JE VIS, JE MEURS… SUIVI DE « PAUSE SMOOTHIE » (« Je compte »)


Je vis, je meurs ; je me brûle et me noie ;
J’ai chaud extrême en endurant froidure :
La vie m’est et trop molle et trop dure.
J’ai grands ennuis entremêlés de joie.

Tout à un coup je ris et je larmoie,
Et en plaisir maint grief tourment j’endure ;
Mon bien s’en va, et à jamais il dure ;
Tout en un coup je sèche et je verdoie.

Ainsi Amour inconstamment me mène ;
Et, quand je pense avoir plus de douleur,
Sans y penser je me trouve hors de peine.

Puis, quand je crois ma joie être certaine,
Et être au haut de mon désiré heur,
Il me remet en mon premier malheur.

Louise Labé (1524-1566)

De Paul Claudel, « Positions et propositions »…

Et voilà c’était mon petit quart d’heure de poésie pendant ma pause smoothie framboises bio lait d’avoine, alors que j’écoute Rose, « Je compte »

🎼🎧🌹

Coup de coeur

( Vraiment, j’adore !)

Je compte les jours, les calories, mes dépenses, mes économies, les paires de bottes
Je compte les clopes, les voyages que j’fais pas, les heures loin de toi
Je compte, je compte, je compte encore
Juste pour compter, pour le confort, l’argent qu’il resterait pour vivre sans compter
Je compte à haute voix, je compte tout bas
Je compte tout bas
Je compte à rebours, à l’envers mon amour
Je compte sur toi, c’est plus fort que moi
Je compte à rebours, à l’envers ton amour
Je compte pour toi, c’est plus fort que moi(aaaaaaah)
Je compte mes amis sur quelques doigts, les ennemis que j’ai sur les bras, les pieds de mes vers, les kilos et les guerres que je prends que je perds

Tout c’qui m’reste en travers
Je compte pour du beurre, je compte les moutons, les amants dont j’ai oublié le nom,
Je compte sans compter, juste pour m’occuper, le tic tac de l’horloge, le temps que je m’accorde, le temps que je m’accorde
Je compte à rebours, à l’envers mon amour
Je compte sur toi, c’est plus fort que moi
Je compte à rebours, à l’envers ton amour
Je compte pour toi, c’est plus fort que moi
(aaaaaaah)Je compte à rebours, à l’envers mon amour
Je compte sur toi, c’est plus fort que moi
Je compte à rebours, à l’envers ton amour
Je compte pour toi, c’est plus fort que moi
Je compte à rebours, à l’envers mon amour
Je compte sur toi, c’est plus fort que moi

Je compte à rebours, à l’envers ton amour
Je compte pour toi, c’est plus fort que moi
(aaaaah)
C’est plus fort que moi
(aaaaah)
C’est plus fort que moi
(aaaaah)
C’est plus fort que moi
(aaaaah)
C’est plus fort que moi.

 

WHAT ELSE ?

Événement tenu secret jusqu’au dernier jour, et 15 ans  presque jour pour jour après sa disparition, les Editions Plon publient  » Les quatre coins du coeur », roman inédit de Françoise Sagan.  Aujourd’hui en librairie.

Pour ma part, je suis tentée par la version audio lue par Anne Mougladis. On en reparlera, bien sûr.

En attendant, toute belle et douce soirée à vous tous. A bientôt ! Au plaisir de vous lire sur vos blogs.

Coeurdialement

SOlène

« Ah ! il y a tant de choses entre le ciel et la terre que les poètes sont seuls à avoir rêvées »


Je me promène 

avec des cernes sous les yeux

Comme deux petits hamacs

Où  s’endorment en ronflant

les histoires

qui n’ont pas encore eu lieu

Cécile Coulon

🎧

I’ll Be Your San Antone rose by Emmylou Harris…. 

🎼

C’était un soir comme aujourd’hui où  j’écoutais Emmylou Harris à cette heure toujours magique où le soleil nous la joue grandiose sur la mer….

Mon verre de mojito sans alcool encore plein dans une main, je pensais à toutes ces choses qu’on s’est dites la dernière fois, il y a plusieurs siècles; à  celles aussi que l’on tait maintenant quand je n’ai qu’une envie, (re) poser ma tête sur ton épaule comme avant.  Mais on sait, toi et moi, de quoi sont faits nos silences et nos souffles courts…. Just ask me dance all the slow ones…. Hold me close and take me cross the floor…. I’ll be your San Antone rose… I wish I could tell you I love you…. 

C’était un soir comme aujourd’hui, juste un moment comme ça  de rêverie contemplative, suivie d’une irrépressible envie de lire de la poésie à haute voix. Ce soir, ce sera Paul Eluard, La courbe de tes yeux…. 

Pourquoi ce choix ? Parce que c’est un hymne à  la joie d’aimer et au bonheur amoureux partagé. Pour Paul Eluard, aimer la femme revient à aimer le monde; pour luii elle est le passage du rien au tout, où l’amour intègre tout. Il n’est pas seulement la substance du monde, mais c’est lui qui le construit et le fait exister.

LA COURBE DE TES YEUX

La courbe de tes yeux fait le tour de mon cœur,
Un rond de danse et de douceur,
Auréole du temps, berceau nocturne et sûr,
Et si je ne sais plus tout ce que j’ai vécu
C’est que tes yeux ne m’ont pas toujours vu.

Feuilles de jour et mousse de rosée,
Roseaux du vent, sourires parfumés,
Ailes couvrant le monde de lumière,
Bateaux chargés du ciel et de la mer,
Chasseurs des bruits et sources des couleurs,

Parfums éclos d’une couvée d’aurores
Qui gît toujours sur la paille des astres,
Comme le jour dépend de l’innocence
Le monde entier dépend de tes yeux purs
Et tout mon sang coule dans leurs regards.

PAUL ELUARD

WHAT ELSE ?

Toute douce soirée à toutes et à tous. À bientôt pour de nouveaux échanges, et au plaisir de vous lire aussi sur vos blogs.