La nuit du solstice…. S/Chopin Nocturne in E minor Op. 72 No.1 ( Hélène Grimaud)


Avec lui (Chopin) la clef de Fa, prisonnière de gammes étroites et conventionnelles prend la clef des champs. Elle délivre des mondes dont elle détient la note : abysses océaniques, cimes adamantines, îles de géants, elle suggère le chaos en osant les dissonances  ou la volupté en mariant les trilles et les tierces. Surtout elle épouse la nuit, en éclaire le mystère, et alors révèle toutes les ambiguïtés  de notre âme, de notre destin. – Hélène  Grimaud, Variations sauvages….

 

Dans la nuit du 20 au 21/12/2018

💻

Fin d’appel. La voix de l’homme s’est éteinte dans la nuit. Elle a froid maintenant. Mais pas trop. Juste avant de raccrocher, il lui a dit « je t’aime. C’est fort, tu sais »….

-Et te disant cela, je te dis tout. Même l’éternité. Surtout l’éternité. A demain mon amour.

Ils ne se sont rien promis. Mais il lui a dit « viens ». Et elle venue.  On verra bien. Quand on est né comme elle sur une île de l’Atlantique, qu’on y a grandi en faisant de l’océan son élément, on ne craint pas les tempêtes ni les marées d’équinoxe… Sans arrêt on déferle, se brise, se ramasse… puis on repart de plus belle. Et c’est ainsi depuis le commencement. Alors l’amour, bien sûr c’est parfois le bordel, évidemment  que c’est aussi casse-gueule. Mais elle le vit, le revit chaque fois avec la même intensité. Parce que l’amour c’est surtout très beau. Et parce que sans, la vie ne vaut même plus la peine d’être vécue.

Ici, elle écoute le silence.  Profond comme la forêt.  Puis la musique du silence qui précède les Nocturnes de Chopin de sa playlist sur Spotify, pour ne retentir qu’au premier morceau. Ce dont pourront profiter les cerfs et les chevreuils, seuls êtres vivants sur des kilomètres à la ronde.

L’homme lui a dit aussi où étaient rangés le café soluble, les tasses et les capsules de crème. Il s’est rappelé que pendant leur séjour à Paris lors de leur première rencontre, elle ne prenait jamais de sucre avec son café. Ça a l’air de rien, mais ça l’a touchée.

Fatiguée par sa journée passée dans les trains, elle s’allonge sur le vieux canapé-lit sans l’ouvrir, recouverte seulement d’une couverture en laine polaire et s’endort comme ça, tout habillée sans avoir eu le temps de penser à la situation. Ni même d’avoir peur. Savoir que le propriétaire  de cette cabane de chasseurs, l’est également de la parcelle de forêt environnante, et qu’en cas de besoin elle peut appeler un certain Max Louis, le garde forestier, l’a totalement rassurée.

Et puis, à  un moment, le silence qui suit soudain les Nocturnes de Chopin , s’approfondit encore, mais c’est pourtant toujours de la musique. Cette musique dont elle croit entendre les dernières notes de piano quand elle émerge de son rêve et des bras de l’homme dans la ville lumière.  C’est la nuit la plus longue de l’année, au solstice d’hiver.  Un nouvel hiver vient de naître. Le temps d’éteindre son Smartphone, elle a comme une intuition fulgurante d’être arrivée, cette fois, à  bon port. Ici serait sa vie en harmonie entre son âme et ce qu’on appelle le destin. Elle se rendort. Dans son éternité.

SOlène, prologue de « Le printemps  reviendra, il revient toujours » ( Roman en cours d’écriture, tous droits réservés)

1

A suivre….

La nuit du solstice ( Prologue)…. belle soirée de lundi, douce nuit et excellente semaine à toutes et à tous. Merci de votre fidélité, à bientòt. Prenez soin de vous.

Il s’agit d’un billet initialement publié en février de l’an dernier lorsque j’écrivais en écoutant Chopin, la nuit….

(Chopin que je ne peux plus écouter sans que cela me renvoie en petite Sibérie de la Suisse)

😉

Cela dit, ma pause se poursuit, car voilà quoi.

( Pas d’autre choix pour le moment)

SOlène

🎼 🎹 🎧

Souvenirs, souvenirs !!

 

37 commentaires sur “La nuit du solstice…. S/Chopin Nocturne in E minor Op. 72 No.1 ( Hélène Grimaud)

  1. Waouw !
    Très fort.
    Très très fort ton texte ma SOlène (tu permets que je t’appelle ma SOlène 😀).
    Je l’ai lu en écoutant ce nocturne interprété par Hélène Grimaud, et la musique vient surenchérir ton texte.
    Vivement la suite de ton histoire.
     » Sans arrêt, on déferle, se brise se ramasse… puis on repart de plus belle « . La vie quoi !
    Vivement la suite de ton opus 5. 🌹🌹🌹🎹

    Aimé par 2 personnes

    1. C’est fait. Juste trois petites notes fausses dans le morceau. Et pourtant, j’avais relu. Je ne fais que ça en ecrivant, de revenir sur ce qui précède pour maintenir le rythme, et pour que ce soit cohérent…. Comme quoi, c’est comme les fautes, hein. 😉
      Bisous – tu permets que je te bisoute sur les deux joues ? 😘💋💋

