Éloge du chat


« Je voudrais vous parler d’un personnage omniprésent dans la littérature. Un personnage discret et remarquable, connu de tous et mystérieux  ; arriviste peut-être, il sait aussi séduire et fasciner. Le chat est ce personnage aux formes multiples, infiniment flexible.
Comment se douter qu’un être si petit, si familier, avait investi les listes des dramatis personae  ?
Son animalité, les masques variés avec lesquels il se déplace dans les œuvres ne le rendent pas moins prépondérant dans les romans que dans la poésie ou le cinéma.
Prépondérant, mais si délicat à cerner qu’il me fallait en faire un livre. Je n’étais pas au bout de mes découvertes. Se pouvait-il, pour paraphraser Rilke, que je prétendisse connaître les chats avant d’avoir écrit sur eux  ?  » -Stéphanie Hochet…

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le chat, c’est elle (impossible d’oublier la fin de Pétronille d’Amélie Nothomb qui, on le sait, s’est inpiré de Stéphanie Hochet pour le personnage: “Pétronille fila comme un chat et disparut sur les toits de Paris où, à mon avis, elle rôde encore aujourd’hui.” … ), le chat, c’est moi (et d’ailleurs, c’est comme ça que ma grand-mère m’appelait, “mon chat”), le chat, c’est vous, qui à l’instar de Colette, Baudelaire, Maupassant, Churchil, Siménon … – êtes amoureux inconditionnels du petit félin. Allègrement, avec fantaisie et humour, l’auteure revient toujours sur la fascination que l’animal exerce autant sur elle que sur vous et moi. C’est donc un miroir qu’elle nous tend, Stéphanie, avec tout le talent qu’on lui connait. Découpé intelligemment en cinq chapitres , Le libertaire (“Ma race, née libre et indépendante – E.T.A Hoffmann, Le Chat Murr”), L’autocrate ( “Il juge, il préside, il inspire Toutes choses dans son empire” –BAUDELAIRE, “Le chat” (Les fleurs du mal, section II)), La femme (“On a remarqué que de tous les animaux, les femmes, les mouches et les chats sont ceux qui passent le plus de temps à leur toilette” –Charles Nodier), Le replet (Il était d’une stature énorme qui lui aurait mérité le titre de Roi des chats –NATSUME SÔEKI, Je suis un chat)” et Le dieu (“Si l’on pouvait croiser l’homme et le chat, ça amèliorerait l’homme mais ça dégraderait le chat” – Mark Twain), ce petit essai de 120 pages truffé de références allant entre autres de Shakespeare (avec Roméo et Juliette où le chat est utilisé comme symbole) à La Fontaine et Rabelais avec lesquels l’animal devient caricature… L’éloge du chat  de Stéphanie Hochet se lit avec délice. Erudit, passionnant, un véritable petit bijou littéraire, à lire, relire et même à offrir: “L’éloge du chat” de Stéphanie Hochet, Rivages Poche ( 6 Euros -ça ne vaut pas le coup de vous en priver)

unknown

Le chat nous parait familier et mystérieux. Peut-être est-il impossible de le connaitre, comme le pensait Rilke. Et si cet animal était avant tout un point d’interrogation se promenant sur des coussinets?
Dans ce petit essai littéraire, sous forme d’éloge, la griffe acérée de Stéphanie Hochet dresse avec humour et tendresse le portrait de cette étrange créature mi-domestique mi-sauvage, aussi cruelle qu’attachante, maintes et maintes fois décrite dans les arts et la littérature, dont elle est l’éternelle muse.

Stéphanie Hochet est l’auteure de 10 romans dont Combat de l’amour et de la faim (Prix Lilas 2009) et Un roman anglais (Rivages 2015)

WHAT ELSE?

Au fil des mes lectures et coups de coeur littéraires…*

(Clic)

13450128_1037284096306755_4321283958741714505_n

 

 

Bon dimanche. Et merci, un tout grand MERCI du coeur pour votre fidélité.

 

Publicités

2 commentaires sur « Éloge du chat »

  1. Une belle chronique littéraire qui parle à tous les amoureux des greffiers et j’en fais partie. Quand j’associe chat et littérature je pense toujours Edgar Allan Poe et sa fameuse nouvelle  » le Chat Noir ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s