LA PETITE FILLE DÉSABUSÉE QUI FAISAIT L’ÂNE POUR AVOIR LE FOIN


 L’enfance c’est de croire qu’avec le sapin de Noël et trois flocons de neige toute la terre est changée. »

André Laurendeau , Voyages au pays de l’enfance – 1960

 

 

 » Il était une fois le père Noël, et les lutins – esprit de Noël quand tu nous tiens ! « 

LALLY* n’est pas natalophobe comme le pense Mina, mais presque. En tout cas, elle l’avoue: les fêtes de fin d’année, et plus particulièrement Noël et son marathon consumériste pour la chasse éperdue aux cadeaux dans des magasins bondés et aux rayons* dévalisés, c’est pas son truc; non plus, après, les échanges de cadeaux au pied d’un faux conifère* de chez Ikéa déguisé en vrai sapin de Noël; c’est comme la messe de minuit où dès l’introït*, elle n’a qu’une envie, c’est de rentrer à la maison, non pas pour réveillonner – on mange toujours trop lors de ces repas de famille interminables et bruyants – mais pour se réchauffer au coin du feu… Et puis, surtout, surtout… c’est tous les ans pareils: ces reminiscences de la prime enfance, comme les nausées et les maux de tête et de ventre, dûs aux crises d’acétone tant elle s’était goinfrée de petits Jésus en sucre au marché de Noël.Ou même encore l’histoire super marquante, limite traumatisante de son premier calendrier de l’Avent. Une histoire mainte fois racontée à Mina…

Qui dit décembre, dit l’Avent qui normalement correspond à une periode de jeûne* qui selon la tradition catholique debute le quatrième dimanche avant Noël; ce que tout le monde ne sait pas. Et que, d’ailleurs, personne ( ou presque) ne fait. Bref, qui dit l’Avent, donc, dit aussi calendrier de l’Avent, guirlandes scintillantes dans les maisons autour du sapin et de la cheminée, et illuminations dans les rues pietonnes du centre* ville. Il règne partout une atmosphère magique et féerique dont petits et grands se réjouissent en attendant le jour J…
– Tu vois, Lally, ces 24 petites fenêtres sont à ouvrir une par une, jour après jour, pendant les 4 semaines qui précèdent Noël.
-Je peux en ouvrir une tout de suite ?
– Ah non, tu dois attendre dimanche prochain pour ouvrir la première.
– Et qu’est-ce que ça ferait si je commençais aujourd’hui ? J’ai envie d’ un chocolat grand-maman. Un seul, pour goûter.
– Ben euh… le père Noël ne passerait pas.
-M’enfin grand-maman, j’ai passé l’âge de croire au père Noël !
Et alors là, silence*…. Motus et bouche cousue, les yeux écarquillés*, comme ça à brûle-pourpoint, la grand-mère ne sût quoi répondre. Ce n’est qu’au bout d’un moment qu’elle se mit à begayer:
– Mais mais, Lalallyly, tu tu n’as n’as que 5 ans !
Lally, elle, faisait la moue comme à chaque fois que la tentation de bouder la prenait. Sauf qu’en même temps, elle réfléchissait: si j’explique à grand-maman, que je n’ai fait que répéter une phrase entendue l’autre jour de la bouche de maman, quand elle rigolait au téléphone avec sa collègue de bureau, et que du coup, je ne joue plus le jeu des grands, ça se trouve, pour me punir d’avoir été curieuse, maman ne me donnera pas tous ces cadeaux qu’elle a planqués dans sa penderie, et que j’ai vus…
De fait, à la question « le père Noël existe-t’il ? »*, du haut de ses 5 ans et 15 jours, Lally aurait d’ores et déjà pu répondre: « non ! Les grands sont des gros mythos, ils racontent n’importe quoi aux enfants. » Mais pas folle la guêpe, elle s’était très vite ravisée:
– Je rigole, grand-maman.Bien sûr que j’y crois grave, moi, au père Noël qui vient des nuages en traineau avec sa hotte remplie remplie de cadeaux. Tu connais, toi, grand-maman, le prénom du premier renne* de père Noël ?
– Euh… non, c’est cococoment ?
– Mohamed !
Le premier prénom qui etait venu à l’esprit de Lally, était celui de son amoureux en 3e année de maternelle. Et la grand-mère coite encore une fois, de regarder Lally sur la pointe des pieds devant la cheminée pour se saisir d’une clochette, souvenir d’un séjour à Davos, canton des Grisons dans les Alpes suisses, et que la fillette se mit a faire tintinnabuler en sautillant à cloche pied en même temps qu’elle répétait: « le premier renne de père Noël s’appelle Mohamed… mais il faut le dire à personne – hein grand-maman, c’est un secret. »
– Oui , ce sera notre secret, Lally. Mais quelle drole de petite-fille tu fais. Tu ne perds pas le Nord en tout cas. Lally ! Arrête un peu de faire ta fofolle. Tu sais, si les adultes mentent aux enfants en leur faisant croire au père Noël, ça part d’un bon sentiment, c’est pour entretenir la magie. D’accord le père Noël, n’est pas vrai en vrai, mais l’amour qu’il incarne, lui, l’est. D’accord, le père Noël c’est un mythe, mais c’est ce qui en fait la beauté. Allez, ce n’est plus la peine de faire l’âne pour avoir le foin, maintenant tu sais, et c’est mieux comme ça.

