« Tous les rêves, tous ces rêves, tous ces baisers volés. Tous ces rêves qu’on a abandonnés, et qui nous donnaient l’envie d’aller jusqu’au bout, à présent nous supplient de rester debout. Les rêves parfois viennent s’échouer et s’achèvent, s’achèvent devant l’écran d’une télé, dans un monde qui nous agresse, qui peut vous mettre en pièces. Solitaire dans un trois-pièces tout ce qu’il nous reste, c’est d’aimer les étoiles. Laissons les filer. Aimons les étoiles. Laissons-les. Laissons les. Laissons les … filer »

♪ Pierre Rapsat –Les rêves sont en nous ♪

(Vidéo réalisée pour LMDS postée dans les commentaires)

« Sans le rêve, il n’y a pas de poésie possible. Et sans la poésie, il n’y a pas de vie supportable. » (Pasteur Valléry-Radot )
« D’ailleurs, parce que le vent, comme on dit, n’est pas à la poésie, ce n’est pas un motif pour que la poésie ne prenne pas son envol. Tout au contraire des vaisseaux, les oiseaux ne volent bien que contre le vent. Or la poésie tient de l’oiseau » -Victor Hugo…  Bienvenue dans le monde de SOlène !
« D’ailleurs, parce que le vent, comme on dit, n’est pas à la poésie, ce n’est pas un motif pour que la poésie ne prenne pas son envol. Tout au contraire des vaisseaux, les oiseaux ne volent bien que contre le vent. Or la poésie tient de l’oiseau » -Victor Hugo… Bienvenue dans le monde de SOlène !

QUOI DE NEUF TODAY?

Cette nuit encore, j’ai demandé aux étoiles…. suivi de « l’Inaccessible étoile »*

WHAT ELSE?

Good Bye My Love*

Celle qui s’en va *

(Clic*, clic* et re-clic*)

« L’amour est une mer dont la femme est la rive » -Victor Hugo…
« L’amour est une mer dont la femme est la rive » -Victor Hugo…

« Elle dit aussi que si il n’y avait pas l’amour ni la mer, personne n’écrirait des livres »*

(Clic*)

« Ah ! Il y a tant de choses entre le ciel et la mer que les poètes sont seuls à avoir rêvées » -Nietzsche…

 

 

19 commentaires sur « À propos »

  1. Bravo ma SO ! J’adore la nouvelle présentation ! C’est super agréable de naviguer et de se laisser dériver dans ton Monde 🙂

    1. Pleurer de voir venir le soir
      Chercher, sans trouver, tes lèvres
      C’est pourtant pas la mer à boire
      La fin, le froid, la fièvre

      Juste une étoile
      Qui s’éteint
      Quelque part
      Et redevient poussière

      Alors, si vous venez chez moi
      Un jour, à n’importe quelle heure
      Ne me demandez pas pourquoi
      Je crie, je ris, je pleure

      Pour une étoile
      Qui s’éteint
      Quelque part
      Et redevient poussière

      Juste une étoile
      Qui s’éteint
      Quelque part
      À des années-lumière

      Et dans le ciel devenu vieux
      Le fil de ma vie se dévide
      Mon amour s’en va sous mes yeux
      Si loin, si grand, si vide

      Comme une étoile
      Qui s’éteint
      Quelque part
      Et redevient poussière

      Juste une étoile
      Qui s’éteint
      Quelque part
      À des années-lumière

    1. Eh ben…. j’en suis tout emouvue 😉
      Sérieusement: touchée, je te remercie de l’intérêt que tu portés à mon p’tit monde. A très bientôt pour des échanges amicaux d’un blog l’autre 😘💗

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s