Je vous souhaite


Le talent, ça n’existe pas.
Le talent, c’est d’avoir envie de faire q
uelque chose.

(Jacques BREL, 18 avril 1929 – 9 octobre 1978)

Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir,
et l’envie furieuse d’en réaliser quelques-uns.

Je vous souhaite d’aimer ce qu’il faut aimer,
et d’oublier ce qu’il faut oublier.

Je vous souhaite des passions.

Je vous souhaite des silences.
Je vous souhaite des chants d’oiseaux au réveil
et des rires d’enfants.

Je vous souhaite de résister à l’enlisement,
à l’indifférence,
aux vertus négatives de notre époque.

Je vous souhaite surtout d’être vous.

JACQUES BREL

15726550_1196981370337026_1295966966133666202_n

Il est des instants tellement magiques qu’ils nous donneraient presque la nostalgie du présent…

Afficher l'image d'origine

Et alors, moi-là, je n’ai plus qu’à vous souhaiter d’ores et déjà de grands moments de sérénité et de rêverie contemplative… Parce que se  déconnecter  d’avec Internet pour se reconnecter avec la nature, c’est  se retrouver tout simplement,  pour  se recentrer sur l’essentiel, et pouvoir être, enfin, et pleinement soi-même .

SOlène

Ce diaporama nécessite JavaScript.

BUKOWSKI (10 conseils pour une vie réussie):

1 . Ne vous contentez pas.

2 . Aimez-vous.

3 . Profitez de la vie au maximum.

4 . N’ayez pas peur de la douleur, sans elle vous ne pouvez pas connaître le bonheur.

5 . Soyez-vous même, unique et exprimez-le sans vergogne dans tout ce que vous faites

6 . Vous êtes plus fort que vous ne le pensez.

7 . Ne pas craindre la mort.

8 . Ayez confiance en vous.

9 . Il y a des choses bien pires que la solitude.

10 . La vie se déroule, ne prenez pas les choses trop au sérieux.

« Au milieu de l’hiver, j’ai découvert en moi un invincible été » (Camus)*

(CLIC*)

OUVRE LA FENÊTRE


Bienvenue dans Le monde de SOlène!
Bienvenue dans Le monde de SOlène!
Si tu as le cœur lourd, que ton âme pèse.
Ouvre la fenêtre pour libérer ta tête.
Redonne souffle à tes jours, à des idées qui plaisent,
Mais sans jamais paraître, tu trouveras ta quête.
Si tu as les maux lourds, exprime ton malaise
Apprends toi à renaître, à muer tes défaites.
Recueille de l’amour, réchauffe-toi aux braises
Qui brillent dans chaque être, même les plus secrètes.
Si tu cherches secours, évite les falaises.
Pour voir réapparaître les couleurs des palettes.
Nul n’a dernier recours pour retrouver ses aises.
Il faut se reconnaître, colporter sa requête.
Si tu trouves secours aux âmes qui apaisent,
Dans tes yeux vont naître des étoiles moins muettes
Pour retrouver l’amour sans aucune parenthèse.
Ouvre la fenêtre pour libérer ta tête.
De Stéphane Huard*, « Ouvre la fenêtre » poème extrait de Douce heure des mots

WHAT ELSE?

Moi aussi « l’amour m’a tuer »*