« Mieux comme ça », il fallait le dire vite. Passer du merveilleux à la désillusion, autrement dit à l’age de raison, à même pas 6 ans n’etait pas chose simple.

« Désabusée, j’étais, en réalité »…

– Possible que ce soit cette petite fille en toi, « désabusée qui faisait l’âne pour avoir le foin » qui soit la cause de ta natalophobie.

– Tu y tiens Mina, mais non. Tu vois bien, je suis ravie d’être en week-end ici avec toi.

En même temps, deux bonnes « vieilles » amies d’enfance assises à la terrasse d’un grand hôtel face au lac Léman, a Montreux, exactement  ( sur la riviera suisse plus précisément), il y a pire sort, n’est-ce pas. Le vin chaud y est excellent ( zeste d’orange*, anis étoilé* , gousse de vanille, cardamone et clous de girofle – humm)… Elles guettent le ciel en espérant la neige*, mais c’est un gros bonhomme tout de rouge vêtu qu’elles voient passer en traineau juste au dessus de leurs têtes. Au moins, lui, n’a pas de soucis de moyeux.

– Eh bien, moi qui suis comme saint * Thomas, maintenant que je le vois, je crois au père Noël.

Elles rient, elles ont des étincelles* plein les yeux – elle n’est pas belle, la vie ?

Joyeuses fêtes à tous !

 

 

WHAT ELSE ? 

Bon, je peux bien vous le dire, à présent: j’ai écrit ce texte pour l’agenda ironique de décembre 2021, hébergé ce mois-ci par  Patrick BLANCHON* qui nous demandait de finir l’année avec le père Noël. L’occasion pour nous de retrouver notre âme d’enfant. Mais attention, sous la contrainte des mots suivants: neige, silence, tintinnabuler, orange, étincelles, écarquiller, introït, jeûne, moyeu, centre, rayon, saint, étoile, conifère… et comme si cela ne suffisait pas, deux questions: quel est le prénom du premier renne du père Noël ? Mais au fait, existe-t’il le père Noël ?

Enfin, est-il utile de le préciser? Tout ressemblance avec des personnes existant – hein, vous connaissez la suite….

Et sinon….

