Marais étrange (La légende dit… )… Suivi par « Air du Froid »


La légende dit que Gargantua – célèbre géant à l’appétit féroce – venait de La Rochelle quand il est allé  jusque dans le marais à grandes enjambées à  travers plaines d’Est en Ouest, en prenant appui sur les collines et les clochers. Mais la tourbe collante alourdissait ses sabots, et il devait s’arrêter souvent pour les décrotter, laissant derrière lui des monticules de terre à l’origine entre autres des buttes de sainte Macrine et de La Garette… Aussi, ces longues marches aiguisaient son appétit en même temps qu’elles l’assoiffaient à  un point qu’il en but les rivières avec les mariniers et leurs bateaux.

Et puis, un jour, épuisé, il s’assit sur le clocher de Notre Dame à Niort, un pied sur celui de Fontenay le Conte, l’autre sur celui de Luçon. Sa soif était telle qu’il engloutit alors toute l’eau de la Sèvre  et ses affluents, asséchant ainsi le marais jusqu’à la mer. Bien évidemment après ça, une envie pressante se fit très vite sentir. C’est là qu’il se soulagea dans les plaines occidentales de Niort, donnant ainsi naissance au marais mouillé.

Gargantua, ou la naissance du marais…

SOlène

( Une conteuse is born)

PS: une prochaine fois (si vous êtes sages), je vous raconterai la légende du Dragon de la rue Ricard.

WHAT ELSE

Arrêt  sur images…

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il est des matins d’automne comme ça,  brumeux, où la nuit se dispute encore la place avec le jour qui tarde à  se lever. Et puis d’autres où, quand il beaucoup plu, la crue rencontre le brouillard….  Aussi je tenais absolument à te raconter le marais aujourd’hui sous ses grands airs mystérieux, lorsqu’il ne dévoile presque plus rien  de ses étranges  paysages qu’on dirait rattrapés par la mer….  le banc trempé sur lequel je n’irais pas m’asseoir, la pêche  matinale du héron cendré croisé au hasard d’une balade, tout ça….

Mais je fais court parce que mon café est en train de refroidir dans son mug. Et surtout j’écoute Air du froid  ( Purcell/ King Arthur) by Jakub Jozef Orlinski….

🎶

Trop beau !

The Cold Song est un extrait de l’air de l’aria What Power Art Thou (acte 3) du semi opéra baroque  King  Arthur d’Henry Purcell. 

Coup de coeur

Quelques crêpes, un coup de cidre… un bon film empreint de poésie et de mystère, mais qui peut faire froid dans le dos, et donc,  à regarder bien au chaud sous la couette.

Dans « L’été glacé », le grand Bernard Giraudeau – acteur et écrivain – passe de l’autre côté de la caméra.  Né à La Rochelle, l’enfant du pays a placé l’intrigue de son film dans les paysages de son enfance: La Rochelle, le marais poitevin, les vasières survolées par les hérons cendrés, les eaux calmes  et la luminosité paisible de la Charente maritime.

BON DIMANCHE

🎬

36 réflexions sur “Marais étrange (La légende dit… )… Suivi par « Air du Froid »

  1. Elles sont belles tes photos du marais dans la brume, SOlène.
    Et puis le Cold Song chanté par Jakub Joseph, que c’est beau !
    (Tu sais que j’ai chanté King Arthur en 1990, il y a presque 30 ans !)
    En tout cas, un très grand merci à toi, et bon après-midi, en espérant que le SOleil saura percer la brume.

    Aimé par 1 personne

    1. Tu as vu, impressionnant – hein, le brouillard et la crue ? Mais oui, c’est beau. En photo.
      Oui, magnifique le « Cold Song ». L’interprètation par Jakub c’est déjà une superbe performance, mais j’aime aussi cette musique qui nous fait ressentir ce froid mordant.
      Non, je ne savais pas que tu avais chanté King Arthur. Tu me le chanteras en privé ? 😉
      Le soleil a fait une belle apparition un peu avant midi. Mais c’est de nouveau gris et nuageux. Bah, m’en fous, today, c’est cocooning. Un après-midi à faire des crêpes.

      Aimé par 1 personne

  2. Ah les contes ! On en dormirait debout 🙂
    Sublimes les photos ! J’ai toujours adoré la brume, le brouillard. J’aime ce côté mystère, entre deux mondes. On s’attendrait presque à ce qu’émerge un personnage étrange et fantastique issu des légendes anciennes.
    Donc, on en revient aux contes 🙂
    Bizoo, Solène ! A tout bientôt !

