Crénom, sœurette !… Suivi par « Un temps pour tout »


Le poème qui va suivre est ma participation à l’agenda ironique de novembre animé ce mois-ci par Jean-Louis du blog TOUTLOPERA (OU PRESQUE) *

Le thème: « Un temps pour chaque chose », extrait du texte de L’ Ecclésiaste 3-1-15 ( La providence de Dieu) et sans doute le plus connu.
Contraintes: faire un ou plusieurs anapodotons * ( nom qui vient du grec « sans pied » évoquant donc des phrases qui ne tiennent pas debout »), et employer l’expression « Bretzel liquide ».

 

 

 

 CRÉNON, SOEURETTE !

 

Crénom, sœurette !
C’est quoi cette tête de six pieds de long
que tu tires ce matin ?
C’est de saison, tu me diras
de ressembler à une cucurbitacée masquée
Sauf qu’on n’est pas dans Pif gadget
– elle est pas belle la vie sur notre bonne vieille planète
où on ne verra jamais les tomates chanter
juste des carottes râpées ?!
Et des papillons de la création qui papillonnent un jour d’été
en croyant que c’est pour toujours.
Bref ! Ce même sentiment d’éternité de l’être que tout un chacun porte au tréfonds de lui
Certes, le ciel nous en fait voir de toutes les couleurs
C’est comme ça, il y a les jours avec
Et les jours sans où il faut faire avec
Des gens qui disent que la roue tourne inexorablement
D’autres que chaque moment est écrit
C’est peut-être vrai
Enfin ça l’est sûrement
Puisque il y a un temps pour chaque chose
Chaque chose en son temps
Un temps pour naître, un temps pour mourir
– Bienvenue en absurdie !
Si la vie n’a pas de sens, peut-être que la mort en a un…
Mais ce n’est pas l’heure, alors vis !
Le décideur suprême fait chaque chose belle en son temps
Même que, lorsque tu aimes vraiment
l’envie te prend de faire un enfant…
A en oublier presque, que bien souvent
l’amour dure ce que durent les roses

Bretzel liquide, mais tu pleures petite sœur !
Tombe là pluie aujourd’hui encore
Ce sont les larmes de la lune
Pleurant son amour impossible avec l’astre de lumière
Tourne la terre encore et toujours
Après la pluie, l’arc en ciel…
Et puis un jour… l’éclipse ! Et la lune rencontre enfin le soleil !
Preuve qu’ il n’y a pas d’amour impossible
Pour celui ou celle qui capte les messages du ciel

Crénom, sœurette !

Carpe Diem, car qui dit paix dit aime

SOlène

14/11/2020

😷

 

🎼.

J’ai aimé comment
Votre main, par instants,
Modulait le son
De la modulation
Votre main fouillant
Michiko, boîte à gants
Votre main dans mon cou
Il y a un temps pour tout
J’ai aimé votre visage
À la lumière du péage
Aimé cette discussion
Sous le panneau des directions
J’ai aimé vos théories
Sur les autoroutes, la nuit
J’ai aimé dormir chez vous
Il y a un temps pour tout
J’ai aimé comment
Vos yeux, de temps en temps,
Suivaient le chemin
Un doigt sur le Michelin
Vos yeux démasquant
Une sortie Montauban
Vos yeux près des miens, flous
Il y a un temps pour tout
J’ai aimé comment
Pas loin des carburants
Vos lèvres accrochaient
Le rebord d’un gobelet
Vos lèvres soufflant
Des nuages de froid blanc
Pour vos lèvres, j’avoue,
Il y a un temps pour tout
Il y a un temps pour tout {x2}
WHAT ELSE ?
⬇️
⬇️
Un peu de douceur dans un monde de brutes….

19 commentaires sur “Crénom, sœurette !… Suivi par « Un temps pour tout »

        1. Si tu ne dors pas encore, chère Swannaëlle, un coucou et des bisous en passant. Et puis, de toute façon, c’est l’heure du dodo. Alors douce nuit à toi, fais de très beaux rêves. A demain. 😘❤🌹

          Aimé par 1 personne

  1. il fallait le faire, tu l’as fait 😀 j’ai la même hésitation devant ma corbeille………. qui se rapproche dangereusement 😀 je ne savais pas que tu avais la version féminine du concombre masqué dans ta famille 😀 bisous SOlène

    Aimé par 2 personnes

    1. Eh bien, en famille, mon mot, ce serait plutôt  » banane ! ». Banane flambée. Mais bon, pas le choix  » il fallait le faire » comme tu dis, et je l’ai fait ( ce qui dans les annales de wp ne restera pas comme étant une de mes plus grandes fiertés. Au contraire). Mais après tout le concombre masqué par les temps qui courent – hein 😉
      Bah, le ridicule n’a jamais tué personne. Et ça m’a fait sortir de ma tanière, et ce n’est pas rien quand j’y pense.
      Je reviens de chez toi. Alors re re re 😘 A demain.

      Aimé par 1 personne

    1. Merci Colette, c’est vraiment gentil. Ah tu sais quoi ? Deux bonnes nouvelles aujourd’hui: le recueil est enfin arrivé a Vancouver. Et guérie, je suis guérie.
      Je vais donc progressivement pouvoir reprendre mes petites tournées de blogs ( chouchous) et (re) travailler à la concrétisation de certains projets qui me tiennent à cœur ( entre autres, l’autoédition de mon 3e roman, un deuxième recueil de poésie). La période s’y prête bien, finalement.
      Bonne soirée a toi, bisous. à demain. ❤

      Aimé par 1 personne

        1. Oui, il me semble que cette guérison contient l’essentiel. Et que le reste, comme la force de continuer coûte que coute, je dois la puiser en moi. En tout cas, l’écriture m’y aide beaucoup. Voire même plus, l’écriture me comble.
          Merci infiniment, ma chère Colette pour ta présence bienveillante. Et oui, tout doux, là, dans mon cocon….
          Bisous, et tout beau week-end à toi ❤

          Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s