🎧

 

C’est tout nouveau, ça vient de sortir. Pour changer un peu de  » All I Want For Christmas Is You » de Maria Carey érigée en veritable hymne de Noël, ou même encore celle de Bing Crosby, White Christmas que jamais personne n’a réussi à détrôner depuis 80 ans jusqu’à ce jour. 50 millions d’exemplaires vendus ( d’apres le Guinness des records), ça fait rêver…

« Celui qui n’a pas Noël dans le cœur ne le trouvera jamais au pied d’un arbre. »

Roy Lemon Smith, historien et sociologue (1887-1954)

35 commentaires sur “LA PETITE FILLE DÉSABUSÉE QUI FAISAIT L’ÂNE POUR AVOIR LE FOIN

  1. Merci Solène elle est super cette histoire, en plus j’ai l’impression qu’elle m’est racontée un peu par ma petite fille ( 5 ans et demi) d’une acuité d’esprit infernale et chiante, chiante … mais bon ainsi va la vie qu’on récolte toujours ce que l’on sème ! Bonne journée !

    Aimé par 2 personnes

    1. Ooh nooon, où est passé mon commentaire !? Je déteste WordPress qui fait rien que m’embêter. Pour une fois que je ne fais pas de brouillon ( pour éviter ça justement)…. bon ben, plus qu’à recommencer. Pfff ( demain matin alors, parce qu’il etait long mon comm’ comme un fait exprès. Ta petite-fille m’a inspirée)
      Mais d’ores et déjà MERCI pour ta lecture et le tien de commentaire 🙏

      Aimé par 1 personne

      1. mystère et boule de gomme , ça m’arrive aussi de voir des trucs bizarres sur WordPress. Parfois je dois reliker alors que j’aurais mis ma main au feu l’avoir fait, je reçois des messages sibyllins pour me connecter alors que je pense l’être, les commentaires s’évanouissent, je les retape ils s’évanouissent encore, jusqu’à ce que je dise zut trop c’est trop… bon je crois que ça vient du fait que j’utilise 3 appareils différents. Il n’y a que sur l’ordi de bureau que ça fonctionne correctement. Donc je compatis Solène. Bonne journée !

        Aimé par 1 personne

  2. Belle histoire que tu nous racontes là, SOlène. Ça faisait longtemps qu’on n’avait plus eu de nouvelles de la petite Lally.
    Et puis, c’est bizarre, j’ai comme l’impression que nous avons publié nos participations de manière synchrone.
    Bonne journée. 🙂🌞🎼📚
    (Un p’tit caf’ with me pour la bien commencer ? ☕️)

    Aimé par 1 personne

    1. Bon soir ( ou bonne nuit) J-L

      Nous avons « publié nos textes de manière synchrone » dis-tu. Ce ne serait pas la première fois – les grands esprits, hein….
      Vu l’ heure tardive, j’irai lire ça demain, maintenant. Mais je ne te donne pas d’heure, ce sera en fonction du temps que j’aurai.
      Mais puisque tu parles de « manière synchrone  » (et moi de « grands esprits » 😉), encore plus bizarre, tu meurs. Tu as publié un billet sur un écrivain qui se trouve tout en haut de ma PAL avec deux bouquins que j’ai hâte de lire. Je crois bien que je vais commencer par celui qui fait 979 pages.Il ne devrait pas trop me dépayser vu le pays dans lequel il se passe 🇨🇭
      Je te laisse deviner qui, quoi et où 😊
      Je suis arrivée à cet auteur il y a guère, grace à un ami blogueur, Alain. Que je remercie au passage.
      Quand j’aurai gravi la montagne magique, je pourrai dire que j’ai reussi ma vie.
      Pas encore commenté ( ni liké) ton billet ( que j’ai enregistré), parce que il me reste les vidéos à écouter…. Voila voilà, tu sais tout.
      Quand tu me liras, il fera jour. Alors bonne journée ! ☕☕