    Aimé par 2 personnes

    1. Tant que je me retrouve pas nez à nez avec Gargantua, ça me va. Sinon, je me suis habituée à cette atmosphère d’au-delà à laquelle on a souvent droit en automne et en hiver. Oui, c’est joli en photo, « c’est l’incertitude qui nous charme ( disait Oscar), tout devient merveilleux dans la brume »… et c’est vrai qu’au début, quand je me suis installée dans la région, la parisienne que j’étais trouvait ces paysages mystérieux et inspirants, mais à la longue, la boue, les crues, la tristesse saisonnière, je suis moins fascinée. Si tu n’es pas très très occupée et surtout passionnée par ta vie et ce que tu fais, l’ennui te guette telle une araignée sur la toile et tu as vite fait de t’engluer dedans….
      Bernard Giraudeau ( qui était d’ici) a fait un très beau film qui se passe dans le marais. Mais d’une tristesse sans fond, « Un été glacé »  »…. Encore que en été et au printemps, j’adore le marais. Puis j’ai beau dire, je m’y sens bien.
      Quant aux légendes, elles ne manquent pas. Mais Gargantua à l’origine du marais, celle là, elle me fait trop rire.
      Des gros bisous, ma Dom. A tout vite !

      Aimé par 1 personne

      1. Oui, il y a le côté poétique de la brume, le mystère, etc… et puis la réalité du quotidien. J’entends bien.
        Sans oublier les moustiques qui y trouvent un habitat propice à leur prolifération. Et ça, c’est un peu moins sympa 🙂
        J’ai noté « Un été glacé » de Bernard Giraudeau, après recherche sur le net. J’irai jeter un œil.
        Biz tout plein, Solène !

        Aimé par 1 personne

  3. Alors là je kiffe .. des frissons .. j’aime tellement cet air du froid … et je le sens bien le brouillard et le Gargantua avec ses bottes crottées .. 🙂 merci ma So de bien finaliser cette journée dominicale ❤ biz de Pascalou love ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Hé oui, ma Pascalou, y’a rien de trop. On frissonne. D’autant plus que j’ai rajouté « Un été glacé », film de Bernard Giraudeau et qu’il a tourné en grande partie dans le marais poitevin…. poésie, mystère et beaucoup d’humanité bien que le sujet ne soit pas gai gai. Marais étrange….
      Des bisous et un très très beau et bon lundi du 11 novembre. 😘☕🎶🎬🌞

      Aimé par 1 personne

    1. Hi hi – sacré Gargantua, il prend ses aises en élargissant très largement son territoire, je crois 🤣
      La pluie, le vent, le gris et froid, on n’a rien à s’envier les uns les autres, c’est partout pareil. Mais on va dire que sur la façade Atlantique, on est particulièrement gâté. Un temps à faire des crêpes Même que ça mériterait une bolée de cidre, pas vrai ?
      Ce matin, c’est glacial ce qui tombe, on dirait de la neige fondue.
      Allez, contre vents et marées, un super lundi à toi, cher Frédéric. Bisous et à tout bientôt.

      Aimé par 1 personne

    1. Hé oui, ma Pascalou, y’a rien de trop. On frissonne. D’autant plus que j’ai rajouté « Un été glacé », film de Bernard Giraudeau et qu’il a tourné en grande partie dans le marais poitevin…. poésie, mystère et beaucoup d’humanité bien que le sujet ne soit pas gai gai. Marais étrange….
      Des bisous et un très très beau et bon lundi du 11 novembre. 😘☕🎶🎬🌞

      J'aime

    2. C’est moi qui te remercie, Jazzy. Pour ta lecture et ton commentaire qui me fait plaisir. Oui contente que tu apprécies aussi the Cold Song. qui est extrait de l’air de l’aria What Power Art Thou ( acte3) du semi opéra baroque King Athur d’Henri Purcell.
      Bon et beau lundi ( soleil ou pas 😉) à toi, bisous et à très très bientôt.

      J'aime

  4. Merci Solène pour l’évocation de Gargantua de Rabelais. Il avait rempli mon imaginaire quand j’étais au Lycée. Avec ton marais je situe la région ou il a essuyé ses gros sabots. Finalement Rabelais a anticipé tous les dommages occasionnés à la planète terre. L’homme est petit par sa taille mais grand par sa bêtise. Bon début de semaine Solène. Bisous.

    Aimé par 1 personne

    1. Comme tu dis, Charef: l’homme est petit par sa taille mais grand par sa bêtise…. Elle est sans limite, cette bêtise humaine. Quelle tristesse !
      Heureusement qu’on a la poésie qui nous ramène à la beauté…. la nature, la famille, les amis… l’amour !
      Je vais passer sur ton blog de toute façon, c’est prévu. Bisous et belle journée à toi.

      Aimé par 1 personne

  5. Je ne connaissais pas toute l’histoire de Gargantua, j’aime bien la fin pour s’asseoir sur le clocher de Niort puis un pied à Fontenay et l’autre à Luçon (là c’est pas grave c’est l’éveché), mais bon j’ai pris bien du plaisir.
    Bonne soirée Solène. Amitiés.

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Cathy ! Quelque part, oui, il plane sur le marais quelque chose d’assez envoûtant, et qui plait bien à mon imaginaire quand la fable rejoint l’histoire.. Dans cette légende gargantuesque, l’imagination est en crue elle aussi 😉
      Je t’embrasse affectueusement. Prends soin de toi, je ne te le dirai jamais assez. ❤

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s