LE BRUIT DE LA MER


🥂

Tintement des mots dans le cristal
Nous fêtions la sortie de ce recueil
En trinquant je t’ai dit: écoute
Le champagne dans sa mousse
Il fait le même bruit que la mer

La mer qui, en remontant
M’enveloppait imperceptiblement
Comme d’une couette légère
De ce même bruit familier des vagues
Qui berçait mon enfance à « La Flemmardière »

Ta main, ou ta voix, que sais-je exactement
Passait comme un baume sur mes coups de soleil
Un souffle, à peine, de vent du large
Mais c’était doux et rassurant
De te sentir là, dans l’absence
Devenue présence concentrée
Dans le bruit de la mer

Je rêvais…. somnolente et alanguie
Comme quand on restait au lit
Après avoir fait l’amour…
Alors je me suis laissé porter encore un peu
Par cet invisible et bienfaisant courant marin
Et quand j’ai rouvert les yeux
Le soleil embrasait le ciel et la mer
La plage commençait à se vider des vacanciers
Bientôt le soleil aurait complètement disparu
Et la nuit envelopperait le monde
Et nous serions ce monde, mon amour
Dans le bruit de la mer
La mer qui dure depuis le commencement

SOlène
Le 22/07/2020

 

Douce soirée estivale à  tous !

#restezprudent

😷

 

27 commentaires sur “LE BRUIT DE LA MER

    1. Oui, hein. Puis comme les autres fois, en 15/20 minutes. Alors que juste avant, je ne songeais même pas écrire un poème.
      Oui, Sion, bien sûr. Mais aussi mon muse, mon museau… 😋 ( comment qu’on dit au masculin ? )
      En plus avec Youyou ( trop trop trop craquant !!!) qui parle bcp bcp, j’apprends à causer les verbes autrement. « Le loup m’a mordé »… 😂
      A toi tossi une belle et douce soirée, cher ami.

      Aimé par 2 personnes

      1. C’est drôle, museau comme masculin de muse. Une rapide recherche sur les sites de l’internet me permet de lire bcp de bêtises, mais il y a une remarque comme quoi le terme masculin qui se rapprocherait le plus de la notion de muse serait Pygmalion. Pygmalion était lui-même tombé amoureux de la statue de Galatée qu’il avait sculpté. Et Vénus, devant cet amour, donna la vie à Galatée !

        Aimé par 1 personne

        1. C’est réciproque, Régis.
          Mais tu, j’ai des amis connus à l’époque du Blablablog, mon premier roman écrit en ligne. C’était en 2007. L’une d’entre eux est devenue comme ma soeur. Et hier on a réalisé avec l’anniv de son fils (9 ans) que ça faisait 13 ans qu’on se connaissait….’Et c’est fort !

          Aimé par 1 personne

  1. Tu as raison Solène au début il y a LA MÈRE et le bruit des vagues de son ventre qui ressemble à celui de ta MER qui a enfanté en même temps que toi l’Océan qui veille sur toi. Tu vogues au gré du temps dans l’insouciance du futur qui consolide tes pas.
    Bonne soirée mon amie poétesse. Bisous;
    Charef

    Aimé par 1 personne

    1. C’est exactement à cela que je, Charef: quand on est dans le ventre de la mère. Le liquide amniotique… les battements réguliers de son cœur.
      Des bisous et une belle nuit à a mon ami poète. A demain.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s