Le petit prince, l’essence des choses et de l’être….


A  SOlène….  *

 

 

Afficher l'image d'origine

 

Réveillée en sursaut au beau milieu de la nuit, j’ai tout de suite compris que je ne pourrai pas me rendormir de sitôt. J’avais le coeur encore bien trop lourd. Alors je me suis fait un café, j’ai allumé l’ordi, je suis allé sur Google, puis j’ai tape “Le petit prince” comme ça, sans trop réfléchir, et c’est le hasard qui a fait le reste. Il ne me restait plus qu’à écouter Bernard Giraudot me raconter “Le petit prince” de sa voix apaisante… Ecoutez-le, c’est magique!…

 

 

A LÉON WERTH

Je demande pardon aux enfants d’avoir dédié ce livre à une grande personne. J’ai une excuse sérieuse: cette grande personne est le meilleur ami que j’ai au monde. J’ai une autre excuse: cette grande personne peut tout comprendre, même les livres pour enfants. J’ai une troisième excuse: cette grande personne habite la France où elle a faim et froid. Elle a bien besoin d’être consolée. Si toutes ces excuses ne suffisent pas, je veux bien dédier ce livre à l’enfant qu’a été autrefois cette grande personne. Toutes les grandes personnes ont d’abord été des enfants. (Mais peu d’entre elles s’en souviennent.) Je corrige donc ma dédicace:

A LÉON WERTH
QUAND IL ÉTAIT PETIT GARÇON

 

« Les grandes personnes ne comprennent jamais rien toutes seules, et c’est fatigant, pour les enfants, de toujours leur donner des explications. « 

 

 

 

« Bien sûr, dit le renard. Tu n’es encore pour moi qu’un petit garçon tout semblable à cent mille petits garçons. Et je n’ai pas besoin de toi. Et tu n’as pas besoin de moi non plus. Je ne suis pour toi qu’un renard semblable à cent mille renards. Mais, si tu m’apprivoises, nous aurons besoin l’un de l’autre. Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde »
….
« Tu vois, là-bas, les champs de blé ? Je ne mange pas de pain. Le blé pour moi est inutile. Les champs de blé ne me rappellent rien. Et ça, c’est triste ! Mais tu as des cheveux couleur d’or. Alors ce sera merveilleux quand tu m’auras apprivoisé ! Le blé qui est doré, me fera souvenir de toi. Et j’aimerai le bruit du vent dans le blé… »

« Ainsi le petit prince apprivoisa le renard. Et quand l’heure du départ fut proche :
-Ah ! Dit le renard… je pleurerai.
-C’est ta faute, dit le petit prince, je ne te souhaitais point de mal, mais tu as voulu que je t’apprivoise…
-Bien sûr, dit le renard.
-Mais tu vas pleurer ! dit le petit prince.
-Bien sûr, dit le renard
-Alors tu n’y gagnes rien !
-J’y gagne, dit le renard, à cause de la couleur du blé »

 

 

“Le véritable voyage, ce n’est pas de parcourir le désert ou de franchir de grandes distances sous-marines, c’est de parvenir en un point exceptionnel où la saveur de l’instant baigne tous les contours de la vie intérieure.”

Un soir et tant d’autres…*

 

 

 

 

« On risque de pleurer un peu si l’on s’est laissé apprivoiser… »

« Je ne savais pas trop quoi dire. Je me sentais très maladroit. Je ne savais comment l’atteindre, où le rejoindre… C’est tellement mystérieux le pays des larmes ! »

 

 

 

« C’est une folie de haïr toutes les roses parce que une épine vous a piqué, d’abandonner tous les rêves parce que l un d’entre eux ne s’est pas réalisé, de renoncer à toutes les tentatives parce que l’un d’entre eux ne s’est pas réalisé, de renoncer à toutes les tentatives parce qu’on a échoué… C’est une folie de condamner toutes les amitiés parce qu’une d’elle vous a trahi, de ne croire plus en l’amour juste parce qu’un d’entre eux a été infidèle, de jeter toutes les chances d’être heureux juste parce que quelque chose n’est pas allé dans la bonne direction. Il y aura toujours une autre occasion, un autre ami, un autre amour, une force nouvelle. Pour chaque fin il y a toujours un nouveau départ… »

 

 

« C’est le temps que tu as perdu pour ta rose qui rend ta rose importante. »

 

On ne voit bien qu’avec le coeur. L’essentiel est invisible pour les yeux

 

« Quand tu regarderas le ciel, la nuit, puisque j’habiterai dans l’une d’elles, puisque je rirai dans l’une d’elles, alors ce sera pour toi comme si riaient toutes les étoiles. Tu auras, toi, des étoiles qui savent rire »

 

 

Bonjour à tous!

 

Pourquoi lire, re-lire, re-re-lire “Le petit prince”? Parce qu’en une centaine de pages, Antoine de Saint Exupéry répond à toutes nos questions existentielles….Derrière le petit prince, une belle léçon de philo! J’ai souri, j’ai eu la larme à l’oeil aussi parfois. En tout cas, il m’a remonté le moral. Et puis surtout, à un moment, il m’a encore une fois rappelé à l’ordre:

“Il est bien plus difficile de se juger soi-même que de juger autrui”

Et donc, une fois n’est pas coutume, je laisserai le mot de la fin à Françoise Sagan.  Bises et merci de votre fidélité.  Prenez soin de vous, à bientôt!

 

L’équipe du monde de SOlène sur Facebook*

 

 

 

J’aime trop les gens pour ne pas répugner moi même à leur faire du mal; et les juger, c’est déjà leur faire mal. Aimer, ce n’est pas seulement «aimer bien»; c’est surtout comprendre. -Françoise Sagan…

 

“Il est temps d’instaurer la religion de l’amour”…. suivi de « L’hymne à l’amour »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

10 commentaires sur « Le petit prince, l’essence des choses et de l’être…. »

    1. Bonjour marieliane. Ce n’est pas Solene. La gestion du blog est assurée par les administrateurs de la page Facebook pendant son absence -on ne sait pas encore pour combien de temps. Merci beaucoup pour votre passage et vos commentaires. Bel après-midi, à bientôt.

  1. Je l’ai relu il y a peu de temps. C’est Solène qui m’en avait donné l’envie. Merci à l’équipe du monde de Solène, pour tout. Gros gros bisous tendres ma Solène adorée 😘❤❤❤

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s