OUVRE LA FENÊTRE


📝
Si tu as le cœur lourd, que ton âme pèse.
Ouvre la fenêtre pour libérer ta tête.

Redonne souffle à tes jours, à des idées qui plaisent,

Mais sans jamais paraître, tu trouveras ta quête.
Si tu as les maux lourds, exprime ton malaise
Apprends toi à renaître, à muer tes défaites.
Recueille de l’amour, réchauffe-toi aux braises
Qui brillent dans chaque être, même les plus secrètes.
Si tu cherches secours, évite les falaises.
Pour voir réapparaître les couleurs des palettes.
Nul n’a dernier recours pour retrouver ses aises.
Il faut se reconnaître, colporter sa requête.
Si tu trouves secours aux âmes qui apaisent,
Dans tes yeux vont naître des étoiles moins muettes
Pour retrouver l’amour sans aucune parenthèse.
Ouvre la fenêtre pour libérer ta tête.

Stéphane HUARD, Douceur des  mots

 

🎼 🎧 🎻

( Ouvre la fenêtre et écoute de la musique)

Sans doute l ‘avez-vous remarqué : notre attente – d’un amour, d’un printemps, d’un repos – est toujours comblée par surprise. Comme si ce que nous espérions était toujours inespéré. Comme si la vraie formule d’attendre était celle-ci : ne rien prévoir, sinon l’imprévisible. Ne rien attendre, sinon l’inattendu –Christian Bobin, L’éloge du rien…

 

Ne rien prévoir  sinon l’imprévisible 

Ne rien attendre sinon l’inattendu 

 

WHAT ELSE ? 

 

#déconfinement

 

Mais attention, le bonheur d’être déconfiné ne doit pas nous faire oublier que le virus est toujours là. Et qu’il est dangereux.

Bonne soirée à vous tous ! 

Coeurdialement 

SOlène 

🌹

#gestesbarrière #distanciation

😷

16 commentaires sur “OUVRE LA FENÊTRE

  1. Dans un sommeil, que charmait ton image
    Je rêvais le bonheur, ardent mirage
    Tes yeux étaient plus doux, ta voix pure et sonore
    tu rayonnais comme un ciel éclairé par l’aurore…

    C’est drôle, j’ai longtemps hésité à mettre cette mélodie de Fauré (que je connais par cœur) dans mon récent billet sur Jankélévitch et Fauré.

    Passe une très bonne soirée, SOlène, et courage !

    Aimé par 2 personnes

  2. Un fort joli texte qui laisse une grande place l’espoir, à l’envie de vivre et au refus du fatalisme. Un poème qui nous demande de savoir regarder, écouter, s’émouvoir, être l’écoute et à savoir nous relever quand on chute.
    Sinon, je suis d’accord avec toi à 100% : il ne fat jamais attendre en vain quelque chose qui nous manque trop, ne pas s’impatienter parce que ça n’arrive pas.
    Il est très vrai que c’est au moment où on ne s’y attend pas que ce genre de bonne surprise nous arrive, nous illumine et nous fait revivre totalement.
    Sinon, je suis obligé d’admettre que ton masque est très sexy ? A l’image de celle qui le porte ?

    Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir Yann.Grand merci pour ton commentaire. C’est toujours un plaisir de te lire. 🙏
      Tu vas bien depuis les dernières fois où nous nous sommes croisés sur Facebook ? Je n’y suis présente que rarement. J’évite tt ce qui pourrait plomber mes jounées (les réseaux sociaux et les chaînes d’info tt ça). Moins j’ en lis, moins j’en vois, moins j’ en entend et mieux je me porte. 🙂
      Affectueusement.
      A bientôt sur ton blog.

      J'aime

  3. « ne rien attendre sinon l’inattendu », oui ces mots me parlent.
    Merci pour cette douce parenthèse SOlène, un vrai moment de paix dans ce chaos quotidien. Même si je m’en tiens loin, je sais qu’il est là, quelque part.
    Grosses bises et prends soin de toi.

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou petite Marie ! C’est moi qui te remercie pour ta lecture et tes mots.
      J’espère que ton Loulou et toi allez bien. Tu as raison de te tenir loin de ce chaos. Quand bien il faille du chaos en soi pour accoucher d’une étoile qui danse ( Nietzche pour ne pas citer mon moustachu préféré).
      Non mais, sérieusement, il est important de se protéger. Et plus que jamais !
      Prends bien soin de vous deux. A bientot sur ton blog. Bisous.
      PS: j’ai eu besoin d’un peu de recul, de silence…. Le temps de retrouver pleinement ma sérénité.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s