PAROLES D’AMOUR


L’amour est une parole  de  lumière

 écrite d’ une main de lumière

sur une page de lumière

Khalil Gibran…

www.kizoa.com_10501850_532011303599159_2410756069347743659_n

Il ne faut écrire qu’au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l’encre un morceau de ta chair reste dans l’encrier.

 Léon Tolstoï.

 

Afficher l'image d'origine

Tout de suite là, dans la pièce…   toi, les premières lueurs de l’aube et moi. Toi comme une fibre dans la réalité, et moi dans l’odeur du café, la fumée de cigarette qui entoure l’écran de l’ordi, et s’élève, d’abord grise et puis bleue comme un rêve…  En même temps c’est à peine si j’ose sourciller de peur que –pffft !

Parce que oui, ce bonheur là de sentir ta présence dans l’absence est rare, fragile, furtif et toujours provisoire. Comme un rêve exactement, tu n’es jamais tout à fait là…Même si je ne m’en aperçois pas forcément au moment où je commence à t’écrire -ma façon à moi de rester auprès de toi, de ne plus te quitter… de vivre uniquement de ta vie et partager tous les instants…Ces instants-là où je pense le plus fort à toi… Toi que j’aime, que j’adore.

Et pourtant aujourd’hui encore, tu es absent, tu es loin de moi et ceci est la mort pour moi qui suis prise dans un étau de silence. Ton silence…

Aussi je me dis qu’il suffirait d’un signe de toi, d’un petit signe de rien du tout, pour que cet étau se desserre un peu et que je respire à nouveau. Oui il suffirait d’un rien pour que j’apprécie un bien que je n’ai pas assez estimé.

Parce qu’aujourd’hui je sais… Oui je sais mon amour où se trouve le bonheur, la vie libre et heureuse à deux… Je sais que le bonheur ce n’est pas d’avoir comme on nous le fait croire. Le vrai bonheur c’est d’être, d’exister par l’autre, pour l’autre et à travers l’autre. Et si toi aussi tu sais à quel point cet amour n’a pas de prix, alors ça veut dire que tu m’as déjà pardonnée.

SOlène –Extrait de “Jardin secret”, recueil de textes courts.

Tous droits réservés.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

PS: Ce petit texte (« Paroles d’amour ») date du 9 mai 2014. Aussi je ne fume plus depuis la fin mai de cette année-là.  Tout va bien (Du moins, on fait comme si, et), ne vous faites pas de souci pour moi. E puisque je suis là je tiens à remercier du fond du coeur celles et ceux qui passent par ici, lisent et commentent mes articles. Je ne suis pas très présente, ces temps-« Souviens-toi d’oublier » oblige (oui,déjà!)

Cela dit la tempête intérieure qui secoue tout mon être en ce moment ne facilite pas les choses.

Mais dès que j’en aurais fini  de ces corrections et de la mise en page, tout ça, dès que mon histoire sera sur Amazon Kindle Publishing, je pendrai tout le temps qu’il faudra pour rattraper mon retard de lecture sur vos blogs.

Je vous embrasse, bonne semaine. Soyez sages. Enfin pas trop, hein 😉

CARPE DIEM

SOlène

www.kizoa.com_10553598_532010970265859_6811221652220806642_n

Il y a dix minutes j’étais heureuse, et maintenant je ne le suis plus. Parce que les choses de la vie, c’est comme le temps, elles peuvent se gâter d’un instant à l’autre, et les gens ne s’aperçoivent pas forcément tout de suite que le soleil a disparu derrière une tonne de nuages noirs menaçants. Toi, pareil: tu es là, face à l’océan, les yeux noyés à l’infini, et tu vois même pas qu’il a changé de couleur, que les vagues sont chargées d’écume (…) Non, parce que tu es confrontée, une fois de plus, à l’insondable nullité de la connerie qui t’habite depuis ta naissance. Mais la différence par rapport à d’habitude, c’est que tu viens d’atteindre ton seuil de tolérance à l’humiliation, et tu te dis: ça suffit !

SOlène, extrait de Bétail intime, journal d’une conne qui se soigne*

Ce n’est pas la distance qui sépare les êtres, c’est le silence….

Publicités

29 commentaires sur « PAROLES D’AMOUR »

  1. un petit cappu ? ce n’est pas de refus.
    Je viens de lire et comme d’habitude tes mots viennent me chercher et se font baumes sur cette cicatrice si fragile, si ténu qu’il suffirait d’un souffle de présence….

    Bonnes corrections.
    Pour ma part, j’écoute Agnès Obel….sa voix complète bien le tableau mélancolique du jour.

    Je te souhaite une belle journée

    1. Agnès Obel, je l’ai beaucoup écoutée aussi. Un peu dans les mêmes circonstances…. Mélancolie, nostalgie… En même temps, j’aime bien.
      Je vais passer chez toi avant ce soir, Michèle. Je t’embrasse. Et… haut les cœurs! 😘💗

  2. des petits morceaux de vie qu’on sème de ci de là .. et qu’un moindre détail fait resurgir .. et ça fait du bien à notre petit cœur .. de pirate ! merci pour ces beaux semages ma So ! bizz

  3. Salut copine !
    Dans tout ce que l’on écrit, y’a un peu de soi…de soie…de soit !!!
    Repose-toi bien de cette dure semaine de travail !
    Bien à toi ma petite SOlène
    Tony

  4. Alors un ti caf avec toi oui volontiers ! Tu feras savoir quand ton histoire sera dispo sur Kindle car j’en ai une et je ne bouquine plus que sur ma liseuse. à bientôt…

    1. Oui, c’est beaucoup de travail. Et de temps, forcement. Mais…. quand on aime, on ne compte pas. On ne compte pas ses heures. Et on est debout de bonheur, le matin. Merci, un tout grand MERCI du ♡
      Belle journée, à bientôt!

  5. Tu dis avoir arrêté la clope, alors félicitations ! Et bravo pour ce texte court, car tes mots coulent toujours avec délectation. Bon ben sur ce, travaille bien, ma cop’ écrivaine ! 🙂

    1. Voici du jour au lendemain. Et je n’ai plus jamais touché une cigarette depuis.
      A bientôt, mon Nico. A bientôt sûr ton blog. Bisous.
      Ça va faire 10 ans cette année – tu te rends compte, ça a passé vite?! L’impression que c’était hier…. En tout cas, si c’est pas de la fidélité -hein. 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s