CHAUD FROID MAL AUX PIEDS


« Ce monde a besoin plus que tout de tendresse… » -Ludivine

 

 

Avis de lecteur

 

A quel point les jardins doivent-ils être secrets ? Doit-on cultiver tant de mystère qu’on en deviendrait malhonnête aux yeux des francs, se mentir à soi-même? Jouer cartes sur table ? Être dans le déni ou révéler qui l’on est ? Existe-t-il une place pour le non-entendable ? Ne dire mot pour consentir. Sentir les cons et tout dire ? Alors taire ou déballer les petits trucs des recoins de notre caboche ? Ouvrir les petits tiroirs de notre tête bien faite à la mémoire sélective pour se souvenir d’oublier…

 

La bipolarité est un tabou que Ludivine Courtial brise à travers ce récit complètement original.
Aucun genre littéraire ne peut matérialiser sa plume, les mots s’enchaînent dans un joli méli-mélo, non sans talent pour exprimer ce que la maladie est au quotidien. Un ouvrage touchant riche de témoignages et de réels ressentis.

 

Quel magnifique cadeau, quelques centaines de grammes, des

milliers de mots, un peu plus de 170 pages, une couverture en papier cartonné et glacé. Glacé, le mot est imbécile, brillant, de papier brillant. C’est comme une porte qui s’ouvre, comme une lumière que l’on allume, pas l’une de ces stupides loupiotes un peu jaunâtre et falote, non, une lumière somptueuse sur le prisme de ton toi de cristal. De résonances sublimes et de fêlures sombres, une lumière comme autant d’étoiles à emplir tes nuits noires de follettes lucioles. Alors oui, tout ces mots sont des perles enfilées, nacrées et légères, de pierre lourde parfois, mais toujours parfaitement polies et ciselées. Merci petite coccinelle, merci d’avoir su, pu, voulu enfin te délivrer de cela et nous le livrer ainsi, sans fioriture, dans ta nudité de vie. Te love. C’est beau et fort. Je le dévore depuis ce matin.

Lydie Gabriel Cassier*

 

Pour celles et ceux qui aimeraient me lire… me reste quelques livres… CHAUD, FROID, MAL AUX PIEDS. -Ludivine

Mais non, idiote tendre que tu es.

Ce ne sont pas des livres qu’il te reste, ce sont des morceaux de toi, de tes tripes, de ton âme, c’est des seaux de larmes à éponger et des fou-rires à ne jamais laisser s’éteindre, c’est la poésie du baobab qui tombe amoureux d’un suricate, c’est des croissants de lune sur des lacs gelés, des braseros aussi.

C’est tout ça dans ces quelques lignes, ces quelques « toi » écrits à l’encre de ton cœur.

C’est ça, qu’il faut leur dire.

Il faut leur dire aussi qu’aucun de tes jours ne te laisse indemne, mais qu’aucune de tes heures ne peut être autre chose qu’un bleuet dans un champ de blé, et que ce bouquet là, si rare, si précieux, tu l’as écrit dans ce livre.

Voilà ce qu’il faut leur dire,

idiote follette que tu es.

Lydie Gabriel Cassier*

A commander directement à Ludivine si vous voulez une dédicace. Et sinon, il est sur toutes les librairies en ligne, Amazon, la Fnac etc etc !!!

D’AUTRES AVIS:

Ton livre c’est une petite merveille… Je me suis régalé…
Je ne pensais pas connaître une personne si sensible et si forte….
Bravo tu représente la vie des femmes dignement….

Je viens de commencer à lire, je te reconnais à jouer avec les mots et les maux, désespérance et espérance. Comme tu sais le dire « j’aime »

***

je n aime pas lire .. mais j ai lu un livre comme je sais que je ne pourrai jamais en lire un autre .. ton livre est différent comme est ta différence… il est unique comme tu  l’es aussi … tu as réussi a mettre ton miroir dans un livre… je ne sais pas si tant de personnes seraient capable de le faire…

***

Merveilleux livre… On ressent vraiment une âme qui a vécu pleins d’émotion… Et à travers toi… Des fois on se retrouve dans les mêmes situations sans le dire à personne….
Bravo…. Vraiment tu es une vraie artiste… Continue…. Pour nous pour toi pour elle pour Tom….

***

(Les auteurs de ces mots se reconnaîtront sûrement et ne m’en voudront d’avoir repris leurs avis sans les citer, par souci de discrétion)

Photo de Séverine Lenot, responsable du « Le bateau ivre » à La Rochelle, et amie d’enfance de Ludivine.

Le bateau ivre, La Rochelle*

 

Et alors… alors que rajouter à tout cela? Juste que Ludivine est mon amie. Elle est ma Coccinelle, je suis sa Libellule…  nous sommes deux sensibilités jumelles, déjà d’une. Mais pas que!Il y a tant de “secrets” partagés entre nous… La mer et le mal de la mère, l’amour, les livres et l’écriture quand on a mal à la vie… les mots pour venir à bout des maux…  Aussi il arrive lors de nos longues nuits d’insomnie que les maux parlent beaucoup plus fort que les mots, qu’on ait envie de les hurler face au silence de l’autre. Alors… alors… elle est là pour moi comme je suis là pour elle. Quoi que, ne vous y trompez pas, ces temps, c’est surtout elle qui est là pour moi, le jour (au parc ou au restau avec Tom),  soir au matin, connectée en cas où… Merci pour tout, Ludivine; MERCI d’ÊTRE surtout.