      Aimé par 1 personne

  2. Bon sang, qu’est ce que c’est sacrément bien écrit! En lisant ton prologue, j’ai encore plus hâte de lire la suite. Bonne journée ma Solène d’amour et que le calme soit fructueux pour ton inspiration.
    Tout plein de bisous ma Solène d’amour que j’aime tellement😊😘❤

    Aimé par 2 personnes

  3. Le début de l’extrait du beau texte que je venais de lire ce soir…
    Une très belle ambiance…
    Un amour fort entre ces deux personnes…
    J’adore…
    Ton héroïne vient de découvrir le petit refuge perdu en pleine nature enneigée…
    Et dire que j’avais manqué le début !
    Merci ma Soli 💕💕💋…
    C’est si beau… Le contact avec la nature… Être seule face à elle (mais avec un amour en plus…)
    Tu me fais du bien…
    J’aime te lire, tout simplement 💋💋💕💕💕. Je t’embrasse bien fort 💕💕💋💋

    Aimé par 3 personnes

    1. Ce n’est que le début ma cherinette. Le premier jet était plus triste, lourd de chagrin…
      Et puis… et puis… ce deuxième jet c’est l’apaisement, le bonheur paisible. Même si tout n’aura pas toujours les tons pastels roses et bleus pâles des premieres lueurs de l’aube sur le petit lac gelé des Taillères.. 😉
      Re…. Bisous. A très bientot. Et merci ma Cecilou pour tes lectures attentives ( toujours) et tes commentaires ( généreux) à ton image. 😘💋💋💋❤❤❤🌹🌹🌹

      Aimé par 2 personnes

  4. Vous êtes passée lire quelques uns de mes textes et je vous en remercie. Je viens à mon tour vous rendre visite et découvre un monde chaleureux et passionné. Je navigue un peu partout, je me perds ici et là mais je suis séduis par le ton de votre sensibilité et de votre voix.

    Aimé par 2 personnes

  5. J’aime infiniment Chopin interprété par Hélène Grimaud. Il est dans ma playlist aussi.
    J’aime infiniment ce bout de livre que tu nous partages, sa douceur et ce nouvel amour qui s’allume.
    J’aime … voila, et je le dis.
    Tendresse ma belle Solène.

    Aimé par 2 personnes

    1. Oh Kathy, comme je suis touchée ! Émue….’❤
      MERCI du coeur à toi que j’embrasse bien fort
      J’ai prévu de passer sur ton blog.’A très vite donc 😘
      PS: Oui c’était le début d’une très très belle histoire….’la naissance d’un grand amour.

      Aimé par 2 personnes

    1. Je ne fais que passer, Tony, car malheureusement…. Je ne peux même pas m’exprimer (en mode public) sur mon propre blog. C’est dire !
      Si seulement WordPress fonctionnait comme Facebook, ce serait bcp plus simple pour moi.
      Je t’embrasse, à très très bientôt sur ton blog

      Aimé par 1 personne

  6. J’aime tes textes pleins d’aisances Tous les masques tombent et l’expression libérée nous invite à briser les chaines pour un voyage plein d’imprévus. Un bon moment de lecture . Merci Solène. Bonne soirée.

    Aimé par 1 personne

  7. C’est beau quand tu écris l’amour, l’insaisissable, celui qui nous donne de vivre un bout d’éternité – tiens ce mot encore…
    Je trouve qu’il résume bien tes choix, musicaux, littéraires SOlène.
    J’espère que ta pause te fait du bien et qu’elle n’est pas contrainte.
    Je t’embrasse bien fort

    Aimé par 1 personne

    1. Eh bien… si petite Marie, cette pause est un peu contrainte. C’est en tout cas, ce que j’ai trouvé de mieux à faire. Pour me protéger de ce qui ne doit en aucun cas être mon problème.
      Mais bon, cette déconnexion (obligée) est un mal pour un bien. Elle ne me fait pas de mal. Au contraire.
      A très très bientôt sur ton blog, Marie. Je t’embrasse bien fort.
      MERCI pour ta lecture et tes mots qui me touchent.

      J'aime

  8. Merci de cette invite dans ton monde. Tu (pardon de te tutoyer)…

    Vous écrivez magnifiquement bien. Il y a de belles découvertes à chacun de mes détours sur wordpress, ce blog-ci en est une autre. J’ai lu que ce blog allait maintenant dormir de votre plume, mais il vivra de vos écrits. Bonne chance.

    Merci du partage et de votre passage sur mon blog également.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup 😊
      Oui, 13 années que je n’ai pas vu passer. Et puis…. et puis, la tempête Ciara. Peut-être était-ce tout simplement le moment de passer à autre chose. En tout cas, c’est certain que ce blog continuera à vivre sans moi… Ce qui est écrit, l’est pour longtemps, encore.

      Et sinon, bien sûr que l’on peut se tutoyer. Bienvenue dans mon (ancien) monde. Quelque chose de nouveau peut-être bientôt. On verra, rien ne presse.
      En tout cas, je te dis à très bientôt sur ton blog. Je vais prendre le temps de le visiter et de tout lire. A très bientôt, donc.

      Et merci également de ton passage, de tes lectures et de tes mots.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s