POUR ÊTRE DEUX


(…)

« Je fais jamais assez de place/Pour les douleurs d’en face/Je les laisse s’emmêler/Sans même m’en mêler/J’ai pas dans les yeux/Le compas pour être deux/Pour être deux »

(…)

 

 

 

 

(…)

« Tas pas la notion/De la dévotion/T’as bien trop à faire/Avec tes misères/Elles te sifflent des airs/Des milliers de prières/Que tu noies dans des verres ».

(…)

  A ma Mélie *(qui aime Rose) et à vous tous, bien sûr!

Afficher l'image d'origine

 

J’adore cette chanson –une histoire de sentiments (forts), qui raconte un peu la tempête intérieure que je viens de traverser : on peut s’aimer très profondément sans vivre forcément ensemble, laisser de l’espace à l’autre ne fait que grandir l’amour, faire confiance est primordial… l’Amour doit être une fête perpétuelle (Telle est, du moins, ma vision de la chose! Comme le dit si bien Christian Bobin: “celui qui n’a jamais connu le manque n’a jamais connu l’amour” )…. Aussi j’avoue: j’ai une trouille bleue de la routine, ce serial killer des couples (on ne peut pas être au top tous les jours).Voilà.
Bon et puis, vous autres qui ne me connaissez pas depuis très longtemps, sachez que je suis fan de Jean-Louis Murat qui est un de mes Auvergnats préférés; de cette Auvergne à moi, jolie… Que vous allez encore retrouver dans certains passages de mes deux prochains bouquins, « Souviens-toi d’oublier »*  et « Bétail intime, journal d’une conne qui se soigne » *…
Enfin bref. La voix toujours aussi sensuelle de J-L M ( Jean-Louis Murat –hein, pas Jean-Luc Mélenchon), et tout le talent de Rose qui sait toucher ma corde sensible… tout ce blabla qui précède, c’était pour dire que ce duo enchante mon petit matin (Merci, ma Coccinelle, Ludivine ). Et c’est avec plaisir que je le partage avec vous toutes et tous à l’heure de mon premier café.

Belle, toute belle journée à tous avec le soleil!

SOlène

 

 

Les plus grandes tempêtes sont celles que l’on vit à l’intérieur de soi
SOlène

 

WHAT ELSE?

 

HELLO WORLD *

 

www.kizoa.com_collage_2017-06-20_09-45-51

Demain, s’en iront les derniers voiles sombres qui nimbaient tes heures, il s’en ira ce fichu brouillard de peur et de chagrin, en filets légers bientôt dilués. Et demain, de nouveau chanteront les heures blanches, celles qui nous laissent brûlants de joie, étourdis presque de tout cela.

Demain ma douce ton cœur ravaudé, bondira en dedans de toi et tu l’écouteras n’est ce pas, tu l’écouteras tambouriner dans ta poitrine parce que ce bruit-là est celui qui endort les ombres grises au soleil levant et réveille les passereaux jusque dans les futaies, tu écouteras n’est ce pas, dans toute sa trépidation, ton cœur rasséréné, exultant de vie. -de Lydie Gabriel Cassier, brodeuse de mots. Et mon amie.

 

Donnez aux personnes que vous aimez des ailes pour voler, des racines pour revenir, et des raisons de rester.

Dalaï Lama

 

 

Publicités

6 commentaires sur « POUR ÊTRE DEUX »

  1. ah Christian Bobin j’adore ton choix : “celui qui n’a jamais connu le manque n’a jamais connu l’amour”.. j’aime beaucoup cette citation que tu as choisies. J’aime aussi une citation de Dostoïevski qui m’a beaucoup aidé « La pire des souffrances est celle de ne plus pouvoir aimer ».. Jean Louis Murat est un magicien des mots et il a en plus une attitude qui me plais (je pense à son rapport au média, à tout ce cirque médiatique), un grand monsieur ce J L M et non pas comme tu le dis si bien Mélenchon mdr 😉 La chanson est chouette et je ne connaissais pas Rose alors merci pour la découverte ! Gros bisous, passe un excellent weekend Solène 🙂 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s