QUITTER LE MONDE…. suivi de « Le ballet des libellules »


Si les psys proclament qu’il est toujours préférable de « dire les choses », je crois que c’est un leurre. Parler revient seulement à formuler le mal qui vous ronge, non à l’expulser. Ce n’est pas comme de vomir un repas indigeste, une réaction naturelle qui vous laisse purgé, lavé et prêt à vous remettre à table. Tout ce que l’on peut penser, après s’être confié, c’est « Voila, je l’ai dit et… rien n’a changé. » -Douglas Kennedy, Quitter le monde….

 

« Parle si tu as des mots plus forts que le silence, ou garde le silence. » -Euripide…

 

Afficher l'image d'origine

 

Enfin non, peut-être pas quitter le monde, mais m’en retirer un moment et me déconnecter pour  qu’il ne m’abîme pas plus, qu’il me laisse en paix, cesse de m’importuner avec son agitation stérile, son bruit  qui jamais ne s’arrête… jamais ne s’accorde une pause et trop souvent m’amène à renoncer à ce que je suis devenue ces derniers temps, un animal blessé qui lèche ses plaies… une femme qui se manque à elle-même, partie voir ailleurs si elle y est…   mais qui a toujours autant soif de lumière et de légèreté.

Alors juste besoin de me retrouver seule avec moi-même, de me balader de longues heures sur l’île, ou même encore de bailler aux mouettes, assise sur le sable, face à l’océan…  tout à l’écoute de mon coeur qui se demande encore et toujours le pourquoi et le comment de tout ça.

SOlène

 

(Attendre que la chanson du blog soit terminée pour visionner cette vidéo)

Je suis un jour entré dans un lien où chaque parole de l’un était recueillie sans faute par l’autre. Il en allait de même pour chaque silence. Ce n’était pas cette fusion que connaissent les amants à leurs débuts et qui est un état irréel et destructeur. Il y avait dans l’amplitude de ce lien quelque chose de musical et nous y étions tout à la fois ensemble et séparés, comme les deux ailes diaphanes d’une libellule. Pour avoir connu cette plénitude, je sais que l’amour n’a rien à voir avec la sentimentalité qui traîne dans les chansons et qu’il n’est pas non plus du côté de la sexualité dont le monde fait sa marchandise première – celle qui permet de vendre toutes les autres.

 

L’amour est le miracle d’être un jour entendu jusque dans nos silences, et d’entendre en retour avec la même délicatesse : la vie à l’état pur , aussi fine que l’air qui soutient les ailes des libellules et se réjouit de leur danse. »

 

Christian Bobin

 

 

 

 

 

 

On peut découvrir en soi, et autour de soi, les moyens qui permettent de revenir à la vie et d’aller de l’avant tout en gardant la mémoire de sa blessure.-Boris Cyrulnik
De chair et d’âme….

 

 

L’amour guérit. Guérit et libère. En employant le mot -amour-, je ne veux pas dire sentimentalité, mais un état si puissant que c’est peut-être ce qui maintient les étoiles dans le ciel et fait couler le sang dans nos veines de manière régulière.

J’ai écrit ce livre pour examiner certaines des façons dont l’amour guérit et aide une personne à atteindre des sommets insoupçonnés et à se hisser hors d’abîmes insondables. –Maya Angelou, Lady B (p.10)….

 

 

 

WHAT ELSE ?

 

A l’atelier de La Martinière…

 

Si vous êtes assez courageux pour dire au revoir, la vie vous récompensera d’un nouveau bonjour –Paulo Coelho….

 

 

 

 

 

 

Comme je ne serai pas là ce 14 juillet, j’ai planifié un autre billet pour ce soir, « Mots pour maux ». Je vous souhaite un joyeux feu d’artifices, vous embrasse et vous dis à bientôt.

