Week-end sur l’Île de Ré avec Albert, René et Georges


Votre fraternité – sur tous les plans – va encore plus loin que nous l’envisageons et que nous l’éprouvons. – René Char…. 

Il faut bien s’ appuyer sur l’ami, quand il sait et comprend, et qu’il marche lui-même  du même pas.  – Albert Camus…. 

🎧

Tu as des cicatrices

Là où je suis blessée 

Tu te perds dans ma barbe

J’ai tes poignets d’enfant

Tu viens boire à ma bouche

Et je mange à ta faim

Et j’ai tes rêveries 

Je ne sais pas où tu commences

Tu ne sais pas où  je finis… 

Grand beau soleil et ciel bleu aujourd’hui encore sur l’Ile de Ré. L’été n’a toujours pas dit son dernier mot, il est encore et toujours là. Aussi telle que vous pouvez me deviner à  l’heure où  je commence à  écrire ce billet, je compte bien profiter  de ce dimanche après-midi estival comme ça,  allongée sur le sable chaud en compagnie d’Albert, René et Georges…

Alors… alors….

René  Char, poète et resistant francais né  le 14 juin 1909 à  l’Isle sur Sorgue et mort à  Paris, le 19 février 1988.

Ma citation de lui préférée ( mise en exergue  dans  » Le T-shirt blanc, Meetoc réel ») : « impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. À te regarder, ils te regarder ils s’habitueront »

Une deuxième que j’aime bien: « l’impossible, nous ne l’atteignons pas, il nous sert de lanterne »

Jamais deux sans trois: « il n’y a que deux conduites avec la vie: ou on la rêve ou on l’accomplit »…. ( j’ai hésité  avec: « l’essentiel est sans cesse menacé par l’insignifiant. »….

Albert Camus, écrivain Prix Nobel de littérature ( que je ne vous présente plus), né le 7 novembre 1913 à Mondovi en Algérie et mort accidentellement le 4 janvier 1960 à  Villeblin dans l’Yonne.

Citation préfèrée…. toutes ! Mais pour aujourd’hui ce sera: « le bonheur est la plus grande des conquêtes, celle qu’on fait contre le destin qui nous est imposé ».

Une autre me vient: « le chemin importe peu, la volonté d’arriver suffit à tout » ( Le mythe de Sisyphe)

Et comme jamais deux sans trois: « rien au monde ne vaut qu’on se détourne de ce qu’on aime »….

Plus je vieillis et plus je trouve qu’on ne peut vivre qu’avec les êtres  qui vous libèrent et qui vous aiment d’une affection aussi légère à porter qu’à eprouver. La vie d’aujourd’hui est trop dure, trop amère, trop anémiante pour qu’on subisse encore de nouvelles servitudes, venues de qui on aime. A la fin on mourrait de chagrin littéralement.  Et il faut que nous vivions, que nous trouvions les mots, l’élan, la réflexion, qui fondent une joie, la joie. (… ) C’est ainsi que je suis votre ami, j’aime votre bonheur, votre liberté, votre aventure en un mot, et je voudrais être pour vous le compagnon dont est sûr toujours.  – Camus ( 17/09/1957)

Je me pose tant de fois cette question à moi-même, pourquoi sommes-nous si peu, si brièvement avec ceux qui nous procurent bien-être et détente, repos de l’âme  et plaisir de l’esprit ? Fine et pernicieuse contradiction,  écume de malédiction plus grave peut-être.  – René  Char à Albert  Camus. 

Cette correspondance émouvante, c’est l’histoire d’une véritable et indéfectible amitié  entre deux hommes totalement engagés et à la fois follement épris de liberté.  Deux hommes, deux résistants jamais résignés, et complices. Deux êtres solitaires  qui pourtant aiment profondément la solidarité qu’ils pratiquent.

Fulgurances, incondescance…. il y a dans cette correpondance la beauté des promenades communes sur les sentiers du Lubéron; la beauté de la nature et la lumière provençale qui rappelle à Camus celle de son Algérie natale;  la beauté  des mots qui y met des couleurs en même temps qu’elle l’illumine .Magnifique !

Ars en ré

Vous l’aurez compris, un week-end placé  sous le signe de la solitude (choisie), de la liberté et du rêve. Mais pas que, de la beauté  par dessus tout.

Il y a peu d’homme aujourd’hui dont j’aime à la fois le langage et l’attitude. Vous êtes de ceux-là – le seul poète aujourd’hui qui ait osé défendre la beauté, le dire explicitement, prouver qu’on peut se battre pour elle en même  temps que pour le pain de tous les jours.  – Albert Camus à  René Char…. 

