La maison isolée (ou les pensées de S.)…


16426030_1225348677500295_4640804141703914641_n
L’écrit-tôt.

Ce matin, j’ai ressorti  du fin fond de son tiroir “La maison isolée”, mon tout premier manuscrit, écrit il y a…  Oh la la, ça date! C’était… c’était à la fin du siècle dernier.  Je l’ai feuilleté vite fait,  autrement dit je n’ai lu que quelques pages en diagonale. Il m’est très vite tombé des mains.  Mais quand même, tout en buvant mon café devant l’écran de l’ordi que je venais d’allumer je me suis dit que j’aurais peut-être dû mettre “ou les pensées de Solène” en sous titre. D’abord, j’aime bien les sous titres.  Et puis, ça correspond bien à cette maison isolée qui n’existait que dans la tête mon héroïne. Ségolen qu’elle s’appelait – »Royal » comme prénom, je trouvais à l’époque.  Et, en plus, ça rimait avec SOlène –la bonne aubaine, quoi!

Mais plus sérieusement, vous devez vous demander pourquoi je vous parle aujourd’hui de ce manuscrit au bois dormant –ou je me trompe? Ben tout simplement parce que j’en ai parlé à l’un de vous avant hier dans un commentaire à propos de son billet du jour intitulé   “Un papillon en hiver”. Promeneur solitaire perdu dans pensées tandis qu’il marchait dans une forêt proche de chez lui, il est tombé sur un papillon… UN PAPILLON EN HIVER!*  Mais je ne vais pas tout vous raconter, je préfère vous laisser le plaisir de cette lecture.

16299444_1225348407500322_3057468360085819410_n
La paix vient de  l’intérieur, ne la cherchez pas à l’extérieur -Boudha....

Enfin pour en revenir à “La maison isolée”, c’est la citation mise en exergue que je trouve intéressante:

Le goût de la solitude et de la contemplation naquit dans mon coeur avec les sentiments expansifs et tendres fait pour être son aliment.

Le tumulte et le bruit les resserrent et les étouffent, le calme et la paix les raniment et les exaltent. J’ai besoin de me recueillir pour aimer. J’engageai maman à vivre à la champagne. Une maison isolée…

Jean-Jacques Rousseau –Rêveries d’un promeneur solitaire.

Oui, c’est un extrait de la dixième promenade des rêveries. Inachevée, certes. Mais la plus belle à mon gout…  Aussi pourquoi  Rousseau, alors que je n’étais pas finie, non plus? Parce que mon premier choc en philo…  Et j’étais  en train de devenir celle que je suis aujourd’hui…

“Avoir toujours été celle que je suis, et être si différente de celle que j’étais” (Samuel Beckett)

Waw, ça cogite ce matin! Je vous souhaite une belle, une très belle journée.

SOlène*

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et puis un soir de décembre dernier, en Suisse…

Il est des moments magiques, où l’on voudrait retenir le temps… Il est des instants où le monde du rêve se superpose à la réalité transfigurée:

Au milieu de l’hiver j’ai découvert en moi un invincible été…

12140732_1225348474166982_7964508412588436350_n
Au plaisir de vous lire sur vos blogs.

 

 

Publicités

10 commentaires sur « La maison isolée (ou les pensées de S.)… »

    1. Euh…. si vraiment on se ressemble, ça devrait très vite te tomber des mains 😃
      Des bisous et un bon weekend,à très bientôt. 😘👌💗

  1. Quel délice…
    Quelle douce intention. Tu es formidable Solène.
    Merci
    C’est une belle pensée remplie de gratitude que je t’envoie par l’intermédiaire d’un papillon d’hiver. Il trouvera son chemin sans aucun doute, guidé par ton énergie de vie.

    Il y a plein de phrases qui m’interpellent !
    C’est du bonheur condensé prêt à Exploser !!! Je garde encore en moi, c’est si bon.
    La phrase de Samuel Beckett est tellement parlante.

    Je rejoins Tony pour le manuscrit…

    BELLE journée à Toi.
    À bientôt. 😊

    1. Coucou mon promeneur solitaire! J’ai aperçu les notifs WordPress.. Et donc vu que tu avais laissé des comm’s sur différents billets. Je me réjouis de les lire. Là, je ne suis pas chez moi, et sur mon Smartphone, et quand je clique sur ton nom, ça me dit que le blog a été fermé. Ce n’est pas la première fois. En fait je n’y arrive qu’à partir de mon ordi. Va comprendre! 😉 En tout cas, je tiens à te remercier de l’intérêt porté à mes écrits sans prétention. Ta sensibilité me touche beaucoup.
      Des bisous à toi aussi et un bon weekend. A très bientôt également.

    1. Là pour le coup, ma Pascalou, tu ne me reconnaîtrais pas. 😃 Me suis fatiguée moi-même au bout d’un quart d’heure ou même pas. Quelques trouvailles et un certain esprit de recherche, mais sinon, qu’est-ce que c’est barbant cette histoire!
      Tu perds-re rien. 😉 😘💗

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s