Protégé : Je t’aimais ( je t’aime, je t’aimerai)…. Suivi de  » Je reviens de loin » (je reviens d’hier)


Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Mon Auvergne à moi, jolie (D’île en volcans en passant par Paris)….


 

L’Auvergne est un secret plutôt qu’une province.Elle vous tourmente toujours d’un tendre songe. C’est quand on l’a trouvée qu’on la cherche le plus –Alexandre Vialatte, L’Auvergne absolue…

 

Un buron en Auvergne…

Wahou ! J’ai été transportée dans cet univers montagneux et assez lugubre lorsque ce petit village perdu était plongé dans la nuit noire.
Ce petit café avec sa patronne « Betty » et les 3 gars SDF.

J’ai aimé cette ambiance peu commune… avec un langage pas ordinaire…
Et ce policier Erwan… qui se surprend à tomber amoureux de cette belle inconnue entrant dans ce bar un peu miteux…

Erwan m’a fait penser (je ne veux pas du tout remuer le couteau dans ta plaie) à ton ex… Maintenant, je peux me tromper…
Un homme avec un t-shirt blanc d’où le titre de ton livre…

L’héroïne qui te ressemble un brin trouvera du réconfort avec lui vu qu’elle s’est faite piégée et disons trompée par ce SDF « Filou » qui lui mentait sur sa condition de vie.

Mais n’empêche qu’elle en était tombée très amoureuse de ce filou…

Finalement, s’il ne lui avait pas menti ; jamais il aurait éprouvé tout ce bonheur qu’il a pu vivre avec elle à travers le net et le mobile.

C’est triste son suicide à ce pauvre gars qui n’était pas un mauvais bougre…

Par contre le meurtrier alias Dédé : j’ai aimé la séquence très dure où il tue froidement la pauvre coéquipière Marina…
Quelle scène atroce !!!
Ça m’a fait froid dans le dos…
Tu as su nous mettre en haleine avec ce chapitre...

J’ai vraiment adoré ton livre… sincèrement… des mots forts… avec de la poésie… un mélange qui ne laisse pas indifférent…

Bravo en tous les cas ! Tu as beaucoup de talent !!!

Cécile Cécilou

 

21587329_1997986630419865_1324511407360520099_o

Le T-shirt blanc, Meetoc réel sur Amazon*

(Merci  également à Ludivine, Nico et André pour leurs avis)

Afficher l'image d'origine

 

Merci ma Suricate*. Tu sais quoi?

Aujourd’hui est un jour où j’ai senti le sang circuler en moi plus vite que les jours précédents. Le volcan est sans doute resté trop longtemps en sommeil et voilà que j’entendais son jaillissement intérieur

Ah mon Auvergne à moi, jolie! Pays des volcans et du T-shirt blanc, Meetoc réel*… Cette Auvergne qui m’a tant inspirée et dont il est question en quelques mots, quelques lignes, voire même trois ou quatre chapitres ici ou là, à un moment ou un autre dans mes trois autres romans.
Tout a commencé avec L’orage ou la flûte* sur le Blablablog (WSL à l’époque) où j’écrivais en “live” ce premier roman pour lequel j’ai été finaliste du Prix du premier roman en ligne en 2009. A dire vrai, je n’en demandais pas tant…

Enfin bref, comme Zouzou mon heroïne à la fin, c’est ce roman qui m’a conduit tout naturellement en Auvergne (Hé, c’est qu’il s’en passait des choses dans les coulisses du Blablablog!); et c’est là que j’ai fait la rencontre bel et bien réelle du “mystérieux Coyote”.

Bon, passons sur ce qui fait partie de la vie privée. Toujours est-il qu’un jour, alors qu’on se baladait en montagne en direction du buron de son enfance, dont il m’avait tant parlé, chemin faisant nous sommes passés devant un premier buron qui m’a beaucoup intriguée. Tu l’auras compris, ma Cécilou: celui qui servira par la suite de cadre pour la scène de crime du T-shirt blanc.

