ENTRE CHIEN ET LOUP


 

Samedi 27 juin 2020

 

ENTRE CHIEN ET LOUP

Il ne fait plus vraiment nuit, ni encore jour

C’est l’heure étrange entre chien et loup

Où ma main te cherche dans le lit sens dessus dessous

Recroquevillée au fond des draps comme un faetus

Arraché au ventre de sa mère, je tremble de froid

L’âme perdue dans l’impudique nudité des songes

je me souviens á peine de ton souffle dans mon cou

Pas plus ni moins que  de mon abandon

Quand tu calmais ma fièvre à  coup de reins

Les projets que l’ on  fait dans ces moments-là

Fol intervalle entre la sève et le fruit

Sont des châteaux de sable que la marée emportera

La saison ne dure pas si longtemps

 

Il ne fait plus vraiment nuit, ni encore jour

C’est l’heure incertaine entre chien et loup

Où le grand sapin, seul témoin de ces corps à corps

Commence à  agiter sa cime avant même

Que l’oiseau caché sous les toits ne se mette à  chanter;

L’heure inspirée où  le café coule, el l’encre aussi

Au rythme des nuages dans  l’infini  du ciel taché de  nuit

Et de mes pensées qui s’effilochent sur la nuque de l’été assoupi…

L’heure où l’histoire s’inscrit dans la durée en lettres de sang

Car les mots qui viennent savent de nous

Ce que nous ignorons d’eux et de cet amour

Qui refuse de mourir

SOlène

Infra horam vespertinam, inter canem et lupum, phrase latine de Marculfe ( VII e) qui désigne  le soir ou le matin ( crépuscule ou aube )  au moment où il fait trop sombre pour pouvoir différencier un chien d’un loup. Le chien symboliserait le jour alors que le loup représenterait la nuit….

WHAT ELSE ?

🎧

Coup de cœur

32 commentaires sur “ENTRE CHIEN ET LOUP

  1. Thomas Dutronc avec l’immense Rocky Gresset à la guitare et la talentueuse Aurore Voilqué au violon. Morceau joliment doux pour accompagner ton beau poème entre chien et loup !
    J’aime tout, particulièrement la fin, ce que tu y dis sur les mots est si vrai :
    « L’heure où l’histoire s’inscrit dans la durée en lettres de sang
    Car les mots qui viennent savent de nous
    Ce que nous ignorons d’eux et de cet amour
    Qui refuse de mourir »
    Belle soirée Solène !
    🌹😘

    Aimé par 1 personne

    1. Alors tu sais quoi, Régis ? Cette phrase, je l’ai écrite comme ça, emportée par les mots. Sans même y avoir réfléchi. C’était ce matin très tôt, je n’avais pas encore bu mon café. Trop chaud ! J’ai écrit ce poème en attendant que le café tiedisse….

      Et sinon, j’aime beaucoup Thomas Dutronc. Aussi j’ai eu un vrai coup de cœur pour ce morceau.

      Merci Régis pour ton commentaire. Re…. belle soirée. Bisous, à tout bientôt. 😘🎶🌹

      Aimé par 1 personne

  2. Quand je pense qu’il n’y a pas si longtemps , tu entrais en poésie presqu’à reculons, presqu’en t’excusant.
    Ils sont merveilleux tes poèmes, SOlène, encore un que je vais garder ! (en attendant de le trouver dans LE livre, peut-être ?)
    (re) bônuit à toi.

    Aimé par 1 personne

    1. Ben alors, si c’est toi qui le dis, je vais dorénavant réfléchir à deux fois avant d’envoyer un poème à la corbeille.
      Celui-ci, il y était depuis ce matin. Je l’ai récupéré ce soir. De justesse. Ne me demande pas pourquoi. Je n’en sais rien.

