. Oui, peur d’me noyer dans cette mer immense qu’est le désir de toi, certains soirs… lorsque la lame de fond ramène à la surface toutes ces choses que j’ne veux pas encore voir. Et puis, j’ai peur de l’ironie dont tu uses, abuses, parfois… comme d’un faux cynisme, cette arme à double tranchant qu’est l’auto-défense de tout un chacun… Aussi c’est vrai qu’ça parait déjà compliqué, nous deux, alors qu’au fond, c’est, on ne peut, plus simple. Suffit d’regarder l’absence en face, quand elle devient présence, et que les choses sont alors d’une telle évidence qu’on a plus qu’à baisser la garde et… laisser nos silences se rejoindre dans la lumière du noir. Mais j’ai beau savoir ça, n’empêche que j’ai peur… Oui, j’ai peur, mon amour. Peur de cet amour neuf entré à pas d’velours dans ma vie, sans m’avoir demandé mon avis… Cet amour dont ne savons rien, que la frayeur qu’il nous donne, lorsque devenu tsunami, il nous emporte à la vitesse d’un cheval au galop, vers ces paradis qu’on croyait perdus…

SOlène – EXTRAIT DE « JARDIN SECRET », recueil de textes courts*

WHAT ELSE?

 Estelle De Loubli un mot magnifique

Evy ThomasSublîme même !!! :-)

Hélène Rollinde de BeaumontTellement vrai ! Tellement fort ! Tellement partagé par toutes celles qui ont trop souffert d’ amour ! Merci Solène. Mais toi, je crois que tu as vaincu ta peur car tes mots disent l’union et le bonheur de ce jour. Bonne et belle chance à toi.

 Nadine Maron Equy Je rejoins Hélène… c’est une petite merveille tes mots en vidéo… sous cette belle musique que j’adore ! Croire à l’Amour… Toujours, ne pas avoir peur ! Bisouss
  Joelle Pouchain c’est quand c’est trop fort que ça fait peur! peur que ça s’arrête un jour , alors on a peur de se lancer, par peur de souffrir! C’est bête mais c’est comme ça!
Bisous doux ma toute belle!

  Robert Notenboom magnifique description de ce « bonheur tremblant » qu’est l’amour. Mais l’amour, comme c’est beau !

 Jean-pierre Parrot l’art de la séduction est aussi ravageur que le tsunami, les mots bien enrobés, enjôleurs… sont des pièges qui réveillent des peurs qu’on pensait avoir oubliées !
la soif d’amour malgré tout l’emporte, la peur devient espoir !

 Marie Lyne RodriguezJe te souhaite les étoiles!!♥

 Magali Ventrici-Barbe j’en ai la chaire de poule…

 Clotilde Ponch Buff Faut s’aimer en premier, l’autre en second (c’est mieux quand il t’aime aussi) comme ça l’autre quand il ne t’aime plus et ben toi tu t’aimes

  Stephane Martinez c’est souvent l’erreur que l’on fait !!! on aime l’autre avant de s’aimer… et lorsque l’autre t’aime plus, c’est là que ça fait mal !!! très mal

 Pascale Devigne ça valait le coup d’attendre un peu ! deuxième que je lis, deuxième que j’ai envie de partager, même si je ne peux voir la vidéo. je te fais confiance ! ;-) gros bisousss

  Jean-pierre Parrot ‎ »j’ai peur de cet amour neuf » mais je suis confiant en l’amour que j’ai de moi, je prends alors le risque d’aimer l’autre

 Christiane Lissarre comme j’aimerais que ce risque soit pris par « L’AUTRE »
Nadia Hedou magnifique chanson et alors la vidéo est vraiment mais vraiment superbe
j’adore merci pour ce partage

 Clotilde Ponch Buff mais Jean-Pierre vis cet amour autrement que comme un risque pour toi ! vis le comme une chance (à mon avis)