      Aimé par 1 personne

      1. À mon avis, le livre tout en haut de la page, c’est « la Montagne magique), de Thomas Mann. Grand classique du XXe siècle et beau livre d’initiation.
        Je ne saurais trop te le recommander, mais puisqu’il est déjà en haut de cette montagne magique qu’est ta PAL !
        Très bonne journée à TOi,SOlène. ☕

        Aimé par 1 personne

        1. Au rythme où je lis en ce moment, j’en ai pour longtemps. En plus c’est un livre lent ( pas fini de m’endormir dessus), mais c’est en effet un très très bon livre, et son auteur une belle decouverte. Très intéressant !
          Bon dimanche ( le week-end est déjà bien entamé)

          Aimé par 1 personne

  3. superbement amené….. ce qui ne m’étonne pas 🙂 cette année je joue les funambules avec un petiot qui y croit l’autre non ! ça colle parfaitement avec le personnage de grand maman !
    Essayons d’éviter la crise d’acétone. Merci pour cette conversation qui relève tellement du « témoignage » 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. Quelle belle histoire Solène ! Bravo. Content de retrouver Lally, de nouveau petite, mais déjà bien coquine. Et ce renne qui s’appelle Mohamed !
    La féérie de Noël par Solène.
    Belle journée. Moult bisous. 🍁🍂😘🌹❤️

    Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir mon gentil Emplumé.
      Je ne peux passer que maintenant. A minuit ! J’ai pas une vie facile, moi, tu sais 😉

      Voui, Mohamed, c’est un pied de nez à l’affreux Z. En même temps, j’aurais pu dire Medhi, de « Belle et Sebastien ». Que j’aimais très bcp quand j’etais petite.

      Dors bien, fais de beaux rêves. Gros bisous, à demain. 🙏😘❤🌹

      Aimé par 1 personne

  5. J’adore. C’est un réussite ce texte. Je visualise bien la bouille la petite quand elle sort : « M’enfin grand-maman, j’ai passé l’âge de croire au père Noël ! ». J’ai bien aimé le clin d’œil à Mohamed,son amoureux en 3e année de maternelle.
    Bravo Solène pour ce texte plein de tendresse et de magie.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Alan. Ravie qu’il te plaise ce texte. Je n’avais pas prévu de participer à l’ A. I. Mais le thème etant irresistible, c’est la première chose que j’ai faite ce matin au reveil, lors d’un premier café, puis un deuxième, et enfin un troisième… Un premier ( et unique) jet, n’empêche que j’ai bu les 3 cafés froids.
      Pour tout te dire, je n’ai pas inventé grand chose, pas besoin d’aller la chercher loin cette petite chieuse.
      Et oui, j’ai osé faire croire à grand-maman et maman que je croyais encore au pere Noël par peur de ne plus avoir de cadeaux. 🤣 Et oui, je bouffais trop de petits Jésus en sucre, et je faisais des « crises l’acétone »….
      Puis bon, où veux-tu trouver des clochettes a faire tintinnabuler, sinon en Suisse, dans les pâturages alpins ?
      Bonne nuit à toi. A bientôt, bisous.

      Aimé par 2 personnes

  6. Merci beaucoup pour cette superbe histoire Solène , Lally enfant avait déjà le sens de l’à propos avec ce calendrier de l’avent. J’aime beaucoup son sens de l’observation et de la répartie.
    J’apprécie aussi le pied de nez à l’affreux Z qui encombre les médias .
    Pour la gourmandise nous avons nous ici une fête supplémentaire celle de St Nicolas , qu’il soit en pain d’épices ou en chocolat c’est notre premier plongeon dans les gourmandises !
    Bonne journée
    Bises