Ars en Ré: le matin, café au Clocher, et mojito ( sans alcool mais délicieux) en fin d’après-midi à La Tour du Sénéchal; en terrasse sur la place, face à  l’eglise toujours.

L’eglise Saint Étienne ( classée au titre des monuments historiques) et son célèbre clocher pointu blanc et sa flèche noire. Monument emblématique de l’île se détachant de l’horizon, il sert d’amer pour les marins dans les pertuis.

Coucou toi ! Qu’est-ce que tu fais là  comme ça tout seul ?

Euh, oui, moi aussi je suis seule – ce qui est mieux que d’être mal accompagné. Et je vais de ce pas chercher un endroit où assister au coucher du soleil. Après il sera l’heure de rentrer…

L’automne est un deuxième  printemps où  chaque feuille est une fleur. – Albert Camus…

Plus qu’à souhaiter une douce nuit à  mes aminautes. A demain lundi de bonheur. Et ce sera parti pour une nouvelle et belle semaine.

Coeurdialement

SOlène

WHAT ELSE ?

Inhale coffee

Exhale negativity

😉

Publicités

49 réflexions sur “Week-end sur l’Île de Ré avec Albert, René et Georges

    1. Mon ami Charef ! Je n’avais pas vu ton commentaire. Mais oui, c’est vrai que pour toi, je suis du Nord. De l’autre côté de la Méditerranée, et bien au dessus…. sur la côte atlantique. Avec un petit 32° encore aujourd’hui. Moi, ça me va.
      Et toi, tu vas bien ?
      Merci d’être passé et pour tes mots.

      Aimé par 1 personne

        1. Oh merci John, je découvre ton commentaire à l’instant.
          Oui, se sentir libre ( et surtout, l’être) , déjà ça, c’est magique dans le sens où ça rend la vie infiniment plus légère. Magique aussi, parce que chaque jour est miracle à apprécier pleinement. Aujourd’hui, ici, maintenant….
          Douce soirée à toi, à tres très bientôt sur ton blog.

          J'aime

    1. Oh oui, elle est si belle cette ile, les petits villages avec les maisons blanches aux volets verts et leurs venelles longées de roses trémières…. j’adore ! Et l’océan aussi, bien sûr.
      Mais au fait, si ma mémoire est bonne, lors d’un voyage en France, tu n’étais pas venue jusque dans le marais poitevin ? Je me trompe peut-être, c’est loin.
      Bisous et bel après-midi à toi. A bientôt 😘❤

      Aimé par 1 personne

  1. Je ne connaissais pas cette chanson de Moustaki et je la découvre ici.
    J’ai beaucoup aimé la citation de Camus sur l’amitié. Les échanges entre Albert Camus et René Char sont superbes et témoignent d’une amitié indéfectible.
    Pour que ces échanges soient si riches, ces deux hommes devaient avoir de nombreux points communs et partager les mêmes passions ; la littérature entre autres.
    L’île de Ré, je connais pour y être allé quatre fois avant que le pont ne soit construit et que cette île ne soit envahie par les résidences secondaires et une certaines « jet set » et des « bobos ».
    J’ai de très beaux souvenirs d’Ars en Ré, de la Flotte en Ré, du bois de Trousse-chemise, Saint Martin de Ré, le fort du Martray la citadelle de Saint Martin ou le phare de la baie de saint Clément des Baleines.
    J’espère que u as bien profit » de ce dimanche sur cette île et que le calme revenu sur l’île t’a beaucoup inspiré.

    J'aime

    1. Ah oui, tu connais bien l’ile, en effet. Même le Bois…. euh de Trousse chemise. Et le Bois plage, tu connais ? Pas trop « bobos ». Quoi que ! T’avouerai que je ne déteste pas. Et puis, tu sais, on ne les voit pas trop, ils se cachent chez eux au bout de l’ile du coté des Portes.
      L’ile de toutes façons, je la préfère hors saison quand les plages sont desertes.
      Avant le pont, tu dis ? Le pont il date de 89 ( facile de se rappeler, le centenaire de la révolution). Pas connu le temps du bac. Tout petite j’allais en vacances en Vendée, j’habitais Paris ( et pour encore des années)…. L’ile de Ré, c’est venu bien apres. A présent, c’est toute l’année, parce que j’habite pas loin et j’aime. Je ne m’en lasse pas même si je la connais par coeur.
      A plus tard, Yann.

      J'aime

      1. Nous voilà dans un bon timing! Expéditif et appréciable à bien des points de vue. Je prolonge jusqu’à Bonne Nuit et bon mardi, donc, pi bonne semaine….Tè! 😉 Pour moi c’est douche fraîche! Dans la minute,
        Ça c’est fait!

