LES OISEAUX


C’est une idée dans l’air

Un mot sur une page

C’est l’infini

La liberté, les voyages

Sur la branche qui craque,

Il est posé

Il n’est pas l’aile droite, ni la gauche

Il est l’oiseau

 Son instinct lui dit d’avoir confiance en ses ailes

Il ne se soucie pas de ce qu’il mangera demain

Petit à petit il fait son nid

Il chante aujourd’hui comme hier

Il chante comme il vole

Aussi fort qu’un coeur peut aimer

Aussi haut qu’une âme peut aller

Et si tu le mets en cage

C’est des nuages dont il rêvera…

SOlène

Le 20 novembre  2019

D’ailleurs, parce que le vent comme on dit, n’est pas à la poésie, ce n’est pas un motif pour que la poésie ne prenne pas son envol. Tout au contraire des vaisseaux, les oiseaux ne volent bien que contre le vent. Or la poésie  tient de l’oiseau. – Victor Hugo, Les feuilles d’automne…. 

Si les rues sont si grandes
C’est pour respirer
J’ai un oiseau dans le ventre
Je l’ai transporté
Jusqu’à toi pour le sauver
Quand tombe sur tes cils
Un voile de flocon
Si le froid qui habille
Les toits des maisons
Quand le ciel te fait des dons
C’est un endroit rêvé
Pour les oiseaux
Ils viennent s’y reposer
Quand leur cœur est gros
J’ai frappé a ta porte
Sans te prévenir
À l’âge des amours mortes
T’as su me cueillir
Dans tes bras pour me guérir
Je reviendrai m’étendre
Près 
COUP DE COEUR
Une petite sentinelle de silence veille jour et nuit sur notre coeur. Les mots d’amour lui apportent à manger. – Christian Bobin, L’éloignement du monde…. 

 

43 réflexions sur “LES OISEAUX

  1. « Il est l’oiseau, Son instinct lui dit d’avoir confiance en ses ailes ».

    Et Jankélévitch :
    « L’oiseau n’est pas un docteur ès sciences qui puisse expliquer pour ses confrères le secret du vol. Pendant qu’on discute sur son cas, l’hirondelle, sans autres explications, s’envole devant les docteurs ébahis… »

    Très belle soirée à toi SOlène…

    Aimé par 1 personne

  2. Certain personnes nous présentent de drôles de « Zoizos » qui leur ressemblent. Dans ton poème c’est l’homme qui veut ressembler à l’oiseau, libre dans les airs; Même mis en cage il rêve de nuages et de ciel bleu. J’aime beaucoup ta façon d’aborder la liberté dans cette belle poésie. Bravo Solène. Bonne soirée.

    Aimé par 1 personne

    1. Re-coucou, mon ami poète. C’est – je crois bien, la troisième fois que je t’écris aujourd’,hui. Un peu l’impression de « gagater » 😉
      Tout grand MERCI du coeur pour tes mots bienveillants, ton amicale présence, tes partages, pour tout !
      A très vite.

      J'aime

    1. Ma chère Cathy, j’ai prévu de passer te lire. Mon petit doigt me dit qu’il y a du nouveau sur ton blog. Je t’embrasse bien fort, à très bientôt, donc. 😘❤
      PS: grand MERCI du coeur pour ta douce présence et tes mots toujours bienveillants.

      Aimé par 1 personne

    1. Les petits oiseaux du ciel ne se soucient pas de ce qu’ils mangeront demain.
      Ils me semblent bien ( si ma mémoires est bonne) avoir lu cette phrase dans l’Evangile. Des mots de Jésus.
      Merci du coeur, chère Colette. Bisous, à très bientôt ❤

      Aimé par 1 personne

  3. 1. Un peu d’amour

    Le vautour est de retour
    il cherche une copine
    dans les collines,
    il en aperçoit une
    en train de manger une prune,
    mais celle-ci
    n’est ici
    que pour un autre vautour,
    qui, lui, aussi,
    n’est ici
    que pour faire l’amour.
    alors que va faire la copine ?
    et bien, elle danse, vole et
    pense…
    alors que les deux vautours
    s’exhibent tour à tour
    puis font la guerre
    jusqu’à la tombée du jour,
    et ce, pour le plaisir de satisfaire son désir
    de faire l’amour
    avec la copine de toujours.

    J'aime

  4. Mais quel lumineux bonheur qui surgit dans ce dimanche de grisaille à Marseille, la découverte de ce blog ! Quel bel et inspiré univers Solène, et en plus, je viens de voir que tu suis mon blog : mon bonheur est complet ! 🙂 A très bientôt !

    Aimé par 1 personne

  5. Un très beau poème sur ce qu’est un oiseau. Ce volatile, nous le voyons, l’entendons, le regardons parfois mais sans vraiment jamais nous poser de questions sur ce qu’il est.
    Dans ce poème, tu en fais un portrait attendrissant, passant en revue sa façon de se sentir libre, d’avoir confiance en ses ailes qui le transportent, de se fier à son instinct et à la nature ; ce volatile dont la vie est avant tout synonyme de liberté et de voyages.
    Un texte qu’on pourrait comparer à une parabole sur la liberté.

    Aimé par 1 personne

      1. Tu es « pigeon voyageur » ? C’est le surnom que m’avaient donné mes frères, ma soeur et mes parents.
        Un surnom que n’a pas démenti mon épouse.
        Maintenant que je me suis un peu calmé, c’est le fiston qui a pris le relais.

        Aimé par 1 personne

  6. Le second poème peut être mis en parallèle avec un oiseau blessé ou glacé qui cherche de l’aide.
    Le cœur de l’auteur est gros et sans doute a-t-il froid.
    Comme un oiseau qui trouve un abri sous un toit ou dans un nichoir, ce cœur trouve de la chaleur dans les bras d’une personne accueillante et attentive aux mots de ce cœur en perdition.

    Aimé par 1 personne

    1. Tu parles de la chanson de Pomme, je suppose. D’après ce que je sais, c’est Montréal qui lui a inspiré ce texte…. quand il y était.
      Elle disait à ce propos que chacun aura sa propre interprétation et que c’est bien comme ça.
      😘❤🌹

      J'aime

  7. Un poème écrit avec beaucoup de sensibilité qui prouve combien tu sais observer les oiseaux et combien tu les assimiles à cette liberté qui ‘est chère. Un joli portait d’un petit être qui a confiance en lui-même, fait preuve de patience, ne change pas de caractère.
    Un oiseau qui agit e toute liberté et prouve par ses actes qu’il est avant tout libre mais dont, renfermé, ses rêves l’emporteront et l’aideront à vivre sa captivité.
    https://trigwen.wordpress.com/2019/12/06/a-la-decouverte-du-nouveau-monde-chapitre-15-perdus-volontaires-dans-le-labyrinthe-du-marche-atwater/

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s