    Aimé par 1 personne

    1. Merci à toi, Jazzy, pour ta lecture et ton commentaire.
      Ce thème de l’A.I, m’a tout de suite fait remonter des souvenirs. Je n’ai pas cru au père Noël très longtemps. Donc la désillusion, c’est ce qui m’est revenu, et non pas les chaussons devant la cheminée. D’ailleurs, la cheminée aussi, m’avait fait sérieusement douter cette année-là; à dire vrai je n’y croyais pas que le père Noël pouvait passer par là. Non seulement ça, mais pour moi, c’était impossible qu’il soit partout dans le monde en même temps. Ah mais, c’est qu’il ne fallait pas me la faire ! 🤣
      Ça doit être sympa, sinon, la Saint Nicolas. Mes grand-parents qui étaient des grands amoureux du grand Est m’en ont bcp parlé, et des marchés de Noël. Ils y allaient en amoureux ( AR en train par la gare de l’Est en un week-end, pour y manger une choucroute, faut le faire !)… C’est en tout cas, une des seules région de F que je ne connais ni de près ni de loin. Que de nom ou en photos. Dommage. Un jour. Peut-être.
      Bon dimanche, Jazzy. Bisous, à bientôt !

      J’aime

  7. Coucou ma Soli ❤️❤️.
    J’ai adoré ton histoire pleine d’humour..
    Lally est trop mignonne, intelligente et si futée…
    Ça m’a fait plaisir de te lire ce matin…
    Et le titre de ton texte est trop hilarant… Tu l’as bien trouvé !
    Merci pour cette jolie histoire ma Soli…
    Je te fais de gros bisous et te souhaite un doux week-end 😀❤️❤️

    Aimé par 1 personne

  8. Bon jour Solène,
    Si LALLY, « … de ses 5 ans et 15 jours… » ne croit plus au Père Noël car … »…Les grands sont des gros mythos, ils racontent n’importe quoi aux enfants… », j’en reste assis de consternation… mais je suis possiblement trop vieux pour admettre qu’un enfant de cinq ans puisse ainsi raisonner dans sa tête…
    Je ne connaissais pas le mot : « natalophobe »… merci pour cette découverte d’un nouveau mot 🙂
    Bonne journée 🙂
    Max-Louis

    J’aime

    1. J’avais oublié une expression tout à fait étonnante dans le texte : « … Et la grand-mère coïte encore une fois, de regarder Lally sur la pointe des pieds devant la cheminée… » le mot : coïte en cette situation me laisse perplexe…
      Max-Louis

      J’aime

    2. Eh bien, Max Louis, tu aurais été « consterné » plus souvent qu’à ton tour, si tu avais eu une enfant telle que je fus. Car à 5 ans tout juste je ne croyais déjà plus au père Noël. Et pour cause ! Aussi, si mon langage n’était pas exactement celui de Lally enfant (« gros mythos », « grave »… bref ces mots pas encore dans le langage de l’époque), mes sorties etaient telles que mes grand-parents en riaient encore des années plus tard.Comme par exemple dans ce passage du calendrier de l’Avent avec la phrase entendue et de fait, répétée: « j’ai passé l’âge de croire au père Noël »…. Ben oui, ça ne s’invente pas.

      Aimé par 1 personne

  9. Qu’on croit au Père Noël ou pas ton histoire nous transporte dans la tête de cette petite Lally bien mignonne et bien plus délurée que mes petits-enfants qui eux y croient encore…ou font comme si, je suis si naïve parfois 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Ah oui, peut-être 😉 Parce que, même après cet épisode, j’ai fait semblant d’y croire de peur de ne plus avoir de cadeaux. Et la nuit de Noël, je faisais même semblant de m’être endormie sur le canapé. Puis je les guettais d’un œil, jusqu’à ce qu’ils installent les cadeaux devant la cheminée de chez ma grand-mère. 😊
      Mais au fond, c’était magique… Que du bonheur. Même si je n’aimais pas la dinde ( je ne l’aime toujours pas). Et qu’ils ne voulaient pas me laisser goûter au cognac ( ils avaient bien raison, c’est pas bon).
      Merci Bernadette d’être passée, et pour ton commentaire. A très bientôt. Au plaisir de te lire.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s