Autant en emporte le temps !


L’avenir, fantôme aux mains vides. Qui promet tout et qui n’a rien.

Victor Hugo

 

L’avenir n’est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n’as pas à le prévoir, mais à le permettre.

Antoine de Saint Exupery

 UN JOUR*

 (Vous pouvez cliquer, c’est un lien*)

Bienvenue dans « Le monde de SOlène »…

EUH, j’y pense encore, là, tout de suite: des choses que je ne vous ai pas dites à  propos de ce film, « One Day ». Importantes? Et comment!

Alors d’abord, concernant Emma: aspirante écrivain dans les premières années du moins et pétrie d’humour qu’elle dit “surfait” ;-), c’est la fille pas au top avec son physique (elle est jolie, c’est juste qu’elle le calcule pas) et qui, forcément, doute énormément d’elle-même. Elle rêvait d’être célèbre et se retrouve « noyée dans l’anonymat »… « Coincée dans cette vie avec un homme dont je ne suis pas amoureuse »… « La seule fois où il m’a fait rire, c’est quand il est tombé dans l’escalier »…

-Je t’aime Dexter. Je t’aime, mais tu es devenu quelqu’un d’immonde.

Bon bref, faut pas se fier à ce qu’elle dit dans cette séquence, où la présence de Dexter l’illumine. Oui vraiment… Je voulais juste préciser en passant comme ça, pendant ma pause, qu’Emma me fait énormément penser à ma Lally… Autrement dit comme Lally c’est moi (même si je ne suis pas vraiment elle), l’identification n’a pas eu de mal à fonctionner.

Mais ce n’est pas tout. Arrive la dernière demie heure où l’histoire vous prend de plus en plus aux tripes… la musique, les images, tout s’y met pour vous faire frissonner… et alors… Alors quoi? Me demanderez-vous.  Ben moi, je me retenais d’aller faire pipi. Pour ne pas perdre une miette de ce petit régal cinématographique…

Tant et si bien qu’au générique de fin, n’y tenant plus j’ai couru au p’tit coin, et là… vous savez quoi ? Des larmes se sont mises à couler sur mes joues… des grosses grosses larmes… Aussi j’ai pensé à ma mère qui me disait « pleure tu pisseras moins », ce qui n’est pas vrai du tout. Pour dire : je ne faisais pas semblant Ni de pleurer, ni de faire pipi. Et ça m’a fait rire en même temps que je pleurais… Et réfléchissais…

Je réfléchissais qu’il serait temps que j’arrête de trop réfléchir. Et… autant en emporte le temps !

Ben oui,  parce que c’est ça la vie, finalement. Et que… et que… voilà, je ne vous en dirais pas plus quant à la chute, mais c’est pour préserver le suspense –vous l’aurez compris !

Juste une chose avant de vous quitter : écoutez autant que possible votre cœur (oubliez un peu vos préjugés), laissez-vous porter un tant soit peu par l’instinct dans l’instant et ENJOY, ENJOY !!  La vie passe et le BONHEUR, c’est ICI, MAINTENANT… CARPE DIEM.

 

SOlène

Oui, UN JOUR, peut-être comprendront-ils enfin qu’ils ne peuvent être heureux qu’ensemble…

UN JOUR


Quand une histoire d’amour devient le miroir de nos existences et nous renvoie brusquement à une réalité où l’éternelle idylle n’a pas sa place…

UN JOUR mon prince viendra… Pour Emma, il est tout trouvé, c’est Dexter. Elle est d’origine modeste, pleine d’humour, aspirante écrivain manquant de confiance en elle. Lui est un beau gosse fils à papa, arrogant et dilettante. Quand le film commence, nous sommes en 1988, ils viennent d’avoir leur diplôme, et de passer la nuit ensemble à discuter en buvant du vin rouge et en fumant des cigarettes. Ils ne se ressemblent pas, mais forment un couple parfait.

Et pourtant ils vont passer vingt ans à se louper, tout en restant « amis », dépassant ainsi l’idée qu’on se fait de l’amour, grâce à la tendresse inconditionnelle qu’ils se portent et une complicité pas croyable entre eux deux. Quoi que, des fois…

–         Tu sais que j’ai été amoureuse de toi ? j’écrivais des poèmes en pensant à toi…

–         Et qu’est-ce qui s’est passé entre temps ?

–         J’ai appris à te connaître et ça m’a dégoutée de toi.

–         Et qu’est-ce qui rime avec Dexter ?

–         Connard !

Car, oui, là, on peut dire que ce n’est toujours pas gagné entre Emma et Dexter, mais cette scène m’a fait rire. Je viens de mater le DVD et je n’en suis pas encore remise. Dès le début, j’ai su que j’allais adorer ce film. Et je l’ai adoré ! Rien qu’avec la BO et les premières prises de vue sublimes on est dedans…et même un peu plus tard, Paris et la France n’ont jamais été aussi belles…

Les acteurs super craquants sont irrésistibles. Ann Hathaway est adorable, et Jim Sturgess va vous donner quelques petits coups de chaud, les filles 😉

Quant à l’histoire… magnifique ! Sans cucuteries. Comme j’aime. Dans une ambiance aux couleurs de la vie passant du bleu matinal à l’orange crépusculaire et aux dialogues d’aujourd’hui. Comme j’aime. Bref, un énorme coup de cœur !

Aussi comme ce film est tiré du roman éponyme de DAVID NICHOLS, ça m’a donné envie d’aller voir sur le Net ce qu’on en dit :

Inspiré par « Quand Harry rencontre Sally », David Nichols raconte cette love-story en découpant le destin de Dexter et d’Emma selon une logique elliptique, où chaque chapitre décrit une de leurs journées sur une durée de vingt ans…

A mesure que le roman avance au fil de leurs illusions perdues, le lecteur comprend qu’Emma et Dexter sont amoureux l’un de l’autre, mais il se pose la question : vont-ils consommer leur amour ?

Troisième roman de DAVID NICHOLS et premier traduit en France, « Un jour » est déjà un best-seller traduit dans 25 langues. Avec pour lui le sens du dialogue hérité de son métier de scénariste, l’auteur Britannique raconte l’histoire classique d’un chassé-croisé amoureux sur une période de vingt ans.

Le film tiré du roman  où chaque moment a une importance sur la relation du couple, Un Jour évite soigneusement le happy-end en proposant une dernière demie-heure tragique et percutante. Miroir de nos existences, ça nous  renvoie alors brusquement à une réalité où l’immortelle idylle n’a pas sa place.

13419180_1035011366534028_433813933189120040_n

WHAT ELSE?