      Aimé par 1 personne

      1. L’écrirêveuse que tu es sait certainement que cent fois sur le métier il faut remettre son ouvrage. Un texte, ça se mature, il faut le laisser reposer, comme une bonne pâte, pour que le sens se lève.
        Ne jette rien à la corbeille, mets de côté, et reviens dessus quelques temps après. Même si le texte ne te plaît toujours pas, il aura travaillé (en toi), il aura maturé, et tu pourras le reprendre pour en faire qqch de mieux.
        Enfin, je dis ça, je dis rien, hein, c’est pô moi l’écrirêveur ! 😉

        Aimé par 1 personne

        1. Bien, chef. Non plus sérieusement, ça je le fais avec mes textes ( de romans). Mais les poèmes, c’est tout autre chose. Ça vient comme ça d’une traite. Et c’est extrêmement rare que j’y retouche. Celui-ci il a passé sa journée a la corbeille. Mais je ne l’ai absolument pas retravaillé. Je pense que ce serait porté atteinte a son authenticité. Il me semble que c’est ça l’important. Ces poèmes m’apprennent bcp de moi.

          Aimé par 1 personne

        2. Oui, je comprends bien que le poème qui sort comme ça, comme le fœtus arraché au ventre de la mère t’en apprenne beaucoup sur toi, car il est une part de ton inconscient qui remonte à la surface. Et tout ça, garde le précieusement, car c’est toi, c’est ton moi profond !
          Ceci dit rien ne t’empêche, après ou à côté, d’en faire une version moins spontanée, plus travaillée et axée vers tes lecteurs, qui eux n’ont pas forcément besoin de tout savoir sur ton moi profond !

          J'aime

  3. Ça coule de source. Entre chien et loup c’est le moment ou on ne distingue pas le fil noir du fil blanc Un moment ou l’aube respire et libère nos pulsions . L’envie de pisser ou de prendre son café, tous les prétextes sont bons. Au final des mots qui s’agencent pour livrer nos secrets les plus intimes. Je commence à connaitre la source de ton inspiration.
    Bisous amicaux.🌴😘😘😘🌴

    Aimé par 1 personne

    1. Oui! oui! Certainement. Par temps d’orage j’ai une peur bleue. J’ai l’impression que le ciel va me tomber sur la tête. Un déséquilibre que seule la poésie arrive à me remettre d’aplomb avant de péter les plombs. Tu vois ta poésie fait boule de neige et produit une réaction en chaîne à travers les commentaires. Bonne fin de soirée à mon amie poétesse.

      Aimé par 1 personne

      1. Ce n’est pas de moi, c’est de Nietzsche. J’aime bien.
        Et j’adore les orages et les tempêtes…. Euh quand je suis à l’abris, hein. Là, ça m’inspire. Sur un bateau, beaucoup moins.
        Un bon dimanche à toi, mon ami poète. Bisous.

        Aimé par 1 personne

  4. Solène, ton poème est si beau, si touchant, brillant et haletant d’une extrême finesse. C’est toujours un bonheur pour tes lecteurs de te lire. Tu es une inspiration!. Ton choix de musique toujours adéquat. J’adore Thomas Dutronc. Merci gros pour un autre beau partage.

    Aimé par 1 personne

    1. MERCI Ugetse 🙏 Je suis touchée par ton commentaire. Car tu sais, je suis pétrie de doutes et jamais vraiment satisfaite par mes écrits.
      Je t’embrasse et te souhaite de passer un très très beau dimanche. A très bientôt.

      J'aime

  5. Il est magnifique ce poème Solène ! Vraiment je le pense, et ne doute plus de toi je t’en prie. Ces mots là viennent des profondeurs de ton âme et c’est pour cela qu’ils résonnent fort. Bisous 😘❤️

    J'aime

  6. Que c’est beau Solène…J’aime ce poème aux parfums délicats et sensuels…
    Tant d’émotions et de profondeur si bien orchestrées et inspirées  » entre chien et loup « .
    Je comprends par la lecture des autres commentaires que tu doutes parfois de ton talent poétique …Nous doutons tous et toutes…c’est ok…..Encore Bravo !!!

    Mes amitiés
    Manouchka

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s