Samedi en fuite…. s/ « Danse-moi jusqu’à la fin de l’amour »


Photo à  la une: La Rochelle vieux port, le quai Duperré et la grosse horloge…

C’est samedi, je lis… que dis-je, je relis Noir volcan

comme je boirais du p’tit lait, de bon matin

et j’écoute Greame Allwright

sa ballade de la descalade

Aujourd’hui je crois que je me lèverai pas

Parce qu’aller au marché ça me dit pas

Mon cœur est triste mais j’sais plus pourquoi

Je t’écris pour la dernière fois peut-être

en buvant de la Ricoré au lit dans le mug du dauphin bleu

c’est pas plus mal – tu me diras, que de faire semblant

de travailler dans un café

Il est des jours comme ça en fuite

où  il ne pleut même pas

où pourtant tu chialerais pour un tout, pour un rien

Et où, moi, je te danserais bien jusqu’à la fin de l’amour….

SOlène, samedi 22 février 2020

🎵 Danse-moi jusqu’â la fin de l’amour 🎶

Danse-moi à ta beauté avec un violon en flammes,
Danse-moi dans la panique jusqu’au repos de mon âme,
Lève-moi comme un olivier, sois ma colombe de retour,
Danse-moi vers la fin de l’amour,
Danse-moi vers la fin de l’amour.
Laisse-moi voir ta beauté quand les témoins sont partis,
Laisse-moi te sentir bouger comme un Babylone jadis,
Révèle-ce dont je vois les limites et le doute,
Danse-moi vers la fin de l’amour,
Danse-moi vers la fin de l’amour.
Danse-moi à la noce, oh danse-moi tout le temps,
Danse-moi tellement tendrement, danse-moi très longtemps,
Tous les deux, nous sommes en dessous, au dessus de notre amour,
Danse-moi vers la fin de l’amour,
Danse-moi vers la fin de l’amour.
Danse-moi vers les enfants demandant à naître en paix,
A travers les rideaux…
📸
La Rochelle vieux port, la tour Saint Nicolas….
WHAT ELSE ?
🖊
 » La mer est immense, et pourtant le monde est petit », à suivre…
📚
La Rochelle vieux port, côté Gabut…

28 commentaires sur “Samedi en fuite…. s/ « Danse-moi jusqu’à la fin de l’amour »

  1. Il y a des jours comme ça ou tout va bien sans que ça n’aille pas bien. Comme dans la chanson être au dessus ou au dessous de l’amour revivre et retrouver l’espoir jusqu’à la « faim » de l’amour. Demain sera un autre jour. Un peu tristounette Solène. Ton ami poète Charef.

    Aimé par 2 personnes

    1. Des jours comme ça, où tout ne va pas si mal que ça. Et aujourd’hui, enfin ce matin ça allait plutôt bien parce que j’écoutais le top titres de Greame Allright avec beaucoup d’émotion. Et pour cause, il a habité la même ville que moi. On était voisins. Je ne connaissais pas son nom, je ne savais même pas qu’il était chanteur… Je ne connaissais rien de sa brillante carrière. Le jour où il est mort, j’ai vu passer les poste RIP et les nombreux hommages sur le fil d’actu FB sans percuter….’
      Maintenant je mets un nom sur le visage familier d’ un vieux monsieur lumineux et charismatique…. Et mieux vaut tard que jamais, ce matin j’ai écouté ses chansons… La poésie de Cécile Coulon aidant, ceci explique cela…. C’est vrai que les larmes n’étaient pas loin, il n’aurait pas fallu me secouer, j’en étais remplie… « La mer est immense » (un de ses titres), et pourtant le monde est petit. Il était niortais de coeur (comme moi)…
      Voilà tu sais tout mon ami poète. Tristounette peut-être. Mais c’était bon. Oh oui !

      Aimé par 3 personnes

  2. Je connais Greame Allright que j’aime beaucoup depuis longtemps ! Et puis oui, il y a des jours comme ça plein de mélancolie et d’envie de rien. Et je trouve ça plutôt bien d’écouter cette envie là 😊 Et j’aime les mots de Solène qui me rapprochent un peu d’elle !
    Belle fin de journée ma belle. Bises affectueuses. ❤️

    Aimé par 1 personne

    1. Bah oui; ma Kathy. Et puis c’était samedi, jour de grasse matinée (et de flemmardise aigue)… Alors toi aussi tu connaissais Greame Allright. La honte pour moi, je ne le connaissais que de vue…. Et me voilà fan.
      Des gros bisous tendresse.

      Aimé par 1 personne

  3. Oui, Graeme Allwright, un grand monsieur qui vient de nous quitter à 93 ans. Je l’avais vu sur scène quand j’étais encore étudiant.
    Poète engagé, et pourtant d’une discrétion rare.
    Traducteur interprète de Léonard COHEN, qu’il a contribué à faire connaître en France.
    Et puis son titre que tu cites, la Ballade de la désescalade. Non, il n’est jamais trop tard pour commencer.

    Aimé par 2 personnes

    1. Oui oui, je sais que tu l’ avais vu sur scène quand tu étais étudiant. En revanche toi, tu ne savais pas qu’ il a habité une bonne dizaine d’années à Niort. Et sur les hauteurs de la ville où j’ai eu mon coeur pour une maison de rêve pour qui écrit et vit comme moi, un peu en retrait….’
      Je le découvre Greame Allright… J’ai appris plein de choses, il avait des amis à Niort. Artistes, musiciens…’on fréquentait les mêmes endroits.
      La ballade de la d’escalade, j’aime bien. Je les aime toutes, en fait.

      Aimé par 1 personne

        1. Niort, c’était sur le tard, à partir de 2000. N’empêche qu’ il prenait encore sa guitare ( il adorait chanter pieds nus), il fallait ( parait) parfois lui souffler les paroles de ses propres chansons…. En tout cas, quel personnage ! Un vrai baroudeur en plus.

          Aimé par 1 personne

  4. Bonsoir Solène,
    C’est une très belle photo du Vieux port… qui me rappelle tant de souvenirs. Il y a longtemps.
    Les émotions s’invitent parfois alors qu’on ne les attendaient pas.
    Bonne soirée Solène 😊
    John

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour John
      Décidément 😊 Alors que je rédigeais ce billet, une vague immense d’émotions me submergeait. Serait-ce contagieux ?
      Très très beau dimanche après-midi à toi. A bientôt.
      Et un tout grand MERCI pour ton commentaire 🙏

      J'aime

  5. Chère Solène, t’es écrits me touchent sans cesse. Ça me parle.il y a des moments comme cela où un mot , un air de musique ou un endroit nous plonge dans une profonde mélancolie. Cela m’arrive de plus en plus souvent. Alors je me couche ou bien alors j’invite des amis pour un repas. Tout passe, le bon et le mauvais. Bonne fin de semaine à toi. 💐☀️

    Aimé par 1 personne

  6. Il y a des jours d’émotions un peu trop fortes, alors il faut se donner le temps de les digérer SOlène, à son rythme, s’écouter, oui…
    Jolie cette photo du port, ça me fait toujours quelque chose ces photos là, comme un appel à larguer les amarres.
    Je t’embrasse bien affectueusement et très heureuse de te lire à nouveau.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s