Comme quatre mots sur un piano…. Suivi de “Just SO” (Par Ludivine)


Toute personne qui apporte de la légèreté échange sa chaleur
contre un morceau de vos abysses.
Et nous en redemandons, encore et encore,
sans chercher à savoir où s’entassent ces mauvais moments
dans la vie de ces autres qui nous prêtent leurs nuances
quand nous manquons de couleurs.
Cécile COULON, « Abîmer la douceur »

Le monde de SOlène, le blog

🖋

Elle avait remis les compteurs à zéro.
Enfin en paix avec elle-même, son coeur et son cerveau étaient réconciliés, elle pouvait enfin lui pardonner.
Accepter qu’il ne soit que son ami, quelle douce ironie, mais avec les conflits elle en avait fini.
Le pardon chez elle avait toujours raison.
Elle lui dirait un jour que certaines choses pour elle riment avec toujours.
D’un été dont elle se souviendrait, elle ne pouvait pas oublier que le fond elle avait touché pour mieux remonter…
Elle était toujours la même , toujours là m’aime… car paix dit aime…
Le prof ces derniers mois n’avait pas rempli ses devoirs mais demain en retiendrait-il toutes les leçons ?
Saurait -il redécouvrir en elle toute la lumière et comprendre que d’un amour tel … on en fait pas de copiés-collés…
4 ans comme 4 mots sur un piano …

Un jour il saurait que jamais…

Voir l’article original 476 mots de plus

Publicités

2 réflexions sur “Comme quatre mots sur un piano…. Suivi de “Just SO” (Par Ludivine)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s