 

SOlène*

 

 

 

“Elle ne changeait pas, elle. Quand elle aimait les gens, ça durait toute la vie. Elle ne comprenait pas l’abandon. Cela était une chose énorme, monstrueuse qui ne pouvait entrer dans son petit coeur sans le faire éclater.” –Emile Zola, Une page d’amour….

(Clin d’oeil 😉 )

Publicités

47 commentaires sur « CHAUD FROID MAL AUX PIEDS »

  1. quel chemin difficile pour une personne souffrant de troubles psychiques…. Voir un être cher se sentir très mal, se demander pourquoi et arrive le diagnostic et en avant le psychiatre, le psychologue, les médicaments, les questions sans réponse parfois et l’incompréhension autour de la maladie, même de l’entourage proche ….. Etre là pour aider, parler, partager, aimer très fort….
    Je lirai le livre de Ludivine Courtial , merci Solène ♥

    1. Merci à toi, je t’embrasse bien fort. Et ne t’oublie pas. Tu l’auras compris entre les lignes: on recolle les morceaux, alors c’est un peu long, à chaque jour suffit sa peine. Et demain sera un autre jour 😘💛🌞🌹

    2. Avec grand plaisir
      Chère Flaneuse…
      Vous allez l’air deja de connaître un peu le sujet…
      Mais au milieu des maux , des gros mots … il y a l’amour, l’humour et l’amitié.. n’est ce pas justement ce qui nous sauve de tout ?
      Bien à vous,
      Ludivine

  2. Une coccinelle, une libellule….deux petites bêtes colorées, fragiles…. portées, ballottées, malmenées au gré des courants d’air et des dangers de la vie.
    Deux petites créatures qui représentent à merveille vos deux personnes.
    Un article plein de tendresse, d’amour, émouvant ! Un article élogieux qui donne envie de lire, de le lire ce « chaud froid, mal aux pieds »
    Mais j’étais quasiment convaincu, l’ayant commandé hier ❤

  3. Tu l’aimes ta douce amie ! C’est tellement beau l’amitié lorsqu’elle est sincère comme la vôtre. Deux jolies blondes avec de belles plumes. Je vous embrasse toutes les deux ainsi que le charmant petit garçon. Gros gros bisous ma Soliplume 😚💕💕💕💕💕💕💕💕

    1. Bisous ma Suricate chérie. Que je ne n’oublie pas. Prends soin de toi. La reconstruction est un peu longue, mais je passerai autant que possible te lire et t’embrasser. Douce soirée, à très bientôt 😘💗

      1. Merci à toi. Prends tout le temps que tu voudras. Je te serre dans mes bras de Suricate et je te protège. Crois-moi, je sais ce que c’est de se reconstruire petit à petit. Je t’embrasse bien fort Amor 😚☺☺☺

    2. Merci Chère Cécile,
      Vos mots nous touchent…Nos mots, nos maux se touchent parce que ce que oui c’est une magnifique rencontre…
      Je vous embrasse aussi
      Et petit Tom vous envoie toute sa tendresse ❤

      1. Oh comme c’est gentil ! Et surtout venant de vous ! Merci pour ce très joli commentaire ! J’aimerai beaucoup lire votre livre. Est-il disponible en ligne via kindle. J’y ai un compte car j’ai pour habitude de lire pas mal de livre via ma tablette ou smartphone. D’ailleurs je compte lire aussi le t-shirt blanc de notre amie Soli d’amour !!! Je vous embrasse bien fort toutes les deux sans oublier petit Tom 😚😙💖💖💖💖

      2. Merci beaucoup ma chère Ludivine. Je ne manquerai pas de vous donner mon avis via le blog de notre amie commune Solène.
        Pour ce qui est du lien du T-shirt, je l’ai d’ores et déjà. Je vous embrasse. J’adresse également pleins de gros bisous à notre Solène. À très bientôt et prenez soin de vous.

    1. Ah mais, je m’aperçois que sur l’artIlle de ce matin, « Elle dit aussi que… « , il y a un lien en bas de l’article, il suffit de cliquer sur son prenom: Ludivine*
      Cela dit, je vais lui transmettre le message. Merci encore ♡

  4. « Comme tout l’monde, j’ai sûrement dû manquer d’amour pour le chercher comme je le cherche jour après jour… Comme tout l’monde dans l’inventaire de mes souvenirs j’ai quelques images de détresse impossible à détruire, est-ce qu’on guérit d’avoir manqué d’amour ? Est-ce que l’on survit à la mémoire des mauvais jours ? Même quand on aime à son tour, est-ce que l’on guérit d’avoir manqué d’amour ? Comme tout l’monde dans le désert du manque d’amour, je cherche en vain une autre main encore et toujours. Comme tout l’monde je finirai par accepter ce que je ne peux ni changer ni vraiment oublier. Mes naufrages et mes peurs, les retards du bonheur, mes amours pathétiques sombrent comme l’atlantique toutes mes nuits d’insomnies sur les vagues de mon lit, mon passé tel qu’il est, mon besoin d’être aimée. Même quand on aime à son tour, y’a des blessures qui reviendront toujours : est-ce que l’on guérit d’avoir manqué d’amour ? » UN LIVRE QUI NE RESSEMBLE A AUCUN AUTRE TRES FORT EN EMOTIONS? A LIRE LIRE ABSOLUMENT/ https://www.amazon.fr/Chaud-Froid-Mal-aux…/dp/2373590158

    1. Merci Zelieangel … c’est adorable ça !!! Puis il m’en reste quelques uns pour la dédicace 😉
      Belle journée
      Ludivine

  5. Que dire ??? Je suis tellement fier de toi !
    Tu garde ta place dans mon coeur et mes pensées pour toujours…
    Reste Toi et Gros bisous ma princesse Ludi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s