D’ailleurs à ce propos puisque tu m’en parles, marquée par cette “scène très dure” comme beaucoup beaucoup de lecteurs, je tiens à te préciser qu’elle n’a pas été écrite par moi, mais par Steph (alias le Coyote) qui m’a prêté main forte tout au long de ce roman dont il est, sur toute la ligne, l’inspirateur. Aussi quand tu me dis qu’Erwan te fait penser à mon ex, ça porte à sourire. Parce que ce n’est en tout cas pas celui auquel tu penses. Mais alors pas du tout!!!

Non, celui dont il question est un peu “l’homme de la forêt” dans  SOUVIENS-TOI D’OUBLIER*, un peu le magicien aussi… il est le Matt de Bétail intime, journal d’une conne qui se soigne * (j’ai juste inversé les rôles)…La plupart des textes courts de mon recueil JARDIN SECRET* c’est à lui qu’ils sont adressés.

Mais c’est loin tout ça, bien sûr; l’eau a coulé sous les ponts depuis… Le facteur temps m’a apporté l’heureuse nouvelle de L’OUBLI* il y a longtemps, déjà. Et de cette histoire que l’on n’a peut-être pas assez “respirée” (comme je l’exprime dans  « Je t’écris »“), il ne reste que les belles choses de la vie, “Rires et saucisse-purée”, mon doudou avec lequel j’ai dormi pendant des années (et que j’emmenais partout), mes livres donc,  l’Auvergne…  Et mes amis auvergnats  qui sont pour toujours lovés dans mon coeur. Ce n’est pas rien tout ça!

 

(Cette vidéo est mon « p’tit régal », mais il faudra attendre que la chanson en cours soit terminée pour la visionner)

Ah,au fait!  Je ne sais qui, parmi vous, a regardé “Meutres en Auvergne” samedi soir sur France3 (?). Ce téléfilm a fait carton et battu “The Voice Kids”. Ceux qui ont lu d’une part le “T-shirt blanc” et par ailleurs les 26 premiers chapitres de “Souviens-toi d’oublier”, ont forcément fait un rapprochement avec certains chapitres qui se passent en Auvergne, le lac Pavin, entre autres, et cette fameuse légende dont il est question dans l’histoire.

Et donc, pour les paysages que j’aime tant, pour Besse où j’ai pris mes habitudes (plusieurs scènes ont été tournées dans le café où je vais tout le temps), je vous mets le lien si vous voulez regarder le replay*.

(Le corps d’une jeune femme est retrouvé près du lac Pavin, en Auvergne. La mise en scène du meurtre est fort troublante pour les enquêteurs, car elle évoque une légende locale. Selon ce mythe, les pécheurs de Besse, provoquant, par leurs actes, la colère de Dieu, ont été ensevelis, puis recouverts par les larmes du diable. L’assassin considérait-il sa victime comme une pécheresse ? En compagnie de l’adjudante chef Aurélie Lefaivre, le capitaine Romagnat mène une enquête d’autant plus délicate qu’il connaissait la victime…)

Et puis je voulais vous dire aussi que si je suis peu présente sur WordPress, c’est parce que je suis surbookée (c’est le mot!), que je dois remonter sur Paris où je serai jusqu’au concert d’Emel Mathlouthi à la Gaité lyrique. Et ensuite, direction…. Devinez où? L’Auvergne !!! J’en ressens profondément le besoin… Alors ne pensez surtout pas que je vous oublie. Bon, j’ai l’appli WordPress sur mon Smartphone, je passerai sur vos blogs dés que j’aurai un moment. Quand bien même je ne posterai pas de nouveau billet.

Bisous et une très très belle journée  à toutes et à tous. Prenez soin de vous. A bientôt!

SO

 

22008477_1634926769885042_4950267828618398194_n

WHAT ELSE?

LUI

et

SO INTO THE WILD

 

-Tout le monde m’aime ici et j’aime tout le monde. Je veux avoir la sagesse d’aimer tout le monde. Et je suis très heureux.

-Alors vous y croyez à l’amour ?

-Totalement. Je crois qu’il y a une histoire d’amour pour chaque être de la planète.

INTO THE WILD, le film…

Mon Auvergne à moi, jolie (le blog)

Là où je m’invente une autre vie…

Avec tous mes albums photos personnels, vidéos et bien plus encore !!!

❤🌹