        Aimé par 1 personne

  2. Merci Solène pour ce week – end avec René Char , Albert Camus et Georges Moustaki . Ma citation préférée de René Char dans celles que tu nous proposes
     » L’impossible nous ne l’atteignons pas , il nous sert de lanterne  » et pour Camus  » rien au monde ne vaut qu’on se détourne de ce qu’on aime  » .
    Je découvre cette chanson de Georges Moustaki , vagues douces qui me bercent agréablement .
    Bonne journée
    Bises

    Aimé par 1 personne

    1. Tout le plaisir à été pour moi, ma chère Jazzy. Mais il est vrai qu’ en le partageant, on le double.
      Oui, j’aime bien ces deux citations aussi. La chanson de Moustaki, je l’ai redécouverte, je ne l’avais pas et donc pas trop écoutée. Oh c’est une periode comme ça ce goût de reviens-z’y, ça va me passer 😉
      Belle et douce soirée à toi, des bisous et à bientôt sur ton blog pour un prochain défi.

      J'aime

    1. C’etait deux amis. Moustaki écrivait pour Regiani. Et d’ailleurs , le métèque, Moustaki l’avait écrit pour Regiani qui n’en n’a pas voulu, lui disant « cette chanson, elle est pour toi, il faut que tu la chantes ». C’est comme ça que la carriere de chanteur de Georges Moustaki a commencé.
      Oui, ça fait du bien de les écouter.
      Des gros bisous, à bientot. Et merci pour ton commentaire 😘❤🌹

      Aimé par 2 personnes

  3. Bonsoir Solène.Je connais l’île de Ré par cœur.Aucun coin ne m’est inconnu.J’y vais souvent depuis maintes années.Quand à ces deux chanteurs je les adore. Je n’ai pas le temps de m’ennuyer même quand je suis seule;La lecture est mon exutoire.5 livres par mois environ.Bisous du cœur

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Dany. Oui, je sais que tu connais bien l’ile de Ré, toi aussi. Mon rêve serait d’y vivre, mais la pierre comme le terrain ne sont pas donnés. Alors je suis condamnée pour y aller autant que je veux, à payer le pont à chaque fois. Bon la, on est passé au tarif hors saison.
      Sinon, tu sais, ces jours ci, elle est toujours aussi fleurie et lumineuse. Comme si c’etait toujours le plein été. Sauf qu’elle est moins envahie qu’en juillet et août et que la Rochelle toujours peuplée avec le festival de la fiction, le festival ceci cela, les frégates, le Grand Pavois tt ça tt ça, pour qui aime le calme et pas trop la foule, l’ile reste un havre de paix.
      Des gros gros bisous à toi, et a tres bientot, ici ou ailleurs 😘❤🌹

      Aimé par 1 personne

      1. Le monde est tellement vaste à deux pas de La Rochelle et de l’Île de Ré, tout simplement là où personne ne va, et pour être souvent dans la région, je ne connais que ces Univers, si amples et vastes de Libertés absolue…, qui foisinnent de vies animales, aquatiques, végétales, Faune et Flore sublimées par les situations marécageuses, chosies notamment par la faune migratoire en tous genres… pour l’absence de vue humaine (sic), Cqfd

        Aimé par 1 personne

  4. Bonjour Solène,
    Après un agréable séjour noirmoutrin, me voilà de retour en Auvergne où le soleil brille, mais où la sécheresse, si elle perdure va conduire à une catastrophe écologique, non seulement ici, mais ailleurs en France et dans le monde !
    Espérons que nous tous, petits et grands de ce monde en prenions pleinement conscience…
    Bonne lecture et belle fin de semaine pour toi. Gros bisous. ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Eh bien, oui WordPress débloque à fond à ce que je vois. J’ai déjà repondu a ce commentaire, et ma reponse a disparu comme pour la personne précédente, et comme mon billet hier soir. Je ne sais pas ce qui se passe, mais ça commence à craindre serieusement WordPress
      Je t’embrasse, Louis. Bonne journée. A bientot.

      Aimé par 1 personne

  5. les voies d’internet sont impénétrables ! quel billet apaisant ! merci Solène même si je m’y promène avec quelques semaines et quelques degrés de retard…. On n’est jamais vraiment seul(e) lorsqu’on est en harmonie avec soi-même ! c’est une sage option dans un fil de vie parfois pollué… Bonne semaine et merci pour tes nombreux passages chez moi

    Aimé par 1 personne

    1. Qu’il t’ait plu ce billet, me touche bcp. C’est pas grave, tu sais, de se promener dans les anciens billets, au contraire. Il n’y a pas de retard, ils sont la pour ça.
      Oui, c’est vrai que lorsqu’on est en harmonie avec soi-même, la solitude ne pèse pas.
      Merci d’être passé par ici. Bel fin d’après-midi à toi et douce soirée. A bientôt.

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s