Un soir comme ça, d’été…


Il arrive parfois que certaines fins de journées soient arrachées au paradis.
Philippe Djian

Photo: André Conan...
Photo: André Conan…

… « Un soir d’été, lire un chapitre en plein air, relever la tête, s’extasier devant la nature et l’écriture. Le décor et l’imagination se rejoignent. Osmose entre l’image et les lettres… les yeux et les mots.
En refermant le livre, imprégné de son histoire encore chaude dans mon esprit, je vois déambuler les personnages de « l’orage ou la flûte » devant moi- dans le ciel, sur la mer. Un peu comme lorsqu’on regarde de face le soleil et que des formes restent imprimées sur la rétine. Et quand je ferme les yeux c’est moi dans le roman…C’est la magie des livres. Magnifique écriture de Solène.
Solène tu es un soir d’été ! »

André Conan

TOUT sur « L’orage ou la flûte » *

Ce diaporama nécessite JavaScript.

TOUT sur « Le T-shirt blanc » *

11825577_873478259354007_5573353834478688501_n
Bienvenue dans Le monde de SOlène!

QUOI DE NEUF TODAY?

Une journée avec « ELLE » à La Rochelle…*

ON THIS TRAIN*

WHAT ELSE?

MOTS POUR MAUX…*

Les rêveries de mon prof préféré-adoré-et-solitaire au bord du lac de Bienne…*

(Clic*)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une journée avec « ELLE » à La Rochelle…


On a beau dire, on a beau faire, il est plus facile d’aller dans le sens du courant que lutter contre. En août dernier c’était déjà trop tard, de toutes manières. Le corps de Cheyenne manquait au sien comme l’autre moitié d’elle-même. Le manque de lui, de Cheyenne, créait au fond de son ventre à elle, un vide immense… Et Sohanne n’avait plus d’autres choix que de se laisser porter par cette passion virtuelle qui avait fini par remplir toute sa vie, lui ôtant toute notion de réalité au quotidien. Son esprit de révolte contre les choses établies de la vie, lui soufflait qu’un jour, elle quitterait tout, pour suivre ce qui l’attirait irrémédiablement. Au fond d’elle, elle savait que le jour venu, elle irait vers son risque, ce bonheur qu’elle croyait tenir…

Bienvenue dans le monde de SOlène avec
Bienvenue dans le monde de SOlène avec « Le T-shirt blanc, Meetoc réel »…

Quand bien même son drôle d’animal aurait laid comme mes sept péchés capitaux, un Quasimodo en puissance, ça n’aurait rien changé à ce qu’elle ressentait en le lisant, et d’autant plus après qu’ils se soient parlé au téléphone. Il se dégageait de cet être « profond » une électricité, une force sauvage, animale… une sorte d’intensité limite dangereuse qui évoquait pour elle, Sohanne, le fauve, le cuir, le feu.. Ce qui n’était pas pour lui déplaire, au contraire…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Oui quand bien même il aurait été laid, elle aurait formulé la la formule magique de Cocteau, « je vous aime, la bête », faisant ainsi renaître à la vie un être somptueux. Elle lui devait bien cela.

Et pourtant quand elle réfléchit, elle se dit qu’il a à peine traversé sa vie en vrai. Un mirage, un fantôme, un courant d’air…

MP3 aux oreilles, elle écoute pour la douzième fois « Dans cent cinquante ans » de Raphaël. Mais c’est encore à Cheyenne qu’elle pense, se disant qu’elle doit à cet homme les cinq moiq durant lesquels elle a eu vraiment la sensation d’être pleine. Comme si elle n’avait aucune réalité sans lui.

SOlène –Extrait de « Le T-shirt blanc, Meetoc réel » (Polar), les Editions Le Manuscrit…

Votre été avec le monde de SOlène...
Votre été avec le monde de SOlène…

QUOI DE NEUF TODAY?

ON THIS TRAIN*

WHAT ELSE?

TOUT sur « Le T-shirt blanc » *

L'équipe du MDS sur Facebook vous remercie de votre fidélité et vous dit, à bientôt!! Prenez soin de vous...
L’équipe du MDS sur Facebook vous remercie de votre fidélité et vous dit, à bientôt!! Prenez soin de vous…