 

Publicités

18 commentaires sur « QUITTER LE MONDE…. suivi de « Le ballet des libellules » »

  1. « Le monde est partout » ma Soso, s’en retirer est difficile. Ces mauvais moments vont te faire écrire encore et encore, peut être même modifier le paysage de ton écriture…
    L’hypersensibilité est une arme à double tranchant, tu es très intelligente, jolie et douce…Ca va le faire, je n’en doute pas une seconde.
    Je te souhaite malgré tout un très bon weekend.
    Tony

    1. Ben oui, je sais bien que le monde est partout mon Tony. Alors on va dire une partie du monde…. Vais m’éloigner des méchants et me réfugier auprès des gentils, voilà 😉
      Tu sais, je sais bien que ça va le faire… Le chagrin est a la hauteur du bonheur…. Le prochain bonheur sera à la hauteur de ce chagrin-là…. C’est la loi du contraste: je vais nager dans le bonheur!!!
      😉 😘💗

  2. Solene tu le sais j’ai voulu aussi me retirer de cette vie qui ma meurtrie et sur certain côté ne s’en prive toujours pas. … mais je m’accroche je veux croire que le meilleur sera pour demain. Il faut juste prendre un peu de temps, poser son bagage pour ce ressourcer.
    Bisous Solene

      1. Solène mon soleil qui avait cessé de briller un temps en me laissant si désemparée est de retour. Il brille a nouveau sur moi depuis quelques jours.
        Je te souhaite qu’il puisse en être de même pour toi et ce dans un avenir très proche.
        Merci Solène pour ton amitié.
        Bisous

      2. J’en suis ravie marieliane. Rien ne pouvait me faire plus plaisir que cette nouvelle pour accompagner mon premier café.
        Oui, je sais: je suis matinale. Mais j’aime bien être debout à la fraîche, précéder le jour et les oiseaux…. Et puis, j’ai super bien dormi. Tôt. Bien avant minuit. Et beaucoup. Il a fait tellement chaud hier!!! Dodo 😉
        Allez, j’arrive chez toi 😘

    1. Oui, on va y arriver. Suis tombée de haut… m’attendais pas, mais alors pas du tout à ça. Donc voilà, pas facile facile tous les jours… De toutes façons, pas le choix. La vie continue…
      Je t’embrasse, à bientôt 😘💗

  3. Je t’embrasse bien fort ma Soli ! Juste ces quelques mots pour toi : JTM et je pense à toi. Tes photos reflètent ton âme… elles sont belles… pleines de lumière… Gros gros bisous ma Soli d’amour adorée 😙😚💗💖💋💘👄.

    1. Je termine la pause déjeuner par un p’tit caf’. Et juste avant de me remettre au travail je jette un œil sur mes notifs via l’appli WordPress. Que vois-je ? Un comm’ de ma Surricate jolie, chérie…. auquel je n’ai pas répondu. Tu sais pourtant je m’efforce de n’oublier personne. Bon j’ai dû t’écrire deux fois hier. Alors pardonnée?
      Avec Ludi c’est par SMS que ça se passe. Et Angelina aussi. A peine on vient de se quitter, je reçois un « je t’aime » et une photo de ma « bouffée d’amour » endormi dans la poussette ou sur le siège auto…. Et alors que je viens de faire une série de photos des deux 😉 💗
      Je crois que l’on va suivre l’idée d’Aragon: instituer la religion de l’amour.
      Moi aussi je t’aime. Mais que ça ne t’empêche pas de dormir ( comme Pitou) 😃 Bisous bisous 😘 A tout bientôt, ma Suricate 💗💖💛🌹

      1. Tu es trop adorable ma Soli. Et je t’aime fort fort. Lorsque je lis tes écrits ; cela me fait beaucoup de bien surtout actuellement où je m’isole un peu dans mon terrier…
        J’adore ton style d’écriture…tu es profonde…et moi j’aime m’immerger dans tes écrits…
        Tu es mon amie… et la question ne se pose plus… je t’embrasse bien fort ma Soli d’amour adorée 😙😙😙😙

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s