« Et comment vivre dans ce monde d’ombres » s/ « Les matins »


On parle de la douleur de vivre, mais ce n’est pas vrai, c’est la douleur de ne pas vivre qu’il faut dire. Et comment vivre dans ce monde d’ombres ? – Albert Camus, dans une lettre à  René Char….

🎧

Doux réveil, au goût amer
Était-ce un cauchemar, était-ce un cauchemar?
Oh non, c’était bien hier
J’ai les yeux si rouges et bombés par la nuit
Ou par les pleurs
Draps usés au mauvais rêve
J’aurais bien aimé, j’aurais bien aimé
Mais non, c’était bien hier
Où es-tu? Y a ton odeur comme seule trace de ton corps
Où es-tu? Tes mains me manquent, et moi, j’y crois encore

🎶

🎶

C’est les matins comme ça qui m’font pleurer
Leur vérité me tue
Car la nuit a su me faire oublier
C’est les matins comme ça qui m’font pleurer
Dès mon premier regard
Face à la nuit solitaire que j’ai passée
Pleurer, pleurer
Et pleurer, pleurer, pleurer
Pleurer, pleurer
Pleurer, pleurer, pleurer
Un de perdu, dix de trouvés
Non mais j’y crois pas
Le vent, c’était toi
Avant, t’étais à moi
Quelques heures, ou quelques verres
Et je dormirai, oui je dormirai
Jusqu’au prochain matin
Où es-tu? Y a ton odeur comme seule trace de ton corps
Où es-tu? Tes mains me manquent, et moi, j’y crois encore
C’est les matins comme ça qui m’font pleurer
Leur vérité me tue
Car la nuit a su me faire oublier
C’est les matins comme ça qui m’font pleurer
Dès mon premier regard
Face à la nuit solitaire que j’ai passée
Pleurer, pleurer
Et pleurer, pleurer, pleurer
Pleurer, pleurer
Pleurer, pleurer, pleurer
Pleurer, pleurer
Pleurer, pleurer
🕸🕷
SMS: mes p’tits chatons ont une petite soeur. Bienvenue à Lina, née hier après-midi, 7 octobre 2019….
🐣🐤🐥

Ce jour est doux et le souci frivole
Cueille la rose au bord de ton chemin.
L’oiseau Bonheur s’est posé sur ta main
Caresse-le avant qu’il ne s’envole.
Ce jour est doux… Que t’importe demain ? 

Extrait de « Les dieux ne sont pas morts », premiet recueil de poésie de Marguerite Yourcenar ( 1922)…

WHAT ELSE ?

Une rose, un café et… quelque chose qui n’est pas de ce monde *

(Clic*)

🌹

 « Eclaire ce que tu aimes sans toucher à son ombre. » – Christian Bobin, Eloge du rien…

Entre la première et dernière phrase de ce petit livre….

“Bien sûr, je ne réponds plus vraiment: je chante”.