Dimanche d’automne en Suisse….


Il est bon parfois de revenir sur son passé et de nous en couvrir comme d’une couette douillette… Douce soirée à tous !

cropped-wp-1570980105755.jpg

SOlénisez-vous

Arrêt  sur image, le temps d’écouter Montant et Sinatra interpréter « Les feuilles mortes » en duo.

Oh ! je voudrais tant que tu te souviennes
Des jours heureux où nous étions amis.
En ce temps-là la vie était plus belle,
Et le soleil plus brûlant qu’aujourd’hui.
Les feuilles mortes se ramassent à la pelle.
Tu vois, je n’ai pas oublié…
Les feuilles mortes se ramassent à la pelle,
Les souvenirs et les regrets aussi
Et le vent du nord les emporte
Dans la nuit froide de l’oubli.
Tu vois, je n’ai pas oublié
La chanson que tu me chantais.

(Refrain)
C’est une chanson qui nous ressemble.
Toi, tu m’aimais et je t’aimais
Et nous vivions tous deux ensemble,
Toi qui m’aimais, moi qui t’aimais.
Mais la vie sépare ceux qui s’aiment,
Tout doucement, sans faire de bruit
Et la mer efface sur le sable
Les pas des amants désunis.

Les feuilles…

Voir l’article original 146 mots de plus

Se mettre aux anges…. Suivi par « Poème sans titre »


Car tout est baratin
Luisant d’humidité
Une rivière dans la gorge
Qu’est-ce que je t’avais dit !
On se souvient qu’on aime
Par besoin de meurtrir
Hé ! Garde les yeux clos
On va se mettre aux anges

Nous voilà lieutenant
C’est la sortie d’un bal
Brillante de cyprine
Dans son juste milieu
On trouve sa mortelle
Les lèvres distendues
Salive que nos mots

On veut se mettre aux anges

Du venin dans les rêves
Partout ce règne atroce
Étouffant nos émois
De nuit dans un chiffon
Pour quelques centimètres
Munis d’un mousqueton
Hé ! Garde les yeux clos
On va se mettre aux anges

S’accomplit le désir
Par la gent féminine
Par la bouche qui suce
Au salut de nos âmes
En stricte intimité
Sous ta peau de faïence
Hé ! Garde les yeux clos

On va se mettre aux anges

🎧
J’AVAIS (PRESQUE) OUBLIÉ À QUEL POINT JE L’ AIME, LUI, SA VOIX HYPNOTIQUE, SES GUITARES, LES SONS DE SA MUSIQUE, SES TEXTES (CERTAINS SONT LITTÉRALEMENT ENVOÛTANTS)… ET IL DIT QU’IL N’EST PAS POÈTE  !
🎶
BIG COUP DE COEUR
« Gaie comme une italienne quand elle sait qu’elle aura de l’amour et du vin »….
WHAT ELSE ? 

Je ne vais pas t’appeler une fois par jour, ni même une fois par semaine.
Je ne vais pas te demander si nous pouvons aller au cinéma
ensemble,
ou au restaurant
ensemble.

Je ne vais pas te proposer de passer un weekend au bord d’un lac,
dans un hôtel très chic sur la côte au moment où les touristes
ne sont plus là.
Je ne vais pas t’écrire une longue lettre.

Je ne vais pas te poser de questions sur le passé,
je répéterai chaque fois que tu seras angoissée
que rien n’est grave.
Je dirai : je comprends, ne t’en fais pas,
si tu veux me quitter
je dirai : je comprends ne t’en fais pas.
Tu m’en voudras pour cela,
tu m’en voudras pour toutes ces choses que
je ne vais pas faire, pour toutes ces choses
que je ne vais pas dire,
tu penseras sans doute que je n’ai pas envie,
que je m’en fous.

Tu seras en colère à cause de mes poèmes.
Tu me diras que ce n’est pas normal que je puisse écrire
pour les autres
et pas pour toi et moi.
Je répondrai :
c’est mon métier.

En vérité je ne suis pas capable d’appeler, de demander, de dire
parce que j’ai peur
de tout :
d’être de trop,
d’être encombrante,
la vie passe elle nous bouscule et nous tournons sur nous-même
comme dans un dessin animé.
Je ne suis pas capable d’appeler, de demander, de dire
parce que j’ai peur
que tu te fiches de moi,
j’ai peur que tu t’affoles.
Je me demande très souvent : depuis quand est-ce devenu ringard d’être
amoureux ?

J’avance à tes côtés. Si je tombe ce n’est pas grave parce que
je tomberai à tes pieds.

COULON Cécile
Ma poètesse préféré…. Mon admiiration est inconditionnelle 😉
Poésie, poésie…. quand tu nous tiens !