« Au milieu de l’hiver, j’ai découvert en moi un invincible été » (Camus)


15727078_1196978413670655_7687336831116594103_n

Sur le lac gelé des Taillères, La Brévine (Suisse)

Afficher l'image d'origine

Un froid polaire certains hivers où les températures peuvent descendre jusqu’à – 40° a fait  la réputation  de la Brévine, cette vallée mythique appelée petite Sibérie de la Suisse, et qui est située dans le canton de Neuchâtel, district du Locle.  Je vous  y  emmène faire une balade vivifiante dans ses paysages par endroits désertiques et sauvages, et pourtant si  beaux dans cette douce  lumière de fin d’après-midi. Des fermes typiques espacées, des cheminées qui fument… Et puis le tout joli petit lac des Taillères que j’ai découvert l’été dernier, transformé cette fois en patinoire géante, pour la plus grande joie de tous. Du soleil plein les yeux, on marche sur la glace –que du Bonheur!

Welcome To LMDS and  Swiss Siberia!

Suisse : balade sur le lac gelé des Taillères ( JT de France 2/13 Heures)*

et

Les chiens de traineau sur la neige, ça vous tente?*

(Clic*)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et alors qu’on a survécu allègrement au froid, je vous propose d’affronter le brouillard pour aller chercher le soleil en altitude…  1283 mètres exactement depuis la vue des Alpes*, col routier du massif du Jura (canton de Neuchâtel toujours), entre Neuchâtel et La Chaux de Fond. Vue panoramique sur les Alpes bien sûr et l’impressionnante mer de brouillard maintenant en dessous de nous; comme à la Tête de Ran*, un peu plus tard, quelques kilomètres plus loin, point culminant de 1422m avec une vue absolument magnifique sur les Alpes…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il est des moments magiques, où l’on voudrait retenir le temps… Il est des instants où le monde du rêve se superpose à la réalité transfigurée  Et la bonne nouvelle, c’est que tous les jours que Dieu fait, on y a droit avec le soleil qui se lève ou se couche. Aussi c’est souvent grandiose comme en cette fin d’après-midi hivernale au bord du lac de Neuchâtel, ce jour-là de fin décembre, à La Ramée; petite forêt  qui borde de lac et la commune de Marin-Epagnier. Imaginez-vous des écureuils roux sautillant de branche en branche dans les arbres dénudés…Imaginez-vous le crissement des feuilles mortes  quand vous marchez  dans les petits sentiers qui sentent bon l’humus…

Au sortir du bois qui longe les rives et les roselières où vivent des castors dont on retrouve les traces sur la berge sous la forme de branches rongées, une autre surprise de taille nous attend, lorsque apparaît la très belle bien qu’assez insolite demeure de Max Ramuz, peintre qui vivait jadis à Marin. Située en pleine réserve naturelle réputée pour sa biodiversité, cette imposante bâtisse aux allures de grand chalet cossu servait autrefois de base pour l’étude des sciences. Sylvain y a d’ailleurs passé d’inoubliables journées lors de ses études en biologie à l’Uni de Neuchâtel. La commune de Marin la louerait maintenant à tous les amoureux de la nature désireux de se réveiller au chant de la Rousserolle…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’est beau -hein? Plein les mirettes! Même si ça pèle grave, le soir, c’est souvent difficile de s’arracher du spectacle que nous offre la nature. Et je ne voudrais pas vous quitter ce soir sans partager avec vous, ce grand moment de sérénité d’un autre soir au bord au bord du lac Léman. A Ouchy (Lausanne), plus exactement…

La Léman, en direct*

Ce diaporama nécessite JavaScript.

“On a dû te dire qu’il fallait réussir dans la vie. Moi je te dis qu’il faut vivre, c’est la plus grande réussite du monde”

Jean Giono

WHAT ELSE?

JE VOUS SOUHAITE*

Norah Jones et Billie Joe Armstrong

Coup de ❤

Publicités

20 commentaires sur « « Au milieu de l’hiver, j’ai découvert en moi un invincible été » (Camus) »

    1. Me suis pas foulée en ce qui concerne le texte, mon Pitou. Peut faire mieux, mais je pense que les paysages parlent d’eux même… C’est tellement beau que ça me coupe le sifflet 😉

    1. Oui, et ça fait du bien de se ressourcer dans ces magnifiques paysages. Se déconnecter d’avec Internet pour se reconnecter avec la nature, c’est se retrouver, être pleinement soi-même… et renouer avec l’essentiel.

  1. Je connais l’hiver, ici au Québec présentement -22C
    J’aime l’hiver et la beauté de ses paysages.
    Ton blog contient de magnifiques photos
    De beaux écrits et de la belle musique qui mettent de la joie au coeur
    Amitiés

    1. Merci, un tout grand MERCI
      du coeur 💗 Au plaisir de te lire. J’aime la poésie, le Canada, où vit ma cousine. Cousine-soeur, que j’adore.
      Alors, à tout vite, pour faire plus amples connaissances.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s