Mon étrange joie, ma tendre nuit… suivi de « Le temps perdu »


J’ai besoin de toi mon conte de fée

… je ne le cacherai pas : je ne suis tellement pas habitué à être — disons, compris, peut-être, — tellement pas habitué, que dans les toutes premières minutes de notre rencontre j’ai pensé que c’était une blague… Mais après… Et il y a des choses dont il est difficile de parler — leur merveilleux pollen s’écorcherait au contact du monde… Tu es charmante… […]

Oui, j’ai besoin de toi, mon conte de fée. Car tu es la seule personne avec qui je peux parler de la teinte d’un nuage, de la chanson d’une pensée — et de la façon dont, quand je suis allé travailler aujourd’hui et que j’ai regardé un grand tournesol dans les yeux, il m’a souri de toutes ses graines. […]

À bientôt mon étrange joie, ma tendre nuit.

Vladimir Nabokov

 

Qu’aurait écrit Victor Hugo à Juliette Drouet pour la séduire s’il avait eu un smartphone ? Quel billet doux Paul Éluard aurait-il envoyé à Gala ? Et comment Marguerite Duras aurait-elle amené sa rupture par SMS avec Yann Andréa ?

En 2017, la maison d’édition DesLettres, spécialisée dans les correspondances, publie une édition illustrée de tous les SMS amoureux des grands écrivains sous forme de « tutos ».

Leurs sources ? Les plus jolies plumes de notre patrimoine, relues et revisitées pour nous. Leur but ? Nous apprendre à devenir de véritables épistoliers des temps modernes.

 

Les SMS des grands écrivains*

 

WHAT ELSE?

 

Je te propose
Le temps des cerises
Et des roses
Le temps des caresses soyeuses

 

 

(A ceux qui arrivent par la page d’accueil: pour écouter Carla Bruni, attendre que la chanson du blog soit terminée)

Laissons du temps
A la douceur des choses
Et si ça te tente
Prenons le temps
De faire silence
D’emmêler nos souffles
Et nos langues
Prenons du temps
Pour les choses d’importance
Et laissons-nous renverser
Emporter, caresser
Par le temps perdu
Restons tranquilles, immobiles
Sans un bruissement d’aile
Sans un battement de cil
Et contre l’implacable
Contre le vacarme du diable
Trouvons du temps
Pour l’impossible, pour l’inespéré, pour l’imprévisible
Et contre l’éphémère
Contre la cruauté première
Contre le marbre de nos tombes
Prenons tout notre temps
A chaque seconde
Et laissons-nous renverser
Emporter, caresser
Par le doux temps perdu
Nos vies s’allongent
Et soudain les voilà
Dans nos mains
Toutes vives, toutes chaudes
Toutes nues
Je te propose
De retrouver le temps des roses
Le temps des caresses soyeuses
Laissons du temps
A la douceur des choses
Oui je te propose
De retrouver le temps des roses
Le temps des caresses soyeuses
Prenons du temps pour la douceur des choses

www.kizoa.com_19554302_1369310026437492_5285997445296720503_n
Petit déjeuner en terrasse à « L’Atelier » (annexe de « La Martinière »), sur le port de La Flotte en Ré

 

Afficher l'image d'origine

L’été est là depuis le 21 juin (je ne vous apprends rien), mais après une période caniculaire: orages, bourrasques de vent, pluie et seulement 16/18°; bref des journées assez chaotiques avec parfois de belles éclaircies en fin d’après-midi. Il n’était donc pas prévu de partir sur l’Île ce week-end. Il aura suffi d’un coup de fil tardif et  d’une envie soudaine de me sortir de la pénombre d’entre mes quatre murs et de me retrouver dans les paysages de mon roman pour y respirer le même air iodé que mes héroïnes, Lally *et  Fanny*, sur l’Île de Ré (qui n’est qu’à 60 kms de chez moi)); ça c’est décidé en un rien de temps: ok on part demain à l’aube, quelque soit le temps… la pluie du matin n’arrête pas le pèlerin… On ira manger des fruits de mer à Saint Martin, des glaces à La Martinière… et ramasser des  escargots. Mais surtout surtout s’offrir un bon bol d’air iodé.

Belle journée à toutes et à tous. Et merci d’être des nôtres.

SO

 

 

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Celui qui veut voir l’arc-en-ciel doit apprendre à aimer la pluie.

Paulo Coelho

 

19601397_1369310066437488_5953112569707536901_n

Publicités

7 commentaires sur « Mon étrange joie, ma tendre nuit… suivi de « Le temps perdu » »

  1. j’aime beaucoup l’idée du livre. A découvrir ! Carla Bruni a de très jolis textes c’est vrai. J’aime bien. La phrase de Paulo Coelho est très belle aussi. J’aime la pluie autant que le soleil.. normal je vis en Bretagne ^^ Passe un excellent weekend Solène ! Gros bisous 😉 🙂

  2. Comme tu a eu raison de prendre ce bon bol d’air iodé ! Cela devait être bien agréable pour te retrouver…
    Ça donne envie de voir et de visiter ton bel endroit fétiche ! Merci également pour ce beau partage musical. Je t’embrasse bien fort ma Soli d’amour 💖💖💖

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s