Paris magie…


Ce qui manque le plus à notre vie d’aujourd’hui,c’est cette intensité surgie de l’intérieur. Ce ne sont pas des contenus qu’il faut transmettre, c’est une manière intense d’être. C’est dans la rencontre de personnes vivantes qu’on en donne le goût.
Chacun est dans une telle richesse ! Mais il faut que cette richesse soit réveillée. La transmission, c’est cette attention portée à un autre qui fait qu’en lui surgit le meilleur de lui-même. ~Christiane Singer…

12524375_993622917339540_8002209756348601336_n
Café au « Train bleu » en arrivant, gare de Lyon…

Paris valait toujours le déplacement, et on recevait toujours quelque chose en retour de ce qu’on lui donnait.

Ernest Hemingway, Paris est une fête.

Si vous donnez aux histoires que vous écrivez à la première personne une vraisemblance telle que les gens finissent par y croire, le lecteur pensera presque forcément qu'elles vous sont effectivement arrivées. Ce qui est tout à fait naturel puisque, au moment où vous les inventez, il faut bien que vous donniez l'impression qu'elles sont arrivées à celui qui les raconte. Si votre entreprise est réussie, vous amenez celui qui les lit à croire que ces choses-là lui sont arrivées à lui.
Si vous donnez aux histoires que vous écrivez à la première personne une vraisemblance telle que les gens finissent par y croire, le lecteur pensera presque forcément qu’elles vous sont effectivement arrivées. Ce qui est tout à fait naturel puisque, au moment où vous les inventez, il faut bien que vous donniez l’impression qu’elles sont arrivées à celui qui les raconte. Si votre entreprise est réussie, vous amenez celui qui les lit à croire que ces choses-là lui sont arrivées à lui.

Ce fut la fin de notre première période parisienne. Paris ne fut plus jamais le même. C’était pourtant toujours Partis, et s’il changeait vous changiez en même temps que lui…. Il n’y a jamais de fin à Paris et le souvenir qu’en gardent tous ceux qui y ont vécu diffère d’une personne à l’autre. Nous y sommes toujours revenus, et peu importait qui nous étions, chaque fois, ou comment il avait changé, ou avec quelles difficultés -ou quelles commodités- nous pouvions nous y rendre. Paris valait toujours la peine, et vous receviez toujours quelque chose en retour de ce que vous lui donniez. Mais tel était le Paris de notre jeunesse, au temps où nous étions très pauvres et très heureux.

 

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Quand le printemps venait, même le faux printemps, il ne se posait qu’un seul problème, celui d’être aussi heureux que possible.

 

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et parce que c’est vous, nous allons (à partir d’aujourd’hui) partager avec vous le millier de photos et de souvenirs magiques de notre séjour printanier à Paris, tout à fait conforme à ce que nous nous étions promis fin décembre début janvier, la toute première fois que nous y sommes allé ensemble: balades à pied dans les plus beaux parcs parisiens, en péniche sur la Seine, nos pauses café en  terrasses (et gourmandes!)… visite des monuments etc etc!! Allez, c’est parti!!

Premier jour (le 2 avril): au parc de La villette…

 

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Le parc de la Villette, situé dans le XIXe arrondissement de Paris (quartier du Pont-de-Flandre), est l’un des plus grands parcs de la capitale, établi sur le site des grands abattoirs de la Villette, détruits presque totalement en 1974. Il s’étend sur 55 hectares dont 33 d’espaces verts, ce qui en fait le plus grand espace vert de la capitale intra-muros devant le jardin des Tuileries (25,5 ha)1, le parc des Buttes-Chaumont (25 ha)2 et le jardin du Luxembourg (23 ha)3.

La réalisation architecturale du parc a été confiée en 1983 à Bernard Tschumi, à la suite du concours international pour la conception architecturale du parc lancé en 1982. De par sa conception, il a été souhaité que ce parc soit un espace ouvert sur la ville de Paris, mais aussi sur sa banlieue.

(Source: Wikipedia)

www.kizoa.com_12512420_986030534765445_2574422018436763487_n

Place ce la République (Coeur de Pirate)*

(Clic*)

Toi, tu auras des étoiles comme personne n’en a. Quand tu regarderas le ciel, la nuit, puisque j’habiterai dans l’une d’elle, puisque je rirai dans l’une d’elles, alors ce sera pour toi comme si riaient toutes les étoiles. Tu auras, toi, des étoiles qui savent rire! –Antoine de Saint Exupéry, Le Petit Prince…

 

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

A suivre…!

Paris est une fête, est un hymne à la vie, à l'amitié, à la création et un magnifique hommage rendu à Paris.
Paris est une fête, est un hymne à la vie, à l’amitié, à la création et un magnifique hommage rendu à Paris.

Paris est une fête*

et

PARIS, le FLORE (Suivi des amants du Flore)*

www.kizoa.com_collage_2016-04-15_20-01-30
Sylvain, mon manège à moi

Parc des Buttes Chaumont.*

De Pigalle à Montmartre à pied, en passant par le café des 2 moulins.*

Rencontre au jardin du Luxembourg*

Rue Mouffetard, la petite histoire, suivie de douce heure du soir place de la Contrescarpe…

(Etc, etc!!)